Forum pour discuter de Keroro
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Ichikaiten [Car ça s'appelle comme ça maintenant]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
PutataFanGirl
Sergent
Sergent
avatar

Nombre de messages : 630
Age : 20
Localisation : PizzaLand
Date d'inscription : 28/01/2010

MessageSujet: Re: Ichikaiten [Car ça s'appelle comme ça maintenant]   Jeu 28 Avr - 9:25

...Youahhh...Cooooooooooool Very Happy par-contre il y a un truk qui cloche...
Citation :
Marshall leva son pouce pour dire qu'il était prèt. Tous se méttèrent en route, toujours suivie de l'helicoptère. A leur vitesse, le désert semblé n'etre qu'un immense ocean jaunâtre parsemé de rouge et de orange. Marshall avait un peu de mal à suivre le rythme.
Marshall Ahaha ! Ca va vite, ces machins là ! On avait pas ça, nous avant.
Anna le regarda en souriant.
Le convoi aérien quitta le desert pour se retrouver dans une zone mélant plaine et bosquets, une ville en ruine à l'horizon.
c'est toujours le narrateur ou pas ? (Blonde dans sa tête)

_________________

Twitter - Tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
unicolore
Maman Hinata :D
Maman Hinata :D
avatar

Nombre de messages : 1048
Age : 50
Localisation : WALLAH
Date d'inscription : 02/07/2009
Titres : Prout

MessageSujet: Re: Ichikaiten [Car ça s'appelle comme ça maintenant]   Jeu 28 Avr - 12:19

PutataFanGirl a écrit:
...Youahhh...Cooooooooooool Very Happy par-contre il y a un truk qui cloche...
Citation :
Marshall leva son pouce pour dire qu'il était prèt. Tous se méttèrent en route, toujours suivie de l'helicoptère. A leur vitesse, le désert semblé n'etre qu'un immense ocean jaunâtre parsemé de rouge et de orange. Marshall avait un peu de mal à suivre le rythme.
Marshall Ahaha ! Ca va vite, ces machins là ! On avait pas ça, nous avant.
Anna le regarda en souriant.
Le convoi aérien quitta le desert pour se retrouver dans une zone mélant plaine et bosquets, une ville en ruine à l'horizon.
c'est toujours le narrateur ou pas ? (Blonde dans sa tête)

non, ça l'est pas ^^ je corrige ça

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
unicolore
Maman Hinata :D
Maman Hinata :D
avatar

Nombre de messages : 1048
Age : 50
Localisation : WALLAH
Date d'inscription : 02/07/2009
Titres : Prout

MessageSujet: Re: Ichikaiten [Car ça s'appelle comme ça maintenant]   Ven 6 Mai - 19:39

Bon interruption momentanée de AutoDTS-711 pour cause de putain de bug. Je vous poste le tout début (le chap 7 était assez gros) non corrigé et non modifié de ce qu'aurais dû etre la session 7 ^^
Sachez que je vais commencer une nouvelle fic bouche troue (xD) avec laquelle, je l'espere, n'avoir pas le même problémes.

EDIT : peut etre des Bonus pub et autres en attendant que ce chapitre cancéreux soit complétement sorti de mon esprit et que je puisse le reécrire... et en mieu j'espere ^^

EDIT : NETTOYE !

_________________


Dernière édition par unicolore le Sam 4 Juin - 11:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
unicolore
Maman Hinata :D
Maman Hinata :D
avatar

Nombre de messages : 1048
Age : 50
Localisation : WALLAH
Date d'inscription : 02/07/2009
Titres : Prout

MessageSujet: Re: Ichikaiten [Car ça s'appelle comme ça maintenant]   Jeu 2 Juin - 22:07

Une immonde mixture de sang mélangée à des morceaux de crane et de cerveaux arrosa le visage de Marianne et Rico... Une balle... Un cri... Un tireur...

AutoDTS-711 reprise le 4 juin ! Bonus dans le mois

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
unicolore
Maman Hinata :D
Maman Hinata :D
avatar

Nombre de messages : 1048
Age : 50
Localisation : WALLAH
Date d'inscription : 02/07/2009
Titres : Prout

MessageSujet: Re: Ichikaiten [Car ça s'appelle comme ça maintenant]   Sam 4 Juin - 10:41

Chapitre 7 ! Après une longue attente ^^. J'espere l'avoir amélioré et j'espere aussi que mes lecteurs seront toujours au rendez-vous 8D
Bonne Lecture.
EDIT = Nouveauté, les nouveaux chapitres seront titrés et les vieux le seront aussi.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------

AutoDTS-711


Session 7 - Welcome to this nightmare...

Le Soldat : J'suis le Caporal-Chef Leeroy Kushte, j'pense que t'as le droit de savoir mon nom. Et toi, comment tu t'appelles ? Que je puisse écrire quelque chose sur ta plaquette d'identification, quand j't'aurais chopée... si tu meurs pas.
Sa plaie saignait un peu moins, mais son visage affichait une expression de vive douleur.
Marianne : ... ... ... Marianne Holmes, enchantée.
A cet instant, elle fondit sur Leeroy sans prévenir. Le soldat eu à peine le temps de mettre ses bras en parade. Rico reprenait peu à peu connaissance. Il pensa en regardant la scene :
Rico : Merde (il tape du point molement). Je peux rien faire... C'est moi qui devrais la protéger...
Le combat ne cessait pas. Leeroy intenta un coup de coude à Marianne, sur sa droite. La jeune fille esquiva avec difficulté tentant un coup de taille pars la suite. Le soldat vit Maria effleurer la visiére de son casque. Il proffita du laps de temps de flotement, laissée par la garde efficace mais encore débutante de Marianne pour lui asséner un direct du droit [Unico's Note : pardonnez la trivialitée de l'expression.] en plein visage. Les yeux de Rico se crispérent. La moitiée de la visiére de l'AutoDTS de la jeune fille vola en éclat, laissant voir sur son visage une trainée de sang émanant de son front. Leeroy affiché un immence sourire sadique derriére son casque. C'est a ce moment même que Marianne compris la réelle duretée d'un combat. La jeune combattante glissa sur le dos jusqu'au bord du toit de la ruine sur laquelle ils combattaient. Toujours Maria en main, elle se releva, sonnée. Le combattant de l'etat saisit la jeune femme au niveau de sa gorge et la plaqua violament contre le mur d'un batiment adjacent plus grand et encore a peu prés debout. Il se servit de ses JetPacks pour amplifier le choc. Certain os de Marianne durent se briser, mais sa combinaison lui sauva la vie. Marianne était en état de choc. Tiraillée par une douleur physique maintenant plus grande que celle de son adversaire, la jeune fille se demanda si elle allait mourir ici. Pendant un instant la réponse était "oui". leeroy leva son point. Mais Marianne se rendit compte qu'un bon bout de sa visiére tenait encore. Malgré sa vision floutée par l'impact, elle pû y lire "...de C...bat Acti... / SRVET ...n Att..."
[Unico's Note : SRVET = Systéme de ralentissement visuelle d'espace-temps .] Les pupilles de Marianne se dilatèrent. Elle venait de se rappeller le discours de Radeck [Unico's Note : Chap 3 ]. Marianne avait peut etre une chance de gagner le combat. La perpective de survivre mis Marianne dans un état d'oublie total d'elle même.
Marianne : SRVET ! ACTIVATION ! (elle crie.)
Le soldat s'arréta net dans son mouvement, étonnait par le hurlement de la jeune fille. Depuis son oeil gauche, l'oeil encore derriere la visiére, Marianne découvrit la merveilleuse faculté du SRVET. Tout semblait ralenti. Les particules de poussiére, le vol d'un oiseau et même les geste de Leeroy semblait etre mis en pause. Soudain, une explosion se fit ressentir un peu plus loin, peut etre causée par Liza. Le combat pouvait continué. Visiblement, Leeroy ne connaissait pas le fonction SRVET, il se rua crédulement vers la jeune qui fille qui parvint facilement à éviter son coup. Marianne risposta avec une attaque d'estoc touchant l'épaule gauche de Leeroy. La transperçant de part en part. Le soldat hurla violament. Du sang giclait depuis sa blessure. Marianne recula d'un pas, laissant son épée dans l'épaule de Leeroy qui tenta de lui asséner un coup de coude dessespéré. Marianne esquiva et sortie son pistolet, mais ne tira pas. Le soldat finit par tomber à la renverse, ce qui fît resortir Maria de son épaule. Elle avait troqué son blanc immaculée pour un rouge écalarte.
Leeroy : ...Ah... Ah La garce... je pen...(crache du sang)... pensais qu'une gamine comme... toi, pouvait être aussi forte... Ah... Ah.
Marianne : ...
Leeroy : C'est ça le SRVET... Rahhh... Ah..Ah... hein ?... J'c... connaissais pas tu voies... J'ai une question... (crache du sang) pourquoi tu m'as pas tué... Ah... Ah quand t'... t'en avais l'occasion ? ...
Cette question avait encore accentué le battement deja bien trop rapide du coeur de Marianne. Rico, était entrain de se relever, il rejoignit Marianne, tremblante.
Rico : Marianne, ça va ? Tu tiens le coup ?
Elle acquiessa légèrement.
Rico : Je suis vraiment désolé, je n'ai pas sû te protéger...
Le vieux soldat, plus mort que vif, interrompit Rico.
Leeroy : Eh...Ah... Ah Demoiselle... Je t'ais posé une question ! Pou... Pourquoi tu m'as pas tué, j'suis ton énemie... pourtant Ah... Ah ... Je t'ai frappé... J'ai frappé ton ami... Je t'ai fait mal...
Les mots de Leeroy, ansi que la scene qui de déroulait devant ses yeux rappela la mort de sa mère et son assassin à Marianne. La jeune fille senti une immense colère monter en elle. Elle avait réellement envie de tuer cet homme, qui l'avait frapper, qui lui rappellait l'assassin de sa mère. Mais, d'un autre côté, elle ne savait pas... elle pouvait pas échanger son âme avec celle d'un monstre et tuer Leeroy. Des émotions et des pensés contradictoire se bousculaient dans le tête de la jeune femme. Marianne mis en joue le soldat d'une main tremblante, qui s'en rendit compte et leva légérement la tête.
Leeroy : Raah... ah ... De toute façon, que tu m'tues... ou pas... T'es une vrai guerrière petite... une vrai...
il reposa sa tête au sol et se mît à contempler le ciel bleu.
Rico : C'est à toi de choisir, si tu l'achèves ou non, c'est ton adversaire. Mais saches qui si tu ne l'achèves pas maintenant, il mourra de ses blessures dans quelque heures et si il est sauvé et soigné il reviendra surement pour nous combattre. Fais ton choix, prendre la vie de quelqu'un est un acte lourd de conséquence...
Les propos de Rico furent interrompu par un bruit sourd et violent semblable à celui entendu plus tôt, qui avait précèdé le déluge d'explosion du bombardement. Rico et Marianne levèrent la tête et virent une dizaine de petites boules lumineuses laissant derrière elles une trainée de fumée noirâtre.
Rico : Merde, un nouveau bombardement ! Faut qu'on se casse Marianne ! Prends vite t'a décision, nous ne pouvons l'emporter si tu souhaites l'éparnier, donc... je suis désolé mais il mourra. De toute il faut qu'on se casse et fissa !!
Marianne remit en jou d'une main tremblante le caporal-chef. La jeune fille ne savait plus quoi penser, elle ressentait encore de la colère envers cette homme. Leeroy avait dît vrai... Ils étaient énemies... Marianne mis son doigt sur la détente. Elle avait l'impression que son coeur allait quitter sa poitrine... La jeune femme ferma les yeux, l'image de sa mère lui apparu en souvenir... "Mais quesque je fais ?! JE VAIS TUER UN HOMME ! Je ne uis pas comme ça ! Je ne suis pas une meutrière !" Marianne tira légèrement à coté du visage de Leeroy, qui ne broncha pas. Marianne s'écroula en poussant un crie de terreur, puis éclata en sanglot. Rico la releva délicatement et la serra dans ses bras.
Rico : Tu as pris ta décision... et je pense que tu a eu raison. En tout cas, je te promets de te protéger à l'avenir.
Marianne pleurait toujours dans les bras de Rico. Il la regarda dans les yeux et se mis à rougir. Le regard de Marianne était insistant.
Rico : Bon... euh... Faut y aller là, sinon on est mort...
Marianne n'était pas vraiment en état de marcher, son corps deja tres affaibli par ses blessures était figé par l'émotion. Rico la mis sur son dos. Les deux jeunes combattants ne purent s'empecher de regarder le visage de Leeroy. Il avait un léger sourire sur les lévres et ses yeux étaient toujours pointés sur le firmament... En realité, ils n'auraient pas dû... Une immonde mixture de sang mélangée à des morceaux de crane et de cerveaux arrosa le visage de Marianne et Rico... La tête de Leeroy venait d'exploser sous leur yeux... Une balle... Un cri... Un tireur... Liza...
Le cauchemar venait de commencer...

Fin de la session 7 ! Déconnéxion...
Revolution is on the march

_________________


Dernière édition par unicolore le Lun 13 Juin - 16:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
unicolore
Maman Hinata :D
Maman Hinata :D
avatar

Nombre de messages : 1048
Age : 50
Localisation : WALLAH
Date d'inscription : 02/07/2009
Titres : Prout

MessageSujet: Re: Ichikaiten [Car ça s'appelle comme ça maintenant]   Lun 13 Juin - 16:48

Chapitre 8 ! enjoy !

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

AutoDTS-711



Session 8 - The unreal friendship

Marianne échappa un hurlement. Rico failli tomber à la renverse.
Rico : LIZZAA !!
Le bombardement se fesait imminent. Le bruit devenait insoutenable, tout comme la peur reignant en Rico et Marianne. Il fallait parler vraiment fort pour se faire entendre. Liza disparu sans attendre dans les décombres.
Rico : On la suis pas ! Pas tout de suite du moins ! Faut qu'on trouve un coin pour se planquer !
Les premiers impacts, assez loingtemps mais menaçant fesait trembler la terre. Le jeune homme aperçu une sorte de petite cavitée créée par deux morceaux de beton-armé tombés l'un sur l'autre, protégée par un haut monticule de gravats. Rico se lança dans cette direction. Marianne étant sur son dos, Rico ne pouvait pas utiliser son JetPack pour descendre du toît de la batisse sur laquel ils étaient. Rico chercha frénétiquement quelque chose qui pourait les aider à descendre. Une sorte de goutière lui sembla adéquate.
Rico : Accroche toi !
Marianne était recroquevillée, les yeux fermés. Le jeune homme s'agrippa à cette goutière, puis descendi en se laissant glisser, frénant avec ses jambes. Une rocket veint s'ecraser sur la face opposée de la ruine qu'ils dévalaient. L'onde de choc décrocha Rico de sa goutière, puis décrocha la goutière elle même de son mur, qui vola partiellement en éclat. La bâtisse commença à collapser du côté de l'impact. Rico voulu ratrapper la goutière qui tombait avec lui. Ses mains couverte du sang de Leeroy glissait, mais le jeune homme reussi toutefois à resaisir cette canalisation infernal. Rico essaya de se laisser glisser, quand la canalisation lacha. Les deux jeunes personnes tombèrent d'une hauteur d'environ huit mêtres. Marianne hurla de douleur, ses os deja mal en point devaient s'être brisés. Rico, quand à lui, s'était démit l'épaule. Son instinc de survi le poussa à se relever et à remettre Marianne, qui a ce stade était clairement mourante, sur ses épaules. Puis se lança avec archarnement vers la petite cavitée, malheuresement une chute de gravats lui bloqua le passage. Le jeune homme escalada le tas, puis continua son parcour du combattant vers leur arche... Seul chance de survi. L'entrée était juste assez grande pour que deux personne puissent y passer. Rico se jetta à l'intérieur. On pouvait attendre le bruit des explosions à l'extérieur, aussi le sol tremblait encore violement.
Rico posa Marianne contre une sorte de gros pneu. Elle était fiêvreuse et avait perdue beaucoup de sang. Sa blessure au visage était d'ailleurs inquiêtente. Rico retira les restes du casque de la jeune fille en prenant garde à ses cervicales peut etre abimées.
Rico : Ne t'inquietes pas, Marshall et Anna doivent avoir prévenuent les secours en ne nous voyant pas arriver. Aussi, Liza nous y rejoindra vite aussi... J'espere...
Marianne prit la main de Rico. Le jeune homme ne savait pas si ce mouvement était conscient ou pas, mais il le rassurait. Il repensa d'ailleurs au geste inexplicable de Liza. Pourquoi avait elle tué cet homme ? Etait-ce bien Liza ? Rico en était certain. Il la connaissait depuis pas mal de temps, mais n'avait jamais sû pourquoi elle était entrée dans la Rébéllion. Le jeune homme ne savait seulement qu'elle était la fille d'homme politique influant à la Chambre. Toutefois, Rico n'avait jamais vu son amie se comporter de cette façon, il ne pouvait croir qu'elle avait assassiner un homme de sang froid. Comme si tout cela ne suffisait pas, il y avait aussi cette histoire d'embuscade. Comment le gouvernement avait eu vent de cette opération ? Deja inquiet pour sa survi et celle de Marianne, de nombreuses interrogations venaient saturer son esprit. Ses réflexions furent interrompu par la fin des bombardement. Rico sorti la tête de la cavitée et aperçu quatre hélicoptère de la Rébellion. Rico reconnu l'appareil de Marshall à la grande étoile rouge déssinée sur le flan gauche.
Rico : Marianne ! Les secours !! Je te l'avais dit ! Je vais essayer de les contacter par radio, en espérant qu'elle remarche.
Rico, ramassa son casque et le mit sur ça tête.
Rico : Ici Rico Sraam ! Marshall, tu me reçois ?
Marshall : Shrifff Rico ! C'est toi ! Yeah, t'es pas mort ! Je suis content que tu es pû nous contacter. D'en haut, on pouvait pas.J'ai bien essayé, mais y'avait trop d'interferance. Pour les soldats, ils ont tous déguerpies quand ils nous ont vu arriver. Je pense qu'ils vous croient mort. Sinon, la petite va comment.
Rico : Assez mal, il lui faut un médecin d'urgence !
Marshall : Merde ! Je te passe Anna.
Anna : Ah ! Rico ! Comment vas tu ? Tu n'es pas trop bléssé ?
Rico : Moi ça va, c'est Marianne qui est tres mal en point. Elle à de la fiêvre, elle a perdu beaucoup de sang et je pense qu'elle a plusieurs os brisés... Tout est de ma faute, elle a voulu me protéger... Je m'en veux...
Anna : Ni pense pas, elle tient beaucoup a toi, tu sais. La prochaine fois, sois assez fort pour la protéger à ton tour. Enfin, le plus important est de la soigner au plus vite ! Je vais te dire comment faire.
Rico : Merci Anna.
Anna : Tu me remercira quand vous serez complétement sorti d'affaire. Bon, tout d'abord, il faut arreter l'hémoragie. Comment sont ses plaies ?
Rico : Elle est bléssée au dessus de son oeil gauche, arrff ! C'est pas beau a voir. Il y a un morceau de chaire enlevé. C'est pas tres profond, mais ça saigne assez. Il y a aussi beaucoup de sang coagulé dans ses cheveux, je vois pas tres bien la plaie.
Anna : Il faut que tu lui la lave, tu as ta bouteille ?
Rico : Oui, je l'ai.
Anna : Sois précaussioneux !
Rico essaya d'enlever la terre de la blessure de Marianne. Il lava aussi le sang qui avait coagulé autour et sur ses cheveux. Il reussi non sans mal. L'eau semblait faire du bien à la jeune femme. Malheuresement la blessure continué
Rico : c'est bon.
Anna : Maintenant, il faut que tu empêches les saignements. Il faudrait quelque chose pour faire un bandage.
Rico : Un morceau de ma combinaison devrait faire l'affaire, non ?
Anna : Oui, ça devrait aller.
Le jeune homme fît un bandage autour de ta tête de Marianne.
Rico : Ca tient pour l'instant, mais c'est du racommodage.
Anna : Pour le reste, tu ne peux pas faire grand chose. Il faut que vous nous rejoignez au plus vite. Nous allons, nous poser en bordure de la ville à cause des décombres. Ensuite, nous vous enverrons une equipe. Mais pour gagner du temps, il serait mieu que vous nous rejoignez à pied. J'imagine que Marianne ne peut pas marcher, il fraudrait que tu la porte. Tu pense y arriver ?
Rico : Oui, c'est bon... Au fait, Liza est avec vous ?
Anna : Hein ? Je croyais qu'elle était avec vous ?
... ....

TO BE CONTINUED !

Fin de la session 8! Déconnexion...
Revolution is on the march

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Girotsumi
Maman Hinata :D
Maman Hinata :D
avatar

Nombre de messages : 1198
Age : 19
Localisation : Lollyland
Date d'inscription : 04/12/2009

MessageSujet: Re: Ichikaiten [Car ça s'appelle comme ça maintenant]   Lun 13 Juin - 19:00

Généralement,quand Rico dois venir,on dis "RICO LAAAAAA!" *badumts*


Btw ,bon chapitre .

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Réglygly-Harponpon
Caporal-chef
Caporal-chef
avatar

Nombre de messages : 219
Age : 18
Date d'inscription : 19/10/2010

MessageSujet: Re: Ichikaiten [Car ça s'appelle comme ça maintenant]   Mar 14 Juin - 17:50

Depuis le temps que je me dis que je dois lire ta fic, et bien je suis vraiment pas déçue.

C'est vachement bien, la révolution c'est un sujet qui permet pas mal d'idées, et puis avec le concepte futuriste, c'est encore mieux!

Par contre, s'il te plait... Moins de fautes, par pitié!!!!!! Ca fait plus que mal aux yeux. Même quand t'utilises des mots que je connais pas trop, t'arrives à faire des fautes que je voie. C'est pour dire.

Et pour finir... Je parierais bein que Liza informe le gouvernement en cachette... Ouais, c'est une traître! J'en suis presque sure.
régly: Ahaha, Liza, tu es démasquée!!!
Liza: NAAAAAAOOOOOOONNNNNNNNNNNNNNNNNN!!!!!!!!!!! x(((

Bref, tout simplment géniale, cett fic ^^

_________________

Unico production~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
unicolore
Maman Hinata :D
Maman Hinata :D
avatar

Nombre de messages : 1048
Age : 50
Localisation : WALLAH
Date d'inscription : 02/07/2009
Titres : Prout

MessageSujet: Re: Ichikaiten [Car ça s'appelle comme ça maintenant]   Dim 10 Juil - 16:05

Vas y Regly, Spoil mes 3 lecteurs ! xD
Sinon, merci Beaucoup pour les compliments, c'est gentil. Et pour les fautes, j'ai l'impression d'en faire moins, mais je vais continuer de faire des efforts pour rendre mon texte plus lisible. Normalement, se chapitre devait etre posté il y a deux semaine. Le dialogue entre Rico et Liza était dure à faire. Et puis, j'ai eu beaucoup la flemme (xD). Je suis désolé pour le retard.

Chapitre 9 (on est presque à 10 =D)

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

AutoDTS-711


Session 9 - Verdugo Blue Eyes


Rico : Là voila qui disparait maintenant ! Bon, le plus important pour l'instant, c'est de ramener Marianne en vie. j'irais la chercher apres.
Anna : Reçu ! Je coupe. Bonne chance... Shriff
Rico : Bon sang...
Rico mis Marianne une fois de plus sur son dos et se mit en marche dans les décombres, qui ne ressemblaient maintenant plus vraiment à une ville.
Marianne : Où....e...est...Li... ?
Rico : N'essaies pas de parler...
Marianne : Où....est...Li...Li... (tousse)... Za ?
Rico : Je ne sais pas. J'espere qu'il ne lui ait rien arriver. Mais, j'aurais plusieurs question a lui poser, quand on la retrouvera...
Marianne : Merci...
Rico sourit et continua sa route. Se déplasser n'était pas chose aisé. Bon nombre de gavas et autres débris jonchaient le sol. On pouvait voir à 360 degrès autour de sois. Presque aucun bâtiment ne tenait debout. Rico apperçu une nuage de fumé rouge venant du Sud. C'est là que devait se trouver les hélicopters. Il avança dans cette direction. Au fil des minutes, marcher devenait de plus en pénible pour le jeune homme. Il devait néanmoins se presser, voir courir. La vie de Marianne en dépendait. Les interrogations qui courraient dans la tête du jeune homme lui donnaient la migraine. A chaque gémissement émanant de la jeune fille, Rico sursautait et accentuait son pas. A l'interieur de la tête de Marianne tout était encore plus fouilli que dans celle de Rico. Ses interrogations sur les évenements précèdent étaient mélangés à des brides de souvenir de son passé. Le tout mélangé et entrecoupé par des délires dû à la douleur et à la perte de sang. Apres avoir gravi une enorme pente créée par la chute d'un panneau publicitaire où figurait encore, malgré le temps et la poussière : "Pour un monde plus sûre, Ministere de la Defense et du développement", Rico apperçu une clairrière parsemée de cratère d'impact. Les helicopters y étaient posés. Marshall scrutait les environs avec des jumelles. On pouvait voir à un mouvement de joie, qu'il les avait repéré. Il courru vers Anna, qui lui sauta au cou et se précipita, avec deux autres personnes vers eux. Rico se sentit vraiment soulagé et échappa un profond soupir.
Rico : Sauvé....
Anna : Vous êtes vivant ! (elle lui saute au cou, à lui aussi)
Rico : Aïï...aï.... Attention tu me fais mal...
Anna : Aah... pardon... Comment va Marianne ?
Rico : J'ai l'impression qu'elle tient le coup, c'est une fille tres forte. Comme tu le sais, elle a besoin de soin immédiat.
Anna : Oui, je m'en occupe.
Rico déposa délicatement Marianne sur la civière qu'avait apportée Anna.
Marianne : Mer...ci...
Rico : Tu l'as deja dis. Tu te répétes. (En souriant)
Ils redessendirent. Rico se tourna vers le médecin.
Rico : Et pour Liza ?
Anna : Elle est là... Elle est revenue juste apres que nous coupions la communication radio, depuis une demie-heure, environ. Elle était tres inquiéte pour toi et Marianne et n'a cessée de répéter qu'elle voulait aller vous chercher.... On ne voulait pas une victime de plus...
Rico : Je sais. Il faut que j'aille lui parler. Occupes toi bien de Marianne.
Anna : Mais, tu n'as plus confiance en moi ? (Elle fronce éxagérement les sourcils) Je suis un bon médecin.... Je pense.
Rico : Mais non, j'ai plus confiance en toi, qu'en n'importe quel médecin sur terre. Tu sais où est Liza ?
Anna : Non, demande a Marshall, il le sait peut être.
Rico se dirigea vers l'helicopter du vétéran. Il avait rangé ses jumelles et mangeait un boite de nouilles instanés dans le cockpit de l'appareil.
Rico : Marshall, t'as pas vu Liza ?
Marshall : Hey, mon pote ! Content de te voir ! (il se leva et donna une accolade à Rico). Si el...
Liza : Je suis là...
Marshall : Voila qui répond à ta question. (Sourire)
Marshall se retourna et continua à manger. Elle était là... assise sur un siege d'artillerie, devant une mitrailleuse gatling de callibre 30 mm. Elle avait posée son AutoDTS. Ses yeux bleu brillaient d'un éclat surnaturelle dans la semi pénombre de l'hélicopter. Elle avait un regard soutenu qui mis mal à l'aise le jeune homme.
Rico : Ca... va ?
Liza : Tres bien... Comment va Marianne ?
Elle lui répondit du tac au tac.
Rico : Elle a été gravement bléssé, durant son combat.... je... j'ai pas reussi à la protéger.... Heuresement, ça vie n'est pas plus en danger.
Liza : Tu as fait ce que tu as pu... (Elle fait tourner le siege pivotant, pour etre en face de la mitrailleuse. Puis elle attrape les gachettes.)... Ne t'en veux pas, c'est le passé.
Rico, fut surpris par sa reaction et son calme.
Liza : Dis, Rico, tu es venu me demander pourquoi j'ai tué ce soldat, dans les ruines, alors qu'il était au sol ? c'est bien ça ?
Les battements du coeur du jeune homme augmentèrent violement.
Rico : Oui...
Liza : Je me suis dit que c'etait un énemie et comme vous étiez tout les deux hors combat... je l'ai tué...
Rico : Marianne avait dessidée de l'épargner, c'était son adversaire à elle !
Liza refit pivoter son siege pour se trouver en face de Rico.
Liza : Il fallait le faire. Cet homme fesait parti du gouvernement, le gouvernement c'est le "mal'. Il n'y a rien de plus normal que de vouloir éliminer le "mal" !
Ils commencèrent à hausser la voix. Marshall se retourna.
Rico : Il allait mourir de toute façon ! Tu n'as pas entendu les bombardements ?!
Liza : Si biensure...
Cette réponse pouvait sembler hésitante, mais Liza ne baissa pas les yeux une seule seconde.
Liza : Tu ne comprends pas...
Elle se leva d'un coup et mis son bras autour du coup de Rico. Puis elle lui chuchota à l'oreille d'une voix tres différente à celle qu'elle affiche d'habitude.
Liza : Sa mort était nécessaire.
Elle avait un regard effrayant... Celui d'une personne qui n'a pas peur de regarder la mort en face... Celui d'un Boureau... Rico la repoussa violement.
Rico : Tu te rends compte de ce que tu dis ? Qui est tu pour dessider du droit de vie ou de mort d'une personne ?
Liza ne répondit pas. Elle se dirigea vers la porte grande ouverte de l'hélico.
Rico : Liza... Je ne te reconnais plus...
Elle répondit sans regarder les deux hommes.
Liza : Ne parlez pas a Marianne de cette discussion, s'il vous plait. Elle doit deja avoir l'esprit bien embrumé. Pas la peine d'en rajouter...
Elle sortit.
Marshall : Elle a changer, la petite Liza...
Anna : Shriff... C'est Anna... Marshall, tu me ressoies ?
Marshall : Oui, c'est bon, je técoutes.
Anna : Marianne est tirée d'affaire. L'opération s'est déroulée sans acroc. Nous sommes prêt à décoller. Et vous, c'est bon ?
Marshall : Tout est ok.
Anna : C'est bon, je coupe, à tout à l'heure... Shriff
Marshall : Marianne est complétement hors de dangé. L'opération c'est bien passé.
Rico : ... (sourire)
Cette révélation fit vraiment plaisir à Rico. Mais la discussion qu'il avait eu avec Liza occupait désormais son esprit. En realité, il était tres inquiet.
Marshall : Appelle Liza, mon petit. On décolle.
Marshall lança les moteurs de son hélico. Rico aperçu la jeune fille. Elle était assise sur un tronc d'ardre coupé à environ trentre-cinq métres des hélicopters. Elle regardait vers les ruines.
Rico : Eh...euh... Liza ! On décolle !
La jeune fille se retourna, puis se leva et courue en direction de l'appareil. Le vent créé par les pales obligait Liza a baisser la tête pour avancer. Elle entra sans dire un mot, puis alla s'assoir.
Rico : Marianne est sauve.
Liza ne répondit pas, mais le jeune homme remarqua, qu'elle aussi, était rassurée et heureuse d'apprendre la nouvelle. Rico, quand à lui, alla s'assoir à coté de Marshall. Au siège du copilote.
Pendant le voyage, personne ne chercha à parler. Il étaient tous épuisé et perdu dans leurs pensés.
Rico se rappela les yeux de Liza... Il avait vraiment peur...

TO BE CONTINUED !

Fin de la session 9 ! Déconnexion...
Revolution is a scary thing

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
timama
Sergent
Sergent
avatar

Nombre de messages : 755
Age : 20
Localisation : Vol de mort à pas de nez, pas de cheveux et il arrive pas à coincer un putain de gosse depuis 17 ans, pas étonnant que ses initiales soit VDM
Date d'inscription : 18/03/2009
Titres : Double-compte avec Gidoro.

MessageSujet: Re: Ichikaiten [Car ça s'appelle comme ça maintenant]   Mar 12 Juil - 23:31

Ouah !! Ca m'a fait beaucoup à lire tout ça !
J'aime bien !! Il faudra également que tu me fasses parvenirles infos pour les bonus histoire de commencer un peu maintenant que je suis en vacances et que j'ai fait mon brevet.
Voila quoi...~dormir~ -.-ZZzzZ

_________________
Sanji-san love love, Sanji-san love love !
Voici mon devientart !! Allez y faire un tour ! http://chipupull.deviantart.com/#

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
unicolore
Maman Hinata :D
Maman Hinata :D
avatar

Nombre de messages : 1048
Age : 50
Localisation : WALLAH
Date d'inscription : 02/07/2009
Titres : Prout

MessageSujet: Re: Ichikaiten [Car ça s'appelle comme ça maintenant]   Dim 1 Avr - 20:10

Gros remontage, ça me prends, comme ça.
Jvous poste ce que j'ai écris quand j'étais parti bouder. Y'en a pas beaucoup, j'ai eu pas mal la flemme/d'autre chose à écrire.

"Chapitre 11":
 


"Chapitre 10":
 


http://ichikaiten.over-blog.com/

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
unicolore
Maman Hinata :D
Maman Hinata :D
avatar

Nombre de messages : 1048
Age : 50
Localisation : WALLAH
Date d'inscription : 02/07/2009
Titres : Prout

MessageSujet: Re: Ichikaiten [Car ça s'appelle comme ça maintenant]   Ven 7 Sep - 0:49

A locker, svp les gentilles modos 8DDD.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ichikaiten [Car ça s'appelle comme ça maintenant]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ichikaiten [Car ça s'appelle comme ça maintenant]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Ichikaiten [Car ça s'appelle comme ça maintenant]
» [SOFT] NOMS DES STATIONS METRO : Pourquoi cet arrêt de métro s'appelle comme ça ? [Gratuit / Payant]
» Les Noms Étranges de Manga/Anime
» chavé po où le mettre...
» Affiche Astérix mac do 2010 "venez comme vous etes"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La chambre de Keroro :: DIVERS :: Fan-fictions-
Sauter vers: