Forum pour discuter de Keroro
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Hors-série de Tonyny 1 : Les aventures de Tonyny...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Tonyny
Adjudant
Adjudant
avatar

Nombre de messages : 462
Age : 24
Localisation : La Terre. "Pokopen" pour les kerons.
Date d'inscription : 19/09/2015

MessageSujet: Hors-série de Tonyny 1 : Les aventures de Tonyny...   Jeu 17 Déc - 3:51

Attention : Si vous n’avez pas lu les 3 parties de l’histoire « Le keron Tonyny » faite demi-tour ! Car ce qui va suivre se déroule en même temps que la partie 3 et en spoil des éléments. Donc, avec tout l’amour que je vous porte, je dis aux personnes concernées :
Allez-vous-en !



Hors-séries de Tonyny 1 : Les aventures de Tonyny en compagnie de l’unité Keroro


Bonjour à tous ! C’est à nouveau le keron Tonyny ! Je suis très heureux de vous revoir ! Tout d’abord, je voulais encore une fois vous remercier d’avoir lu mon histoire ! J’espère qu’elle vous aura plu.
Aujourd’hui, je vais commencer à vous raconter une nouvelle série de petites aventures que j’ai vécues.

J’avais déjà expliqué de quoi il s’agissait à la fin de la partie 3 de mon histoire, mais comme je l’avais mis sous spoil pour ceux qui ne voulait pas savoir, je vais expliquer à ces derniers de quoi il s’agit :
Je ne sais pas si vous vous en souvenez, mais à la fin du chapitre 18, chapitre où je rencontrais Tamama et Kururu pour la première fois, j’avais dit très exactement :

« Enfin bref, je vous raconterais bien toutes les aventures que j’ai vécues en compagnie de l’unité Keroro, mais ce serait bien trop long. Je vous les raconterai une fois mon histoire terminée, si le cœur vous en dit. »

Vous l’aurez donc compris, je vais vous raconter tous ce que j’ai vécu en compagnie de l’unité Keroro depuis leur arrivé sur Terre au travers des chapitres du manga Sergent Keroro.
(Bien sûr, je n’apparais pas dans tous les chapitres.)

Mais avant de commencer, je tiens juste à préciser certaines choses :
Tout comme je l’avais fait pour la partie 3 de mon histoire, pour ceux qui n’ont pas lu les tomes de Sergent Keroro, je ferai d’abord un petit résumé du chapitre (tel qu’il est si vous le lisiez) et seulement ensuite je vous raconterai ce que j’y fais.

Ensuite, je vous rappelle que chronologiquement nous revenons au début de la partie 3 de mon histoire. Ce qui veut dire que les évènements qui se déroule plus tard dans cette partie, n’ont pas encore eu lieu. Comme par exemple : mes retrouvailles avec Garuru, Pururu, Darere, papa. Ou encore le fait que j’apprenne le lien qui me lie à Tamama, etc.
D’ailleurs, pour que vous ne soyez pas perdus, je ferai un petit rappel lorsque l’un de ces évènements arrivera.

Pour finir, il arrivera que certaines de mes apparitions soient assez superficielles. Car oui, même si je suis le personnage principal de mon histoire, il est hors de question que je sois le personnage principal du manga Sergent Keroro !

Voilà, c’est tout ! Je vais donc immédiatement commencer par vous raconter le chapitre 24 du tome 3 qui est donc ma première apparition après que j’ai revu pour la première fois Keroro et Giroro, puis rencontré Tamama et Kururu.




Tome 3

Chapitre 24 : Vacances au bord de la mer
Résumé du chapitre :

Alors que l’été venait de commencer, Keroro réussi à convaincre son unité ainsi que Fuyuki et Natsumi de partirent en vacances au bord de la mer.
Une fois arrivé à la plage, nous apprenons que Keroro voulait partir au bord de la mer pour une seule raison : faire participer Natsumi, qui avait un corps d’adulte grâce à une invention de Kururu, à un concours de la plus belle fille en bikini.
« Pourquoi Keroro voulait-il faire participer Natsumi à ce concours ? », me demandez-vous…? Tout simplement parce que le vainqueur du concours remportait une collection de maquette Gundam.
Je pense que je n’ai pas besoin de vous rappeler que Keroro est un vrai passionné des maquettes Gundam.
Au moment où Natsumi se trouvait sur scène pour le concours, alors qu’elle était sur le point de perdre car Melody Honey, une autre concurrente et amie de Mutsumi, plaisait plus aux juges, l’effet de l’invention de Kururu faisant que Natsumi ait un corps d’adulte cessa. Ce qui fait que Natsumi… se retrouva nu sur scène. Mais de ce fait, c’est Natsumi qui remporta le concours.

Avec Tonyny :

Alors que nous étions tous dans le train en route pour la plage, étant assis sur le siège juste derrière Natsumi, j’ai grimpé sur le siège de cette dernière pour me retrouver juste à côté d’elle, puis je lui ai dit…

- Mademoiselle Natsumi ! Je voulais encore une fois vous remercier de m’avoir proposé de venir passer ces vacances au bord de la mer avec vous !
- C’est tout naturel ! Tu es un vieil ami aux grenandouilles. Et puis, tu m’as sauvé la vie !

Comme toujours, tout en rougissant et en me grattant l’arrière de la tête, j’ai répondu avec un immense sourire…

- Hé-hé ! Vous savez, ce n’était rien !

Une fois arrivé à la plage, j’ai retiré ma blouse de médecin, puis j’ai enfilé mon short de bain. Tout en l’enfilant, j’ai pensé…

- (Espérons que ma malédiction des plages ne fasse effet que sur Keron.)

Vous vous demandez sûrement de quoi je parle, n’est-ce pas ? Je vais vous expliquer :

Depuis toujours, je suis atteint d’une malédiction ! En effet, déjà quand j’étais enfant, chaque fois que j’emmenais Pururu à la plage durant les vacances d’été, à un moment où à un autre, je finissais toujours par perdre mon maillot de bain. Ce qui fait que je me retrouvais tout nu devant tout le monde.

(Je parie que vous êtes en train de vous dire un truc du genre : « Mais les kerons ne portent jamais de vêtements ! Alors pourquoi est-ce que Tonyny devrait avoir honte de perdre son maillot de bain !? » ! C’est en effet une bonne question ! D’autant qu’il est vrai que je ne porte pas ma blouse lorsque je suis à la maison, ce qui prouve bien que ça ne me gêne pas de ne porter aucun vêtement ! Eh bien sachez que dès l’instant où un keron porte un maillot de bain, que ce soit à la piscine ou à la plage, il n’y rien de plus humiliant pour ce keron que de perdre son maillot. C’est un peu comme pour les humains, en fait !)

Vous devez penser que j’exagère avec cette histoire de malédiction, mais je vous jure que c’est vrai :

La première fois que j’ai emmené Pururu à la plage, lorsqu’elle était encore très jeune, alors que nous étions tous les deux dans l’eau, une vague un peu grande s’est brusquement approchée de nous. Pururu a eu tellement peur qu’elle s’est accrochée à mon ventre de toutes ses forces. Je l’ai donc ramené jusqu’au rivage, puis, lorsque je lui ai dit que nous étions revenus sur la plage, elle s’est laissée glisser le long de mon corps… tout en s’agrippant à mon maillot de bain. Elle a donc tiré sur mon maillot de bain… jusqu’à le faire descendre complètement.
La fois suivante, alors que des kerons embêtaient Pururu, je suis intervenu pour la défendre. L’ennui c’est qu’ils étaient trois et j’étais tout seul. Et devinez comment ces kerons me l’ont fait payer… en me piquant mon maillot de bain !
La fois encore d’après, comme je m’étais fait voler mon maillot de bain la fois d’avant, j’ai dû en racheter un nouveau. Sauf que j’en ai acheté un trop grand. Du coup, après qu’une vague un peu grande m’est rentré dedans, qu’est-ce qui s’est passé à votre avis…? J’ai perdu mon maillot et je n’ai pas réussis à remettre la main dessus !
Puis la fois encore d’après, comme j’avais perdu mon précédent maillot de bain, j’ai à nouveau dû m’acheter un ! Sauf que cette fois-ci, il était trop petit ! Et qu’est-ce qui s’est passé à votre avis…!? Lorsque je me suis baissé pour ramasser quelque chose, il a craqué ! Ce qui fait que je me suis retrouvé les fesses à l’air !
Et même Mariri peut vous confirmer cette malédiction : Il y a de cela quelques temps, lors d’un de nos RP, Mariri et moi sommes allés à la plage. J’avais laissé mon pendentif sur la plage, dans nos affaires, pour être sûr qu’il ne soit pas emporté par l’eau. Plus tard, alors que Mariri et moi venions de nous prendre une immense vague de plein fouet, je suis retourné sur la plage, là où nous avions posé nos affaires, pour m’assurer qu’Oréré n’avait pas été emporté par la vague. Je suis donc allé jusqu’à la plage pour découvrir avec bonheur qu’Oréré était toujours là. Et lorsque je me suis tourné vers Mariri pour lui montrer qu’Oréré allait bien… elle m’a montré un short de bain. C’est là que j’ai compris… que le short de bain qu’elle tenait… était à moi.

Enfin bref ! C’est bien pour ça que ce jour-là, comme c’était la première fois que j’allais à la plage depuis l’époque où j’y allais avec Pururu, j’espérais que ma malédiction des plages ne fasse effet que sur Keron !

Donc, après avoir enfilé mon short de bain, j’ai passé la plus grande partie de la journée à me laisser tranquillement flotter par les flots. Je vérifiais très souvent si je n’avais pas perdu mon short de bain.
Le soir venu, alors que le soleil commençait à se coucher et que je flottais toujours sur l’eau en ayant toujours mon short de bain, Fuyuki est venu me voir, puis m’a annoncé…

- Docteur Tonyny ! Nous allons rentrer à la maison !
- D’accord ! Est-ce que vous me laissez juste le temps de passer aux toilettes, s’il vous plait ?
- Bien sûr, allez-y !

Je suis donc allé jusqu’aux toilettes de la plage, je suis entré à l’intérieur, puis j’ai… fait mes besoins, quoi !
Au moment où j’eus terminé, alors que je remontais mon short de bain, j’ai pensé…

- (Bon et bien, on est à la fin de la journée… et j’ai toujours mon short de bain ! On dirait que ma malédiction ne fait effet que sur Keron, finalement !)

Je suis donc sortit des toilettes, puis je suis retourné voir Fuyuki le sourire aux lèvres.
Lorsque je suis arrivé devant lui, je lui ai dit avec un immense sourire…

- Voilà ! On peut rentrer !
- D’accord ! Euh… Docteur Tonyny ?
- Oui ?
- Qu’avez-vous fait de votre short de bain ?
- Quoi !?

Lorsque j’ai baissé les yeux, j’ai en effet remarqué que je n’avais plus mon short de bain. J’ai alors placé mes mains devant mon entrejambe tout en rougissant, puis j’ai demandé d’une voix colérique…

- Mais c’est pas vrai ! Où est-ce qu’il est passé !?

En me retournant, j’ai aperçus un tissu sur le sol qui allait jusqu’aux toilettes.

- !

J’ai alors compris ce qui s’était passé : Au moment où je suis sorti des toilettes, un fil de mon short de bain est resté coincé dans la porte. Et en avançant jusqu’à Fuyuki, mon short de bain s’est entièrement décousu.

- …

Je me suis alors laissé tomber à genou sur le sable, puis, tout en tenant mes mains devant mon entrejambe…

- NAAAAAAAAAAAAAAANNNNNNNNNNNNNNN !!!!!



C'est tout pour ce tome. A bientôt dans le tome 4!

_________________


Dernière édition par Tonyny le Ven 14 Oct - 22:39, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Tonyny
Adjudant
Adjudant
avatar

Nombre de messages : 462
Age : 24
Localisation : La Terre. "Pokopen" pour les kerons.
Date d'inscription : 19/09/2015

MessageSujet: Re: Hors-série de Tonyny 1 : Les aventures de Tonyny...   Ven 18 Déc - 4:43

Tome 4

Chapitre 30 : Un nouvel an trop arrosé
Résumé :

L’unité Keroro organisa une fête pour le nouvel an, qui, pour une fois, commençait plutôt calmement.
Le lendemain matin, Fuyuki et Natsumi ouvrirent les cartes de vœux qu’ils avaient reçus. Après les avoirs lus, ils se rendirent compte que l’une des lettres était adressée à l’unité Keroro.
Lorsque Fuyuki et Natsumi sont entrés dans la chambre de Keroro pour lui apporter son courrier, la chambre était sens-dessus-dessous et l’unité Keroro ainsi qu’Angol Mois étaient tous en piteux état à cause de leur fête trop arrosé.
On apprendra finalement que c’est à cause d’Angol Mois que tout cela s’est produit.

Avec Tonyny :

Cette année, Aurélien et moi avions dû rentrer plus tôt de France car le magasin où travaille Aurélien était débordés de travails. Nous avons donc passé le nouvel an à Tokyo.
Le lendemain matin, alors qu’Aurélien dormait encore, je me suis rendu chez les Hinata pour leur souhaiter une bonne année ainsi qu’à l’unité Keroro.
Lorsque je suis arrivé devant leur maison, j’ai sonné à la porte…

*Ding-dong*

Natsumi m’a ouvert la porte. Je lui ai alors dit d’une forte voix…

- Bonne année, mademoiselle Natsumi !
- Tiens ! Salut, Tonyny ! Bonne année à toi aussi ! Mais je t’en prie, entre !
- Merci, c’est gentil !

Lorsque je suis entré dans la maison, Fuyuki est venu vers moi, puis m’a souhaité une bonne année à son tour…

- Tiens ! Docteur Tonyny ! Bonne année !
- Bonne année à vous aussi, monsieur Fuyuki ! J’espère au moins que je ne vous dérange pas ?
- Pas du tout ! Ma sœur et moi nous venons de finir de lire nos cartes de vœux.

Natsumi a immédiatement reprise…

- D’ailleurs, les grenandouilles ont également reçu du courrier. On va leurs apporter. Tu venir avec nous pour leur souhaiter la bonne année ?
- Avec grand plaisir !

Lorsque Fuyuki et Natsumi ont ouvert la porte de la chambre de Keroro…

- !!!/!!!/!!!

Nous avons tous les trois découvert un véritable chaos. La chambre était sens-dessus-dessous et tous les membres de l’unité Keroro ainsi qu’Angol Mois étaient en piteux état.
Alors que Fuyuki et Natsumi sont entrés dans la chambre pour essayer de comprendre ce qui s’était passé, en regardant dans la pièce…

- !

J’ai remarqué la présence d’une bouteille d’alcool vide. J’ai alors reculés de quelques pas, puis je me suis discrètement éclipsé.
Une fois sorti de la maison Hinata…

- *Snif*

Je ne pus m’empêcher de verser une larme. Voir l’unité Keroro dans cet état… m’avait rappelé de très mauvais souvenirs.



Chapitre 30,5 : Les lettres de vœux
Résumé :

Dans ce petit chapitre bonus, alors que plusieurs jours se sont écoulés depuis le nouvel an trop arrosé de l’unité Keroro, les membres de l’unité se réveillent enfin puis lisent les cartes de vœux qu’ils ont reçues.

Avec Tonyny :

Après que l’unité Keroro ait terminé de lire leurs lettres, Natsumi est entrée dans la chambre, puis leur a dit d’une voix énervée…

- Tiens !? Vous vous êtes finalement réveillés, les grenandouilles !?
- Mademoiselle Natsumi !?
- Au fait j’y pense, le jour de l’an, Tonyny est exprès venu pour vous souhaiter une bonne année ! Mais comme vous étiez tous HS, il est reparti.
- !!!

C’est là que Giroro, pris de panique, a demandé à Natsumi…

- Tu… Tu veux dire… que Tonyny nous a vus ?
- Ouais. D’ailleurs, j’ai l’impression que ça ne lui a pas trop plu de vous voir ainsi : il est reparti sans même nous dire au revoir.

Giroro a alors répondu en hurlant…

- C’est une catastrophe !!!

Puis il s’est immédiatement mis à courir en direction de la maison d’Aurélien.
Alors que j’étais en train de fermer la porte de la maison à clé pour aller en ville, j’ai soudainement entendu hurler, derrière moi…

- Tonyny ! Tonyny !!!
- !?

Lorsque je me suis retourné, Giroro est arrivé devant moi, tout essoufflé. Alors qu’il reprenait son souffle, je lui ai demandé…

- Giroro…!? Tout va bien !? Il y a quelque chose qui ne va pas !? Quelqu’un est malade ou blessé !?

Lorsqu’il a finalement repris sa respiration, Giroro m’a dit d’une voix paniquée…

- Tonyny ! Ecoute ! Ce qui s’est passé le jour de l’an n’était qu’un regrettable accident ! Je te promets que nous ne voulions pas…

J’ai alors brutalement interrompu Giroro en hurlant…

- Tais-toi, Giroro !!!
- …
- C’est bon, chuis pas votre père ! Si ça vous amuses de picoler jusqu’à être ivre mort, et ben allez-y, faites-vous plaisir !
- Tonyny…
- Tss !

Puis je suis reparti tout en bousculant Giroro avec l’épaule.



Chapitre 32 : La guerre des boules de neige
Résumé :

Ce matin-là, grâce à une invention de Kururu, une énorme tempête de neige était tombée durant la nuit. Tokyo était totalement recouvert par la neige.
L’unité Keroro, Fuyuki, Natsumi, Angol Mois, ainsi que Momoka et Paul avaient décidés de faire une bataille de boules de neige dans le jardin de la maison Hinata.
Cette simple bataille de boules de neige s’est finalement transformée en une guerre de boules de neiges sans merci entre Giroro et Paul.

Avec Tonyny :

Lorsque je me suis réveillé ce matin-là, j’ai regardé par la fenêtre et…

- Waouh !!! Tu as vu toute cette neige, Oréré !?

J’ai découvert avec plaisir que la ville était recouvert par la neige. C’est vrai que je ne vous l’ai jamais dit jusque-là, mais j’ai toujours adoré la neige. J’ai alors dit d’une voix enthousiaste…

- Vite ! Il faut que je sorte !

J’ai alors enfilé ma veste, mes gants, mes bottes, puis mon écharpe. J’ai également pris mes ustensiles, au cas où, puis je suis allé me promener au beau milieu de toute cette neige.
En passant par hasard devant la maison Hinata, j’ai vu l’unité Keroro et leurs amis faire une bataille de boules de neiges dans leur jardin. Je me suis alors assis sur le muret pour assister à cette magnifique bataille.
Le soir venu, Natsumi, Angol Mois et moi-même avons dû couvrir de bandages les bras et les pieds de Keroro et Tamama. Comme ils étaient dans la neige en ne portant ni bottes ni gants leurs pieds et leurs mains ont fini par gelés.
En même temps que je les couvrais de bandages, je leur ai dit…

- Je suis désolé, les amis ! J’aurais dû vous dire de ne pas être dans la neige sans gants ni bottes ! Mais j’étais tellement absorbé par votre bataille que je n’ai pas fait attention !



Chapitre 37 : Chez grand-mère Hinata
Résumé :

La famille Hinata était allée à la campagne rendre visite à Akina. La grand-mère de Fuyuki et de Natsumi.
Une fois arrivé, Natsumi s’aperçut que Keroro, Giroro et Tamama s’étaient embarqués avec eux.
Un peu plus tard, les trois kerons partirent chacun de leur côté en pleine campagne. Suite à plusieurs évènements, chacun d’entre eux se blessèrent, puis furent secourus par Akina Hinata.
Le chapitre s’achève lorsque la famille Hinata et les trois kerons rentrent chez eux.

Avec Tonyny :

Le lendemain de leur retour de la campagne, ayant eu de vent de ce qui s’y était passé, je suis allé voir Giroro. Lorsque je suis arrivé en face de lui, je lui ai demandé d’une voix menaçante…

- Dis, Giroro, j’ai entendu dire que durant votre petite escapade à la campagne, tu aurais agi sans réfléchir et tu te serais blessé ! Est-ce que c’est vrai !?
- !

Giroro a immédiatement placé sa main sur son genou pour cacher son pansement, puis m’a répondu d’une voix paniquée…

- N… Non ! Pas du tout !
- Ah oui !? Alors pourquoi tu essaies de cacher le pansement à ton genou !?
- Euh…

Giroro a alors retiré sa main de devant son genou, puis a repris…

- Ecoute Tonyny, je…

Mais à sa grande surprise…

- !?

J’ai interrompu Giroro en le serrant dans mes bras. Tout en le serrant contre moi, je lui ai dit…

- Fais plus attention à toi, s’il te plait. Je ne voudrais pas qu’il t’arrive quelque chose.
- …

Après ce câlin, alors que je commençais à repartir, Giroro m’a interrompu…

- Tonyny !
- Oui ?
- Tu… Tu ne m’en veux plus… pour l’histoire du nouvel an ?
- !

Lorsque j’ai entendu Giroro me poser cette question, je l’ai immédiatement regardé, les yeux grands ouverts. Giroro fut alors pris de panique…

- (Aïe ! Je n’aurais pas dû lui poser la question !)
- Tu penses encore à ça, Giroro !?
- !

Je me suis avancé vers Giroro, j’ai placé ma main sur son épaule, puis je lui ai dit en rigolant…

- Hé, Giroro ! Tu me connais maintenant ! Je veux bien admettre que je peux être rancunier, mais pas à ce point-là non plus, Hé-hé !
- …
- Bon, je dois y aller ! Prends bien soin de toi, mon cher Giroro !

Puis je suis reparti le sourire aux lèvres.



C'est tout pour ce tome. A bientôt dans le tome 5!

_________________


Dernière édition par Tonyny le Ven 14 Oct - 23:32, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Chisa-chan
Amiral grand-mère Hinata
Amiral grand-mère Hinata
avatar

Nombre de messages : 3020
Age : 26
Localisation : Sachet de cacahuètes
Date d'inscription : 16/09/2007
Titres : CREATIF(dessin) 2009
Membre le + populaire 2010
Meilleurs fanarts 2010
Coeur d'or 2010
Membre 2012-ien !
WIN Concours dessin I

MessageSujet: Re: Hors-série de Tonyny 1 : Les aventures de Tonyny...   Ven 18 Déc - 20:48

C'est toujours aussi sympa de te lire! <3 J'aime bien ces petites anecdotes!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chisachandesu.tumblr.com/
Mukurochan
Sergent
Sergent
avatar

Nombre de messages : 813
Age : 21
Localisation : Partie à l'aventure avec RX-24.
Date d'inscription : 01/09/2010
Titres : Meilleure fanfic 2010

MessageSujet: Re: Hors-série de Tonyny 1 : Les aventures de Tonyny...   Ven 18 Déc - 21:02

Y a vraiment pleins de câlins là dedans! x'D
Mais c'est super : continue!

_________________

(Cadeau de Putafa, trop beau, ze te n'aime ma Putput!! <3 )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.fanfiction.net/~kanariraspberry
Tonyny
Adjudant
Adjudant
avatar

Nombre de messages : 462
Age : 24
Localisation : La Terre. "Pokopen" pour les kerons.
Date d'inscription : 19/09/2015

MessageSujet: Re: Hors-série de Tonyny 1 : Les aventures de Tonyny...   Sam 19 Déc - 2:13

Hé-hé! Merci! Je très content que ça vous plaise!
Juste un truc :
Mukurochan a écrit:
Y a vraiment pleins de câlins là dedans! x'D
Et oui, je suis un Olaf en puissance!
(D'autant que je ne crois pas me tromper en disant que le tome 5 contient également des câlins.) ^^'

"Tonyny le serial câlineur"

(Merci à Chisa qui m'a trouvé ce surnom) ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Tonyny
Adjudant
Adjudant
avatar

Nombre de messages : 462
Age : 24
Localisation : La Terre. "Pokopen" pour les kerons.
Date d'inscription : 19/09/2015

MessageSujet: Re: Hors-série de Tonyny 1 : Les aventures de Tonyny...   Mar 22 Déc - 0:29

Tome 5

Chapitre 39 : La fête du sport
Résumé :

Les trois membres de la famille Hinata comptaient participer ensemble à la 39e fête du sport du collège Kisshô. Malheureusement, à cause de son travail, Aki n’a pu être présente à cet évènement.
A la fin du chapitre, alors que Natsumi était sur le point d’abandonner la course finale car il faut au moins être deux pour y participer, Giroro, portant un costume de pokopen, est arrivé in extrémiste pour faire la course avec la jeune Hinata.
Grâce à leur parfaite coordination, Giroro et Natsumi ont réussis à remporter la course sous les yeux ébahis d’Aki qui est arrivée à la dernière seconde pour assister à cette magnifique victoire.

Avec Tonyny :

Durant la pause déjeunée, alors que Natsumi et Fuyuki étaient en train de manger dans la cours du collège, je suis arrivé devant eux sous ma forme humaine, puis je les ai salués…

- Bonjour, monsieur Fuyuki ! Bonjour, mademoiselle Natsumi !
- Docteur Tonyny !?
- Tonyny !? Quelle surprise ! Qu’est-ce que tu fais à la fête du sport ?
- Je suis là depuis ce matin. J’ai proposé ma participation aux organisateurs de la fête en tant qu’infirmier. Les collégiens ont souvent tendance à trop forcer durant ce genre d’évènement, il faut bien quelqu’un pour les soigner.
- Waouh ! C’est une très bonne initiative, docteur Tonyny !
- Avec un médecin comme toi, les élèves n’ont rien à craindre !
- Hé-hé ! Merci, c’est très gentil ! Ça ne vous dérange pas si je mange avec vous ?
- Mais bien sûr que non !
- Viens seulement !
- Merci !

J’ai donc déjeuné en compagnie de Fuyuki et Natsumi.
Tout de suite après avoir fini de déjeuner, je me suis relevé, puis je leur ai dit…

- Bon, il faut que j’y retourne. J’essayerai de regarder votre course depuis l’infirmerie !

Ce à quoi Natsumi a répondu…

- Euh… D’accord. (En espérant qu’elle ait bel et bien lieu.)

Je suis donc retourné à l’infirmerie d’où j’ai pu assister à la course de Giroro et de Natsumi.
Lorsqu’ils l’ont remporté, j’ai applaudis de toutes mes forces…

- Bravo, Giroro !!! Bravo, mademoiselle Natsumi !!!



Chapitre 41 : L’anniversaire de Natsumi
Résumé :

La veille de l’anniversaire de Natsumi, Keroro lança une réunion avec son unité et leur proposa un plan : Organiser une fête surprise pour l’anniversaire de Natsumi.
Le lendemain matin, tout de suite après que Natsumi soit parti pour l’école, Fuyuki, Angol Mois, ainsi que les membres de l’unité Keroro, excepté Giroro, passèrent la journée à préparer la fête d’anniversaire.
Le soir venu, lorsque Natsumi est rentrée de l’école, tout le monde l’accueilli en criant Joyeux Anniversaire. Et bien que Fuyuki était persuadé du contraire, Natsumi a été on ne peut plus surprise.
Quelques minutes plus tard, alors que tout le monde avait offert ses cadeaux à Natsumi, Giroro est soudainement entré dans la pièce gravement blessés les mains pleine de cadeaux pour la jeune Hinata, tel qu’un croc de dragon, la peau d’une souris de feu de l’espace et j’en passe.
A la fin du chapitre, on apprend que la raison pour laquelle Keroro a organisé l’anniversaire de Natsumi, c’était pour rappeler à tout le monde, qu’exactement une semaine plus tard, c’était son anniversaire.
Malheureusement pour lui, le jour de son anniversaire, aucune fête n’a été organisée.

Avec Tonyny :

Tout de suite après que Giroro ait donné ses « cadeaux » à Natsumi, je suis brusquement entré dans la pièce, j’ai tourné la tête vers Giroro, puis j’ai hurlé…

- Giroro ! Je t’avais dit de rester couché ! Viens avec moi, je vais te ramener sous ta tente !
- C’est bon Tonyny, je vais bien !
- (Tu ne me laisses pas le choix !)

J’ai alors préparé une double dose d’anesthésie, puis je l’ai administré à Giroro. Tout de suite après qu’il se soit endormi, j’ai dit d’une forte voix…

- Voilà ! Maintenant il va dormir !
- !

Comme j’ai remarqué que Natsumi semblait paniquée, je me suis immédiatement tourné vers elle, puis je me suis excusé auprès d’elle…

- Je vous demande pardon pour le dérangement, mademoiselle Natsumi. Ne vous inquiétez pas pour Giroro, il a juste besoin de repos. Je vais le ramener sous sa tente.
- Euh… D’accord.

Alors que je venais de prendre Giroro sur mon dos, je me suis souvenu de quelque chose…

- Ah oui ! J’ai failli oublier !

Je me suis avancé vers Natsumi, puis je lui ai tendu un paquet cadeau tout en lui disant…

- Tenez ! Joyeux anniversaire, mademoiselle Natsumi !
- Oh ! Euh… Merci, Tonyny ! Mais ce n’était pas la peine !

Natsumi a alors ouvert son cadeau. Il s’agissait d’une petite peluche qui représente Giroro. Au moment où elle a sorti la peluche du paquet cadeau, bien que je ne l’ai pas remarqué, Fuyuki a affiché un air paniqué…

- (Aïe ! Natsumi déteste les cadeaux enfantins ! Elle ne va pas aimer !)

Mais à la grande surprise de Fuyuki, Natsumi a répondu…

- Elle est magnifique !!! Merci, Tonyny ! Où est-ce que tu l’as trouvé ?
- Bah, en fait… je l’ai cousu moi-même.
- C’est vrai !?
- Oui. S’il y a bien un talent que je tiens de ma mère, c’est la couture.
- Eh ben ! Ta mère doit être très douée alors ! La prochaine fois que tu la vois, félicite-la de ma part !
- Euh… Bien sûr, je lui transmettrai ! Bon, je vais ramener ce blessé dans son lit.
- D’accord. Encore merci pour ton cadeau, Tonyny !
- Je vous en prie, mademoiselle Natsumi !

Après avoir ramené Giroro sous sa tente et l’avoir allongé sur son lit, je n’ai pu m’empêcher de penser…

- (Je sais que Natsumi aurait préféré une peluche représentant Mutsumi. Mais si je l’avais fait, Giroro ne m’aurait jamais pardonné.)

Une semaine plus tard, je n’ai appris que le matin même que c’était l’anniversaire de Keroro.
J’ai donc passé une grande partie de la journée en ville à essayer de lui trouver un cadeau, mais sans succès. Je lui ai fait très rapidement fabriqué un cadeau, puis je suis allé le voir dans sa chambre.
Lorsque je suis arrivé, il était en train de diner, l’air totalement déprimé. Je me suis donc avancé vers lui, puis je l’ai salué d’une faible voix…

- Bon… Bonsoir, sergent.

Sans même se retourner, Keroro m’a répondu d’une faible voix…

- Salut, Tonyny.
- Vous allez bien ?
- Mouais, ça peut aller.
- …

Je suis resté silencieux quelques secondes, puis j’ai finalement repris…

- Ecoutez sergent…

J’ai alors continué tout en faisant une courbette de pardon…

- Je suis désolé ! J’ai seulement appris ce matin que c’était votre anniversaire !
- …
- Du coup, je vous ai quand même apporté un petit cadeau. Mais ce n’est pas grand-chose.

J’ai alors tendu vers Keroro un paquet cadeau. Il s’est donc levé, a pris le paquet cadeau, puis l’a ouvert. Il s’agissait d’une peluche qui représente un robot Gundam. Malheureusement, comme je l’avais cousu à la hâte, elle n’était pas très réussie et les proportions n’étaient pas bonnes.
Alors que Keroro fixais son cadeau du regard, j’ai repris d’une faible…

- Je suis désolé, sergent. J’ai cherché dans toute la ville une maquette Gundam que vous n’avez pas, mais il n’y avait que des modèles que vous possédez déjà. Du coup, j’ai cousu cette peluche assez rapidement. Elle n’est pas très réussie. Je vous demande par…

Mais à ma grande surprise…

- !

Keroro m’a brutalement interrompu en me serrant violemment dans ses bras. Puis il a hurlé en pleurant à chaude larmes…

- *Snif* Merci, Tonyny !!! Merci beaucoup !!!
- Euh… Hé-hé ! Je vous en prie ! Joyeux anniversaire… Sergent Keroro !

Après plusieurs minutes de câlin, j’ai pris le temps de manger une part du gâteau que Keroro s’était préparé.
Une fois la part de gâteau terminée, j’ai dit à Keroro…

- Désolé, sergent, j’aimerais rester plus longtemps, mais il faut que je rentre. Aurélien va bientôt rentrer du travail, et je lui ai promis que je préparai le repas de ce soir.
- D’accord. Merci encore, Tonyny.
- Mais je vous en prie !

Après être sorti de la chambre de Keroro, alors que j’étais sur le point de quitter la maison des Hinata, j’ai entendu, derrière moi…

- Tonyny !
- ?

Lorsque je me suis retourné, Natsumi se tenait juste devant moi avec un air triste. Je lui ai donc demandé…

- Mademoiselle Natsumi…? Quelque chose ne va pas ?
- …

Sans prononcer le moindre mot, Natsumi s’est agenouillée juste devant moi… puis, sans que je ne comprenne pourquoi…

- ?

Elle m’a serré dans ses bras. Comme je ne comprenais pas, je lui ai demandé…

- Euh… Tout va bien, mademoiselle Natsumi ?
- Peu de temps après qu’il se soit remis de ses blessures, Giroro est venu me voir et m’a tout expliqué…

(Flash-back de Natsumi)
- Natsumi… Est-ce que c’est vrai que tu as dit à Tonyny de féliciter sa mère.
- Bah… Oui ! Il a dit qu’il tenait son talent pour la couture de sa mère, je lui ai donc dit de la féliciter !
- Natsumi… La mère de Tonyny est morte tout de suite après sa naissance.
- Quoi !? Mais pourquoi il ne me l’a pas dit !?
- Il n’a sans doute pas voulu te mettre mal à l’aise le jour de ton anniversaire.
- Oh non ! Je me sens mal, là ! La prochaine fois que je le vois j’irai m’excuser auprès de lui.
(Fin du flash-back)

- Je suis vraiment désolée, Tonyny… *Snif* Je ne savais pas.

Je me suis alors reculé, puis j’ai répondu à Natsumi tout en essuyant ses larmes…

- Ne soyez pas désolé, mademoiselle Natsumi ! Vous ne pouviez pas le savoir ! Et puis, si ça peut vous rassurer…
Puis j’ai terminé en esquissant un immense sourire…
- Maman a adoré votre compliment !
- C’est vrai…? *Snif* Ah bah, je suis contente ! Merci, Tonyny.
- Non, merci à vous, mademoiselle Natsumi !
- Hé-hé !
- Bon, il faut vraiment que je rentre, maintenant ! Au revoir, mademoiselle Natsumi !
- Au revoir, Tonyny ! A bientôt !

Lorsque je suis sorti de la maison Hinata, au moment où j’ai fermé la porte derrière moi, à ma grande surprise…

- !!!

Giroro m’a brutalement serré dans ses bras. Je lui ai donc demandé…

- Giroro…!? Qu’est-ce qui t’arrive ?

Il m’a alors répondu en hurlant et en pleurant à chaude larmes…

- *Snif* Merci, Tonyny !!! Merci d’avoir offert une peluche à mon effigie à Natsumi !!!
- Ah ! Mais… je t’en prie ! (Décidément, c’est le jour des câlins, aujourd’hui !)
- …
- ?

J’avais beau essayer de reculer, Giroro ne voulait plus me lâcher. Je lui ai donc demandé…

- Euh, Giroro… Ce n’est pas que je n’aime pas les câlins, mais tu pourrais me lâcher, s’il te plait ? Il faut vraiment que je rentre là.
- …

Mais Giroro ne voulais toujours pas me lâcher. J’ai alors commencé à me débattre tout en disant…

- Giroro ! Faut que je rentre ! C’est à moi de préparer le diner, ce soir !
- …
- Girorooo !!!



Chapitre 45 : Le jour où la terre s’arrêta de tourner
Résumé :

Ce jour-là, pris par leur routine habituelle, Keroro, Fuyuki et tous les autres étaient, ou déprimé, ou s’ennuyait. C’est comme si la Terre s’était arrêté de tourner.

Avec Tonyny :

Cela valait également pour moi. Quoique je fasse, je n’arrivais pas à m’amuser. J’avais donc décidé d’aller me promener.
En me baladant, sans même le vouloir, je suis arrivé devant la maison des Hinata. En regardant par-dessus le muret, j’ai aperçu Giroro dans le jardin en train de nettoyer ses armes. Je l’ai donc appelé…

- Hé ! Giroro !
- ?

Lorsqu’il a tourné la tête dans ma direction, je lui ai fait signe de la main tout en le saluant…

- Salut !
- Tiens ! Salut, Tonyny ! Qu’est-ce que tu fais là ?
- Bah… Je m’ennuie un peu. Tu ne veux pas qu’on fasse un truc, tous les deux ?
- Désolé, je dois finir de nettoyer mes armes.
- Ah… Je peux peut-être t’aider ?
- Si tu veux.
- J’arrive !

J’ai donc rejoint Giroro dans le jardin. Lorsque je suis arrivé devant lui, je lui ai demandé avec enthousiasme…

- Alors…? Par quoi tu veux que je commence ?
- Tu peux nettoyer mon couteau, si tu veux bien ?
- D’accord !

J’ai donc commencé à nettoyer le couteau de Giroro.
Quelques minutes plus tard, j’ai dit à Giroro…

- Voilà ! Est-ce que je l’ai bien nettoyé ?
- Fais-moi voir.

Giroro a donc repris le couteau, a vérifié s’il était bien nettoyé, puis a répondu…

- Pas mal ! Tu te débrouille bien, Tonyny !
- Merci, c’est gentil ! Est-ce que je peux nettoyer une autre de tes armes ?
- Bah, en fait, j’ai tout nettoyé.
- D’accord ! Du coup, ça ne t’embête pas si on discute un peu tous les deux ? On ne s’est pas vraiment parlé depuis nos retrouvailles. Et pourtant, cela fait déjà deux tomes.
- Je veux bien.
- Super !

Giroro et moi avons commencé à discuter de l’époque où nous vivions sur Keron. Quelques minutes plus tard, je lui ai demandé…

- Je peux te poser une question, Giroro ?
- Tu veux savoir comment va Garuru, c’est ça ?
- Hé-hé ! Tu as deviné tout seul ! Tu n’as pas mentionné son nom une seule fois depuis que tu es arrivé sur Terre. Est-ce que…
- Ne t’inquiète pas… il va très bien.
- C’est vrai ?
- Oui. Il est même devenu lieutenant.
- C’est super !
- …

J’ai alors remarqué que Giroro détournait le regard. Je lui ai donc demandé…

- Quelque chose ne va pas, Giroro ?
- Disons simplement… que ce n’est la parfaite entente entre lui et moi, depuis quelques temps.
- C’est vrai ? Qu’est-ce qui s’est passé entre vous ?
- …

Voyant le silence de Giroro, je lui ai de suite répondu…

- Excuse-moi, Giroro ! Je me mêle de ce qui ne me regarde pas ! Oublie ma question ! Il va bien et c’est tout ce que j’ai besoin de savoir !
- …

Après un silence gênant de quelques secondes, j’ai repris en demandant à Giroro…

- Je peux encore te poser une question ?
- Tu veux savoir comment va ta petite sœur ?
- Hé-hé ! Tu as à nouveau deviné ! Comment va-t-elle ?
- Elle va bien. La dernière fois que je l’ai vu elle disait vouloir devenir secrétaire.
- Super ! Je suis content de le savoir !
- …

Giroro ne parlait pas beaucoup. J’avais le sentiment que d’avoir parlé de son frère ne lui avait pas vraiment fait plaisir.
J’ai donc repris avec un sujet plus amusant…

- Eh, Giroro ! Tu te rappelles le jour où l’on est devenu ami ?
- Nan.
- Moi je m’en souviens comme si c’était hier ! C’était au terrain de jeu, près de l’école maternelle !
- Je ne m’en rappel pas.
- Ah oui…? Et ça, tu t’en souviens ?

J’ai alors sortit un bout de papier plié de sous mon chapeau, puis je l’ai tendu vers Giroro. Après l’avoir pris en main, Giroro l’a déplié, puis a découvert avec surprise qu’il s’agissait de la lettre qu’il m’avait écrite le jour où nous sommes devenus amis.
Giroro a alors répondu…

- Oh mince ! Tu l’as gardé !?
- Bien sûr ! Je n’allais tout de même pas la jeter !
- Eh ben, je ne m’y attendais pas !
- Je savais que tu ne l’avais pas oublié !
- Hé-hé ! C’est vrai. Je n’ai pas voulu le reconnaître, car c’est un souvenir un peu gênant.
- Un souvenir gênant !? Mais pas du tout ! C’est un très bon souvenir que je n’oublierai jamais ! C’est ce jour-là qu’on est devenu ami après tout !
- Oui… C’est vrai.

Giroro et moi avons continué à discuter et à rigoler durant plusieurs heures.
Alors que la nuit était tombée, j’ai rappelé à Giroro un souvenir… un peu gênant…

- Et tu te souviens quand tu étais en primaire quand, au spectacle de fin d’année, Keroro, Zéroro, Pururu et toi vous avez dansé sur la musique « Kurutto mawatte ikkaiten* » ?
- Ah nan, je t’en supplie, ne me rappel pas ça ! En plus, je me suis raté sur mes pas à la dernière seconde !
- Hé-hé-hé !

J’ai alors regardé l’heure, puis j’ai dit…

- Ouh là ! Il commence à se faire tard ! Je ferais mieux de rentrer ! A la prochaine, Giroro !

Alors que j’allais repartir, Giroro m’a soudainement interrompu…

- Attend une seconde, Tonyny !
- Oui ?

Giroro a alors repris d’une voix très sérieuse…

- Garuru m’a expliqué pourquoi tu as été banni de Keron.
- …

Après un silence de quelques secondes, Giroro a finalement terminé…

- Tu as fait le bon choix.
- !

Je suis resté silencieux quelques secondes, puis je lui ai finalement répondu…

- Merci, Giroro.

(*Kurutto mawatte ikkaiten est une véritable musique et où Giroro a réellement dansé dessus. Si vous vous voulez le voir, voici ce lien) :

https://www.youtube.com/watch?v=4cvfY8nJcgs

(Ça vaut le coup d’œil. Il y a même ma petite sœur qui danse aussi !)

Puis je suis rentré chez moi. Ça aura finalement été une journée amusante.
Pour clôturer ce chapitre et ce tome, je laisse le mot de la fin à Mutsumi…

- Quand on ne ressent plus rien, on a l’impression que la Terre s’arrête de tourner. Mais dès que notre cœur se remet à battre, la Terre recommence à danser.
By Mutsumi.

_________________


Dernière édition par Tonyny le Ven 14 Oct - 23:33, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Chisa-chan
Amiral grand-mère Hinata
Amiral grand-mère Hinata
avatar

Nombre de messages : 3020
Age : 26
Localisation : Sachet de cacahuètes
Date d'inscription : 16/09/2007
Titres : CREATIF(dessin) 2009
Membre le + populaire 2010
Meilleurs fanarts 2010
Coeur d'or 2010
Membre 2012-ien !
WIN Concours dessin I

MessageSujet: Re: Hors-série de Tonyny 1 : Les aventures de Tonyny...   Mar 22 Déc - 2:09

Aaaaahh toute cette dose de Giroro! <3 C'était cool!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chisachandesu.tumblr.com/
Tonyny
Adjudant
Adjudant
avatar

Nombre de messages : 462
Age : 24
Localisation : La Terre. "Pokopen" pour les kerons.
Date d'inscription : 19/09/2015

MessageSujet: Re: Hors-série de Tonyny 1 : Les aventures de Tonyny...   Jeu 24 Déc - 14:40

Tome 6

Chapitre 47 : La folie de Tamama
(C'est lors de ce chapitre que Tamama devient le nouveau commandant et qu'il me vole Oréré. Ce qui veut donc dire que jusqu'au moment où aura lieu le chapitre intitulé "Où es-tu, Tamama?" j'en voudrais terriblement à Tamama.)



Chapitre 50 : La matsuri
Résumé :

Ce jour-là, au plus fort de l’été, une matsuri était organisée à Tokyo. Pour ceux qui ignoraient ce qu’est une matsuri, c’est le nom que l’on donne aux fêtes traditionnelles japonaises qui ont principalement lieu en été. C’est un peu un équivalent de ce que vous appelez en France : « La fête foraine ».
Comme vous vous en doutez, l’unité Keroro ainsi que la famille Hinata s’y sont rendus et ont passés une nuit des plus folles.

Avec Tonyny :

Alors que la matsuri allait bientôt commencer, Aurélien et moi étions à la maison, en train de nous préparer.
Alors qu’il venait de finir de s’habiller, Aurélien est venu me voir dans ma chambre, puis m’a demandé…

- Alors, Tonyny ? T’es prêt ?
- Une minute ! Je n’arrive pas… à fermer… le nœud… de mon yukata !

J’essayais de fermer le nœud de mon yukata. Comme je n’y arrivais pas, Aurélien m’a dit…

- Attend, je vais le faire.

Il s’est alors avancé vers moi, s’est agenouillé juste derrière moi, puis m’a fermé le nœud de mon yukata. Une fois le nœud fait, Aurélien m’a dit…

- Et voilà !
- Merci, Aurélien !

Lorsque je me suis tourné vers Aurélien, j’ai remarqué, comme à chaque matsuri, qu’il portait des vêtements tout simples. Je lui ai alors demandé…

- Pourquoi tu ne veux jamais porter de yukata, toi !?
- Pour la millième fois, je me sens pas à l’aise dans ces trucs-là.
- Dommage, ça t’irait très bien.
- Pas autant qu’à toi avec ton p’tit yukata blanc recouvert de croix rouge !
- Hé-hé ! Merci !
- Bon ! Comme t’es prêt, on y va ?
- Wasshoi* !
- Hé-hé !

(*Cris poussés lors des matsuris.)

Nous nous sommes donc rendus à la matsuri. Nous passions une excellente soirée.
Un peu plus tard, alors que nous étions assis sur un banc en train de manger une glace, Aurélien a regardé un peu plus loin, puis m’a demandé…

- *Crunch* Dis, Tonyny, c’est pas Tamama, là-bas ?

J’ai alors regardé dans la direction dans laquelle Aurélien regardait, puis j’ai répondu froidement…

- *Crunch* Mouais.
- Tu veux pas aller lui dire bonsoir ?
- Nan.
- ?
- …

Inutile de vous rappeler que j’en voulais terriblement à Tamama à ce moment-là car il avait refusé de me rendre la peluche d’Oréré, récemment.
Plus tard dans la soirée, comme à chaque matsuri, Aurélien et moi avons trouvés un endroit tranquille d’où nous avons pu admirer le magnifique feu d’artifice.



Chapitre 53 : Est-ce que tout cela… n’était qu’un rêve ?
Résumé :

Ce jour-là, la famille Hinata passa une journée tout ce qu’il y a de plus normale. Pourtant, Fuyuki ressentit une impression étrange. Comme s’il lui manquait quelque chose.
A la fin de la journée, Fuyuki se rendit compte de ce qui lui manquait : La présence de Keroro et de son unité. Fuyuki se précipita alors jusqu’à la chambre de Keroro. Mais lorsqu’il ouvrit la porte, la chambre était totalement vide.
C’est comme si Keroro et son unité… n’avait jamais existé.

Avec Tonyny :

Ce matin-là, lorsque je me suis réveillé…

- *Baille* Bonjour, Oréré !

Lorsque je suis sorti de ma chambre, comme à son habitude, Aurélien était en train de préparer le petit déjeuné. Je lui ai donc dit bonjour avec un immense sourire…

- Bonjour, Aurélien !
- Salut, Tonyny ! T’as bien dormi ?
- Très bien, merci ! Et toi ?
- Très bien aussi, merci ! Tu tombes bien, le p’tit déjeuné est prêt !
- Super !

Aurélien et moi avons donc pris le petit déjeuné ensemble, comme d’habitude. Et pourtant…

- …

J’avais l’impression… d’avoir oublié quelque chose. Remarquant mon air pensif, Aurélien m’a demandé…

- Tonyny…? Tout va bien ?
- Oui, ça va. C’est juste que… j’aie l’impression d’avoir oublié quelque chose. Mais je n’arrive pas à me rappeler quoi.
- Si tu t’en souviens plus c’est que c’était pas si important !
- C’est vrai !

Après le petit déjeuné, Aurélien et moi avons passés la matinée à jouer aux jeux vidéo… comme on le fait souvent.
En début d’après-midi, Aurélien est parti travailler, et moi je suis parti faire une balade.
Cette journée s’est passée comme d’habitude. Je suis allé dans un parc pour récolter des plantes et des herbes pour en faire des médicaments… J’ai profité du temps magnifique qu’il faisait pour faire mes exercices physiques… Je me suis allongé dans l’herbe pour repenser à mes amis sur Keron… Bref, une journée comme les autres. Et pourtant… j’avais toujours cette impression d’avoir oublié quelque chose.
Le soir venu, alors que je me dirigeais vers la maison…

- !

Je me suis arrêté devant une autre maison. Elle m’était étrangement familière…

- (Cette maison… Est-ce que j’y suis déjà entré !?)

J’ai alors regardé le nom de famille des propriétaires de cette maison…

- (« Famille Hinata ». Non, je ne les connais pas. Alors… pourquoi est-ce que j’ai l’impression d’être déjà entré dans cette maison ?)

N’arrivant pas à me rappeler pourquoi cette maison m’était familière, je suis finalement rentré à la maison.
Plus tard dans la soirée, après qu’Aurélien soit rentré du travail, alors que nous étions en train de diner, je lui ai demandé…

- Aurélien, je peux te poser une question ?
- Bien sûr, je t’écoute !
- Est-ce que le nom Hinata te dit quelque chose ?
- C’est pas un personnage de Naruto ?
- Euh, nan, nan ! Enfin, si, c’est un personnage de Naruto, mais ce n’est pas ce que je voulais te demander ! Est-ce que, dans ton entourage, tu connais quelqu’un qui porte le nom de famille Hinata ?
- Euh… Oui ! Y a deux jeunes clients qui viennent de temps-en-temps au magasin qui porte ce nom ! Ils sont très gentils !
- C’est tout ? Ce ne sont pas… des amis à toi ?
- Bah, c’est vrai qu’ils sont sympas, mais de là à dire que ce sont des amis, c’est peut-être exagéré !
- Je vois.

La nuit tombée, alors que j’étais allongé dans mon lit, j’ai demandé à Oréré…

- (Oréré… Pourquoi est-ce que j’ai tellement l’impression d’avoir oublié quelque chose ? Pourquoi est-ce que le nom Hinata me semble si familier ? Peut-être que ça me reviendra demain. Allez, bonne nuit, Oréré.)
Cette nuit-là… pour la première fois depuis mon arrivée sur Terre… j’avais l’impression qu’Oréré et moi… avions été abandonnés.



C'est tout pour ce tome! Comme je ne tiens à vous faire patienter sur cette fin de tome, je met immédiatement le tome 7.




Tome 7

Chapitre 54 : Le retour de l’unité Keroro
Résumé :

Une semaine après la mystérieuse disparition de l’unité Keroro, nos chers kerons réapparurent.
En réalité, les quatre kerons durent quitter la Terre pour quelques temps. Et le règlement militaire de Keron stipule que si les soldats doivent se retirés de la planète où ils ont été envoyés, ces deniers doivent supprimer tous les souvenirs que les habitants de la planète ont eu d’eux. C’est pour cela que la famille Hinata n’avait aucuns souvenirs de leur rencontre avec l’unité Keroro.
Mais alors que les quatre kerons étaient triste à l’idée que leurs amis humains n’aient aucuns souvenirs d’eux, grâce à un piratage de Kururu, ce dernier rendit les souvenirs à leurs amis, permettant ainsi les retrouvailles entre les membres de l’unité Keroro et leurs amis humains.

Avec Tonyny :

Une semaine s’était écoulé depuis le chapitre 53.
Ce matin-là, comme à chaque matin depuis une semaine, je me suis réveillé avec la sensation d’avoir oublié quelque chose.
En début d’après-midi, alors que je me baladais, je me suis à nouveau arrêté devant la maison Hinata. Tout en la regardant, je me suis demandé…

- (Pourquoi est-ce que cette maison m’obsède autant ? Ça fait une semaine que je passe devant tous les jours, mais je n’arrive pas à me rappeler pourquoi elle m’est tant familière.)

Alors que je m’éloignais tristement de la maison Hinata, à cet instant précis…

- !!!

Kururu a rendu les souvenirs à tous ceux qui avaient été en contact avec l’unité Keroro, moi inclut. J’ai alors hurlé…

- Mais bien sûr !!!

Je me suis ensuite précipité jusqu’à la maison Hinata. En m’approchant de leur maison, j’ai entendu, Fuyuki hurlé de joie…

- Sergent !!! Où étais-tu passé, sergent ? Ça fait plus d’une semaine… J’étais désespéré !!

En regardant par-dessus le muret, j’ai vu Fuyuki dans le jardin en train de serrer Keroro dans ses bras.

- *Snif*

Tout en pleurant de joie, j’ai hurlé de toutes mes forces…

- *Snif* Sergent !!! Monsieur Fuyuki !!!

Keroro et Fuyuki ont alors tournés la tête dans ma direction, puis ont dit exactement en même temps…

- Tonyny !?/Docteur Tonyny !

J’ai alors sauté par-dessus le muret, j’ai serré Keroro, puis Fuyuki dans mes bras tout en hurlant…

- Mais où est-ce que vous étiez passés !!? Vous m’avez tellement manqués !!!

Fuyuki m’a alors répondu…

- C’est plutôt à moi de vous dire ça, docteur Tonyny ! Ça fait une semaine qu’on ne vous a pas vu !

En levant la tête, j’ai remarqué la présence de Giroro sur le toit de la maison Hinata. J’ai alors hurlé…

- Giroro !!!

J’ai alors pris appuis sur la tête de Fuyuki pour sauter jusqu’au toit de la maison Hinata. Lorsque je me suis retrouvé face à Giroro, je l’ai immédiatement serré dans mes bras tout en lui disant…

- Mon vieux Giroro ! Où est-ce que t’étais passé !?
- Euh… Je t’expliquerai à l’occase. (Waouh ! Il saute drôlement haut, dis-donc !)

Après ce câlin, Tamama est venu vers moi, puis m’a dit en tendant les bras vers moi…

- Docteur Tonyny ! Je suis si content de vous revoir !

J’ai alors tourné la tête dans sa direction, puis je lui ai répondu froidement…

- Ah… Toi aussi t’es revenu…? Bon, j’ai un truc à faire, je dois y aller.

Je suis donc redescendu du toit sans serrer Tamama dans mes bras, puis je suis reparti…

- *Smile*

Heureux d’avoir retrouvé mes amis.



Chapitre 54,5 : Où es-tu, Tamama ?
(Il s’agit du chapitre où Tamama disparait, qu’il m’explique les difficultés qu’il a vécues étant jeune, puis que nous nous réconcilions)



Chapitre 57,5 : Retrouvaille avec mon patient préféré

(Attention : Ce chapitre n’existe pas dans le manga.)

Ce matin-là, ayant eu vent du retour de Zéroro dans l’unité, je me suis rendu chez Koyuki, son amie humaine, qui habite la maison juste à côté de celle des Hinata.
Lorsque je suis arrivé devant leur maison, alors que j’avais ma forme humaine, j’ai toqué à la porte…

*Toc-toc-toc*

C’est alors qu’une voix de fille m’a demandé…

- Qui êtes-vous ?
- ?

Bien que je ne savais pas où elle se trouvait, je lui ai répondu…

- Euh… Bonjour ! Je suis un ami de Zéroro ! On m’a dit qu’il habite ici !
- …

Alors que le silence régnait depuis quelques secondes, Zéroro est soudainement apparut, son katana à la main, puis m’a demandé d’une voix menaçante…

- Décline ton identité, étranger !
- Zéroro ! C’est comme ça que tu dis bonjour à ton médecin préféré !?
- D… Docteur Tonyny !?

J’ai alors repris ma forme normale, puis je l’ai salué avec un immense sourire…

- Salut, Zéroro !
- !!!
- A en juger par l’expression qui s’affiche sur ton visage, j’en conclus que tu es surpris de me revoir !

Zéroro a alors rangé son katana, puis a repris en souriant…

- En effet, je ne m’y attendais pas du tout ! Veuillez excuser mon impolitesse. Vous revoir remplis mon cœur de bonheur !
- Moi aussi je suis content de te revoir, Zéroro ! C’est drôle, tu ne parles plus comme à l’époque où tu vivais sur Keron ! J’ai la vague impression que je ne suis pas le seul à m’être habitué à la vie sur Terre !
- Vous avez donc vous aussi décidé de rester vivre sur cette merveilleuse planète ?
- Oui !
- Cela me fait plaisir de le savoir ! Désirez-vous entrer quelques minutes ? Vous pourrez rencontrer dame Koyuki.
- Avec grand plaisir !
- Veuillez me suivre.

Zéroro a alors ouvert une trappe pour entrer dans la maison. Je lui ai donc demandé…

- Bah… Pourquoi passer par une trappe alors qu’il y a la porte d’entrée juste là ?
- C’est une porte piégée. Si vous tentez de l’ouvrir, elle vous tombera dessus. Cette trappe est la véritable entrée.
- Euh… D’accord. (Ça fait un peu peur, quand-même.)

Une fois à l’intérieur, j’ai constaté avec plaisir que la maison était entièrement faite dans un style ninja. J’ai alors dit à Zéroro…

- Waouh ! C’est magnifique ! C’est vraiment ici que tu vie, Zéroro ?
- Oui ! Excusez-moi, docteur Tonyny, mais je dois vous corriger : J’ai rejeté mon ancien nom. Zéroro est devenu Dororo !
- D’accord, Zéroro !
- !

Soudain, une jeune fille vêtue d’une tenue ninja est apparue juste devant nous. Je l’ai immédiatement salué tout en faisant une courbette de respect…

- Bonjour. Vous devez être dame Koyuki. Je suis très heureux de vous rencontrer.
- Hi-hi ! Pas tant de manières avec moi !
- Ah ! Euh, d’accord !

Je me suis donc redressé. Puis Koyuki m’a dit…

- Alors c’est toi Tonyny ? Dororo m’a beaucoup parlé de toi comme étant un fantastique médecin !
Tout en rougissant et en me grattant l’arrière de la tête, j’ai répondu avec un immense sourire…
- Hé-hé ! Je suis flatté !

Quelques minutes plus tard, alors que je discutais avec Koyuki et Zéroro, ce dernier a soudainement dit à son amie…

- Dame Koyuki, je ne voudrais pas vous interrompre, mais c’est l’heure de notre méditation.
- Mais Dororo, nous avons un invité !

J’ai alors tout de suite repris…

- Euh… Je peux méditer avec vous, si ça ne vous dérange pas.
- Vous êtes sûr, docteur Tonyny ? Dame Koyuki et moi-même allons méditer durant un long moment.
- Moi ça me va !
- Dans ce cas, nous serions très heureux de méditer en votre compagnie, docteur Tonyny !
- Merci !

Après que j’ai retiré ma blouse, Zéroro, Koyuki et moi-même avons commencé à méditer.

(Dororo devient temporairement le narrateur)

Alors que dame Koyuki et moi-même avions finis de méditer depuis plus d’une heure, le docteur Tonyny méditait encore. Nous étions tous les deux très impressionné. Dame Koyuki m’a alors demandé…

- T’as vu ça, Dororo ?
- Oui. Cela fait presque trois heures qu’il médite. Il a l’air si concentré. (Je vois que j’ai encore beaucoup à apprendre.)

Alors qu’il tenait la position du lotus, le docteur Tonyny a soudainement rouvert les yeux, puis a immédiatement dit avec un immense sourire…

- Bon ! Il est temps pour moi de rentrer ! Je vous remercie beaucoup pour votre hospitalité !
- !?/!?

Le docteur Tonyny s’est relevé, a revêtu sa blouse, puis nous a dit…

- Mais avant de partir…

Il nous a ensuite tendu, à dame Koyuki et à moi-même, un petit ticket tout en disant…

- Tenez, voici mon numéro ! Si jamais vous deviez tomber malade ou vous blesser, n’hésitez surtout pas à m’appeler !
- Euh… D’accord… Merci.
- Merci, docteur Tonyny.
- Mais je vous en prie ! A bientôt !

Puis il est reparti. Je ne pouvais m’empêcher de penser que quelque chose n’allait pas…

- (Il a médité durant plus de trois heures… puis il est reparti comme si de rien n’était…? C’est étrange.)

(Tonyny redevient le narrateur)

Avant de rentrer à la maison, je me suis arrêté dans un parc, je me suis allongé dans l’herbe, puis j’ai regardé le ciel.
Quelques minutes plus tard, alors que je regardais toujours le ciel, je n’ai pu m’empêcher de penser…

- *Soupir* (Oréré… J’ai beau essayer… je n’arrive toujours pas à me pardonner pour tous ce que j’ai fait.)

Chapitre 58 : Fête des fleurs de Keron
Résumé :

Zéroro ayant à nouveau rejoint l’unité, Keroro cherchait à élaborer un plan qui plairait au ninja. Comme aucun des plans élaboré par le sergent ne plaisait à Zéroro, ce dernier proposa lui-même un plan : Recouvrir la ville de fleurs. Keroro accepta.
Au beau milieu de la nuit, l’unité Keroro ainsi que leurs amis humains disséminèrent des graines un peu partout en ville qui allaient germés dès le lendemain matin.
Après une nuit de dur labeur, les fleurs avaient germés. Tout le monde était très heureux de la réussite de cette mission. Néanmoins, les réjouissances furent de courte durée : La loi interdisant de planter des fleurs en ville sans autorisation, la municipalité se mis à arracher les fleurs.
Heureusement, Momoka et Paul intervinrent en rachetant toutes les fleurs pour ensuite les planter sur une île du groupe Nishizawa.

Avec Tonyny :

Ce jour-là, Keroro nous avait contacté Aurélien et moi quelques heures avant le début de l’opération pour nous proposer d’y participer. Nous avons bien évidement acceptés.
Comme tout le reste du groupe, Aurélien et moi-même avons passés une grande partie de la nuit à disséminés des graines un peu partout en ville.
Alors que nous disséminions les graines, j’ai demandé à Aurélien…

- Ça va, Aurélien ? Tu t’en sors ?
- Ouais, ça va ! Heureusement que c’est férié demain ! J’aurais eu du mal à travailler après une nuit comme ça !
- Hé-hé ! Tu m’étonnes !

Le lendemain matin, nous étions tous très heureux de voir les fleurs germés. Malheureusement, la municipalité se mit rapidement à arracher les fleurs. Alors que nous étions tous désespérés, Momoka est intervenue en rachetant toutes les fleurs.
Après qu’Aurélien et moi ayons assisté à toute la scène, j’ai dit à ce dernier…

- Bon bah… Au moins on se sera bien amusé cette nuit !
- Ouais ! *Baille* Par contre, m’en veut pas, Tonyny, mais moi, je vais aller me coucher.

Alors qu’Aurélien commençait à marcher en direction de la maison, j’ai immédiatement couru vers lui pour le rattraper tout en hurlant…

- Attend ! Moi aussi je viens dormir !



C'est tout pour ce tome. A bientôt dans le tome 8!

_________________


Dernière édition par Tonyny le Ven 14 Oct - 23:33, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Chisa-chan
Amiral grand-mère Hinata
Amiral grand-mère Hinata
avatar

Nombre de messages : 3020
Age : 26
Localisation : Sachet de cacahuètes
Date d'inscription : 16/09/2007
Titres : CREATIF(dessin) 2009
Membre le + populaire 2010
Meilleurs fanarts 2010
Coeur d'or 2010
Membre 2012-ien !
WIN Concours dessin I

MessageSujet: Re: Hors-série de Tonyny 1 : Les aventures de Tonyny...   Jeu 24 Déc - 17:19

C'était vraiment cool encore une fois! Surtout le chapitre avec Dororo ; ) ! J'attend la suite!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chisachandesu.tumblr.com/
Tonyny
Adjudant
Adjudant
avatar

Nombre de messages : 462
Age : 24
Localisation : La Terre. "Pokopen" pour les kerons.
Date d'inscription : 19/09/2015

MessageSujet: Re: Hors-série de Tonyny 1 : Les aventures de Tonyny...   Ven 25 Déc - 2:37

Hé-hé! Merci Chisa! keroro joyeux
Je suis content que le chapitre avec Dororo t'ai plu, j'ai passé des heures à entièrement le refaire. (De base, il était beaucoup plus court.)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Mariri-Dono
Adjudant
Adjudant
avatar

Nombre de messages : 396
Age : 17
Localisation : *Prépare ses bagages pour aller au Brésil*
Date d'inscription : 04/01/2015
Titres : (Anciennement Lunana)

MessageSujet: Re: Hors-série de Tonyny 1 : Les aventures de Tonyny...   Ven 25 Déc - 11:24

j'aime bien ce petit hors-série! En tout cas continue comme ça! ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tonyny
Adjudant
Adjudant
avatar

Nombre de messages : 462
Age : 24
Localisation : La Terre. "Pokopen" pour les kerons.
Date d'inscription : 19/09/2015

MessageSujet: Re: Hors-série de Tonyny 1 : Les aventures de Tonyny...   Ven 25 Déc - 12:57

Wahahaouh!!! Un commentaire de Mariri! Joie Ultime!!! Keroro exisé Keroro exisé Keroro exisé

Merci beaucoup! Je suis content que ce hors-série te plaise! keroro joyeux

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Tonyny
Adjudant
Adjudant
avatar

Nombre de messages : 462
Age : 24
Localisation : La Terre. "Pokopen" pour les kerons.
Date d'inscription : 19/09/2015

MessageSujet: Re: Hors-série de Tonyny 1 : Les aventures de Tonyny...   Sam 2 Jan - 17:04

Bonjour à tous! Les fêtes étant passés, je reprends la où je me suis arrêté!




Tome 8

Chapitre 63 : Panne de courant ! Combat contre la canicule !
Résumé :

Ce jour d’été fut sans doute l’un des plus chaud que Tokyo n’ai jamais connu.
Suite à une coupure de courant qui toucha toute la ville, tous les habitants affrontaient la canicule, chacun à leurs manières.

Avec Tonyny :

(Ce chapitre vous sera raconté par Aurélien)

Alors que je travaillais au magasin…

- !

La coupure de courant a soudainement touché la ville. J’ai alors dit…

- Il manquait plus que ça ! Une coupure de courant ! Sans électricité, je peux plus faire grand-chose. Il me reste plus qu’à fermer le magasin et faire le ménage en attendant que le courant revienne.

Alors que je faisais le ménage depuis presque une demi-heure tout en supportant tant bien que mal la chaleur…

- (Quelle chaleur !)

Quelqu’un a toqué à la porte du magasin…

*Toc-toc-toc*

Sans même me tourner vers la porte, j’ai répondu à cette personne…

- Désolé ! Le magasin est fermé à cause de la coupure de courant ! Revenez plus tard !

La personne a alors répondu…

- Aurélien ! C’est moi !
- Tonyny !?

En effet, c’était Tonyny qui venait de toquer à la porte. Il avait sa forme humaine et tenait une glacière à la main. Je l’ai donc fait entrer dans le magasin, puis je lui ai demandé…

- Qu’est-ce que tu fais là, Tonyny ? Tu devrais rester à la maison avec une chaleur pareille.
- Je sais. Mais je me suis dit que tu devais mourir de chaud.

Tonyny a alors sorti une canette d’Ice Tea de la glacière, l’a tendu vers moi, puis m’a dit en souriant…

- Tiens ! Je t’ai apporté à boire !
- Ah, merci ! C’est super gentil !
- Il faut beaucoup boire quand il fait aussi chaud, tu sais !
- Hé-hé ! Qu’est-ce que je ferais si t’étais pas là, Tonyny !?
- Hé-hé !



Chapitre 65 : L’aile d’assaut
(Il s’agit du chapitre où Kururu me fabrique l’aile d’assaut)




C'est tout pour ce tome! Comme c'était court, je met immédiatement le tome 9.




Tome 9

Chapitre 74 : Le nouvel ami de Tamama
Résumé :

Par le plus grand des hasards, alors qu’il se baladait en ville un jour de pluie, Tamama rencontra un jeune garçon en train de s’entrainer au foot sur un terrain de jeu.
Le jeune footballeur envoya accidentellement le ballon en plein sur le visage de Tamama, ce qui désactiva l’anti barrière de ce dernier. Pensant qu’il était toujours invisible et voulant embêter le garçon, Tamama se fit passer pour un dieu qui fait des patrouilles. (Ça a beau être mon fils, ne me demandez pas où Tamama a pioché une idée pareille !) Puis il ordonna au jeune garçon de reprendre son entrainement.
Voyant que le jeune garçon n’était pas très bon au foot, Tamama l’entraina durant les jours suivants.
Mais après plusieurs jours, Tamama avait beau se rendre chaque jour sur le terrain de jeu, le jeune garçon ne venait plus.
Quelques jours plus tard, grâce à Zéroro et Koyuki, Tamama appris que si le jeune garçon ne venait plus c’est parce qu’il était tombé malade et qu’il a ensuite déménagé.
Tamama et Zéroro utilisèrent la mini soucoupe de ce dernier pour se rendre à l’école où le jeune footballeur étudiait désormais.
Tamama eu alors le plaisir de voir le jeune garçon sur le terrain de foot de l’école en train d’utiliser les techniques qu’il lui avait appris quelques jours plus tôt.
Alors que les autres élèves félicitaient le jeune garçon pour ses performances, Tamama ne put s’empêcher de hurler que c’était lui qui a inventé ces techniques.
Le chapitre s’achève alors que le jeune footballeur est heureux de voir que son… « Petit dieu » soit venu le voir.

Avec Tonyny :

Lorsque Tamama criait aux autres élèves que c’est lui qui a inventé ces techniques…

- C’est moi qui le lui ai appris !! C’est mon chef-d’œuvre !!
- On a compris, monsieur Tamama ! Calmez-vous ! Vous allez tomber !!

Son agitation était telle que Zéroro devait lui tenir la main pour l’empêcher de tomber de la mini soucoupe.
Après s’être éloigné de l’école, à cause de l’agitation de Tamama, Zéroro le lâcha accidentellement. Zéroro a alors hurlé…

- Monsieur Tamama !!!
- Au secours !!!

Zéroro redressa sa mini soucoupe, puis fonça à toute vitesse vers Tamama…

- (Je ne vais pas pouvoir le rattraper à temps !)

Mais Zéroro n’allait pas réussir à le sauver à temps. Tamama a alors fermé les yeux en pensant qu’il allait mourir.
Mais l’instant d’après, lorsque Tamama a rouvert les yeux…

- ?

Il se rendit compte qu’il s’était arrêté de tomber. Il a donc demandé…

- Tiens ? Je me suis arrêté de tomber !?
- Tu es incorrigible, Tamama !
- Qu’est-ce que…

Tamama a alors relevé la tête, puis a demandé d’une voix surprise…

- Tonyny !?

Grâce à mon aile d’assaut, j’avais réussis à rattraper Tamama par le pied à peine quelques secondes avant qu’il ne s’écrase au sol. Zéroro est alors venu vers moi, puis m’a dit d’une voix rassurée…

- Ouf ! Vous êtes arrivé juste à temps, docteur Tonyny !

Tamama m’a alors demandé…

- Comment tu savais que j’étais là, Tonyny ?
- J’ai observé chaque jour de ton entrainement avec ton jeune ami. C’est très gentil ce que tu as fait pour lui. Mais tu aurais quand-même pu éviter de rappliquer ici pour hurler devant tout le monde que c’est toi qui lui a tout appris !
- Euh… Hé-hé ! Désolé.




C'est tout pour ce tome. A bientôt dans le tome 11!
(Non, ce n'est pas une erreur. Je n'apparais pas du tout dans le tome 10. Je vous dirais bien pourquoi, mais je ne tiens pas à m'attirer à nouveau les foudres de l'enfer d'une certaine personne.)

_________________


Dernière édition par Tonyny le Ven 14 Oct - 23:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Mariri-Dono
Adjudant
Adjudant
avatar

Nombre de messages : 396
Age : 17
Localisation : *Prépare ses bagages pour aller au Brésil*
Date d'inscription : 04/01/2015
Titres : (Anciennement Lunana)

MessageSujet: Re: Hors-série de Tonyny 1 : Les aventures de Tonyny...   Sam 2 Jan - 18:40

trop cool ces deux tomes! Vivement la suite! ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tonyny
Adjudant
Adjudant
avatar

Nombre de messages : 462
Age : 24
Localisation : La Terre. "Pokopen" pour les kerons.
Date d'inscription : 19/09/2015

MessageSujet: Re: Hors-série de Tonyny 1 : Les aventures de Tonyny...   Sam 2 Jan - 18:45

Hé-hé! Merci beaucoup! Tes commentaires m'avaient beaucoup manqués, Mariri! keroro joyeux

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Chisa-chan
Amiral grand-mère Hinata
Amiral grand-mère Hinata
avatar

Nombre de messages : 3020
Age : 26
Localisation : Sachet de cacahuètes
Date d'inscription : 16/09/2007
Titres : CREATIF(dessin) 2009
Membre le + populaire 2010
Meilleurs fanarts 2010
Coeur d'or 2010
Membre 2012-ien !
WIN Concours dessin I

MessageSujet: Re: Hors-série de Tonyny 1 : Les aventures de Tonyny...   Sam 2 Jan - 19:15

Je me posais une question, il est comment physiquement Aurélien? Il est comme ton frère ou il est un peu différent dans ton histoire? Enfin t'as dû le décrire quand il est apparu dans l'histoire mais bon... si tu pouvais faire une piqûre de rappelle se serait sympa (pas une vrai piqûre, range tes outils, c'est une façon de parler!!!)

A part çà, j'aime toujours lire tes petites histoires! : p

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chisachandesu.tumblr.com/
Tonyny
Adjudant
Adjudant
avatar

Nombre de messages : 462
Age : 24
Localisation : La Terre. "Pokopen" pour les kerons.
Date d'inscription : 19/09/2015

MessageSujet: Re: Hors-série de Tonyny 1 : Les aventures de Tonyny...   Sam 2 Jan - 19:43

Tout d'abord, merci pour ton commentaire!
Ensuite, Aurélien Rendnil est donc un humain d'assez grande taille, (avec un peu de ventre), il a les cheveux court de couleur noir, et porte une courte barbe, ainsi qu’une moustache.

Le pokopen derrière Tonyny :
Salut! Pour répondre à ta question, par rapport à mon véritable frère, j'ai repris son apparence dans l'histoire.
Les seules différence sont :
- Les cheveux qui sont plus brun que noir (Bon, en même temps, il a la tête rasé maintenant)
- Il porte des lunettes

Et... je crois que c'est tout. J’espère avoir répondu à ta question. Si ce n'est pas le cas, ou si tu en as d'autres, n'hésite pas à demander à Tonyn...
*Regarde au loin*
Tonyny? Qu'est-ce que tu fais!? Nan! Range ta seringue! Chisa a dit que c'était une façon de parler!!!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Tonyny
Adjudant
Adjudant
avatar

Nombre de messages : 462
Age : 24
Localisation : La Terre. "Pokopen" pour les kerons.
Date d'inscription : 19/09/2015

MessageSujet: Re: Hors-série de Tonyny 1 : Les aventures de Tonyny...   Lun 4 Jan - 16:25

Tome 11

Chapitre 90 : La jeune garde débarque
Résumé :

Ce jour-là, deux vaisseaux kerons s’écrasèrent dans le jardin des Hinata, pile poil sur la tente de Giroro. En sont sorti, Chiroro et Karara, deux très jeunes filles kerons qui s’étaient échappées du centre d’entrainement pour mineurs de Keron pour voir leurs idoles : Les membres de l’unité Keroro.
En attendant l’arrivée de Taruru, le keron qui était chargé de les ramener sur Keron, Keroro confia la responsabilité des deux enfants à Tamama.
Ce dernier leur fit visiter leur base. Mais très rapidement, Tamama les perdis de vue et les deux petites se retrouvèrent seules dans la base.
Chiroro et Karara eurent alors l’idée de voler les armes de la base pour envahir eux-mêmes la Terre.
Après avoir causés un véritable chaos dans la base, les deux enfants prirent le contrôle d’un gigantesque robot. Alors qu’elles allaient quitter la maison Hinata à bord du gros robot, Zéroro arriva, détruisit le robot et sauva in extrémiste les deux jeunes kerons de l’explosion du robot.
Rongé de remord, Chiroro et Karara présentèrent leurs excuses à Zéroro. Mais ce dernier leur expliqua qu’il n’était pas du tout en colère, mais qu’il faut simplement qu’ils tirent leçons de leurs erreurs.
Tout de suite après cela, Taruru arriva et ramena les deux jeunes kerons sur Keron.
Ce chapitre s’achève alors que Tamama et Zéroro constatent les dégâts que les deux petites ont causés.

Avec Tonyny :

Tout de suite après avoir que les vaisseaux de Chiroro et Karara se soient écrasés sur la tente de Giroro, j’ai été contacté par Keroro pour venir soigner les blessures de Giroro. Le pauvre était sous sa tente quand les vaisseaux se sont écrasés dessus.
Lorsque Keroro a confié la responsabilité des deux enfants à Tamama, ce dernier m’a tout de suite demandé…

- Euh, Tonyny…? J’ai entendu dire que tu es assez doué avec les enfants… Tu serrais d’accord de me filer un coup de main ?

Mais je lui ai immédiatement répondu…

- Désolé ! J’ai passé l’âge de jouer au baby-sitter ! Et comme mon devoir en tant que médecin est terminé, je rentre à la maison !

Je me suis alors dirigé vers la sortie, puis j’ai dit tout en faisant au revoir de la main…

- A la prochaine, tout le monde ! Bonne chance, Tamama !

Bien que je ne l’aie pas remarqué, Giroro me regardait partir l’air étonné.

- …

Je suis donc rentré chez moi.
Moins d’une demi-heure plus tard, alors que j’étais sur mon lit en train de jouer à Super Mario 64 DS, quelque chose me tourmentait…

- (Je n’aurais peut-être pas dû laisser Tamama s’occuper seul de ces deux petites. Je sais qu’il peut se débrouiller, mais quand même… Il m’a demandé de l’aide et moi… je l’ai envoyé bouler. *Soupir* Je vais aller voir comment il s’en sort.)

J’ai donc renfilé ma blouse, pris mes ustensiles, puis je suis reparti en direction de la maison Hinata.
Au moment où je suis arrivé, à ma grande frayeur, j’ai vu un énorme robot en sortir. J’ai alors demandé d’une voix paniquée…

- Mais qu’est-ce qu’ils foutent !?

C’est alors que Zéroro est arrivé, a détruit le robot, bref, vous connaissez la suite.
Tout de suite après que Zéroro les ait sauvés, je me suis assuré que les deux jeunes kerons n’avaient pas été blessés. Par chance, elles n’avaient pas la moindre blessure.
Les deux petites kerons ont alors présentés leurs excuses à Zéroro…

- On est vraiment désolés…
- C’est moi qui ai eu cette idée…
- Non, c’est moi…
- C’est moi !!

Tamama est également venu s’excuser…

- Dororo, moi aussi, je tiens à m’excuser. C’est moi qui devais veiller sur eux… Ne te fâche pas trop…

Mais à leur grande surprise, Zéroro a répondu avec un immense sourire…

- Moi ? Mais je ne suis pas en colère !
- Hein ?
- Comme il a été dit, ces deux petits sont innocents… C’est-à-dire qu’ils ne pensaient pas à mal. Il faut simplement qu’ils tirent des leçons de leurs erreurs !

Puis il a terminé en tournant la tête dans ma direction…

- N’êtes-vous pas d’accord avec moi, docteur Tonyny ?
- *Soupir* (Heureusement pour elles que Zéroro est plus indulgent que moi.) Bien sûr.

C’est alors que Taruru est arrivé, puis a ramené les deux petites sur Keron.
Après leur départ, je me suis tourné vers Tamama, puis je lui ai dit…

- Euh… Tamama.
- Oui ?
- Je… Je te demande pardon. Si je n’étais pas parti quand tu m’as demandé de l’aide, peut-être que rien ne se serait passé.
- Ne t’excuse pas, Tonyny ! C’est à moi que le sergent a confié la responsabilité de ces deux petites, pas à toi !
- Je sais… mais j’aurais quand même pu t’aider.
- Bah, si tu veux te rattraper… tu pourrais nous aider à arranger tous les problèmes que ces petites ont créés.
- Bien sûr !

Lorsque nous sommes retournés dans la maison Hinata, j’ai constaté avec effroi, l’étendue des dégâts…

- Mais comment ils ont pu faire autant de dégâts en seulement 17 pages !?

La nuit tombée, alors que nous avions finis de réparer les dégâts, j’allais rentrer chez moi. J’ai donc dit au revoir à tout le monde…

- A la prochaine, tout le monde !
- A la prochaine, Tonyny !

Mais au moment où je suis sorti de la maison des Hinata…

- !

Giroro m’attendait, les bras croisés, tout en affichant un air très sérieux. Je lui ai donc demandé…

- Giroro…? Tout va bien ?
- Tonyny… Je peux te poser une question ?
- Bien sûr ! Je t’écoute.
- Pourquoi as-tu refusé d’aider Tamama à s’occuper des enfants, cet après-midi ?
- Euh… Pourquoi tu me poses cette question ?
- Je te connais bien, Tonyny… D’habitude, quand quelqu’un demande de l’aide, tu es le premier à répondre présent. Pourquoi tu n’as pas voulu aider Tamama, cette fois-ci ?
- Qu’est-ce que ça peut te faire ?
- Répond à ma question, s’il te plait !
- Parce que… je déteste les enfants ! Ça te va !?

Giroro a alors rétorqué d’une voix menaçante…

- Tu te fiches de moi ou quoi !!? T’es devenu très bon ami avec Tamama qui est le membre le plus jeune de l’unité Keroro !!! T’as élevé ta petite sœur tout seul !!! Dire que tu n’aimes pas les enfants est aussi stupide que si je disais que je ne suis pas amoureux de Natsu… Euh, je veux dire, que si Keroro nous disais qu’il n’aime pas ses maquettes !
- Eh bien il faut croire que les choses ont changés ! C’est tout ce que je peux te dire ! Allez, ciao !

Puis je suis finalement reparti la rage au ventre.
Avant de rentrer à la maison, je me suis assis sur un banc dans un parc pour essayer de me calmer.

- …

(Flash-back)
- Dis-moi, Tonyny… Est-ce qu’un jour… tu voudrais être papa ?
- Euh… Je ne sais pas. J’avoue que je n’y ai jamais vraiment réfléchis.
- Moi j’aimerais beaucoup être maman, un jour !
(Fin du flash-back)

- Sors de ma tête !

(Flash-back)
- *Snif* Je veux me marier avec toi. *Snif* Je veux avoir des enfants avec toi.
(Fin du flash-back)

- Mais putain !!! Sors de ma tête !!!



C'est tout pour ce tome! A bientôt dans le tome 12!

_________________


Dernière édition par Tonyny le Ven 14 Oct - 19:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Chisa-chan
Amiral grand-mère Hinata
Amiral grand-mère Hinata
avatar

Nombre de messages : 3020
Age : 26
Localisation : Sachet de cacahuètes
Date d'inscription : 16/09/2007
Titres : CREATIF(dessin) 2009
Membre le + populaire 2010
Meilleurs fanarts 2010
Coeur d'or 2010
Membre 2012-ien !
WIN Concours dessin I

MessageSujet: Re: Hors-série de Tonyny 1 : Les aventures de Tonyny...   Lun 4 Jan - 20:05

Amama: Mais, Tonyny, dehors il pleut et...
Tonyny: Sors de ma tête!!

What a Face

Alala, pauvre tonyny...(heureusement çà ira mieux après!)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chisachandesu.tumblr.com/
Tonyny
Adjudant
Adjudant
avatar

Nombre de messages : 462
Age : 24
Localisation : La Terre. "Pokopen" pour les kerons.
Date d'inscription : 19/09/2015

MessageSujet: Re: Hors-série de Tonyny 1 : Les aventures de Tonyny...   Mer 6 Jan - 17:57

Tome 12

Chapitre 94 : Keroro malade
Résumé :

Keroro fut atteint d’une maladie que même Kururu n’arriva à identifier.
Quelques heures plus tard, alors que l’état de Keroro s’aggravait de minute en minute, Aki et Natsumi sont arrivées avec un médicament miracle : Un carambolier ! Pour ceux qui l’ignorent, le carambolier est un fruit tropical qui a la forme d’une étoile.
A peine après en avoir mangé quelques bouchés, Keroro était totalement rétablit. « Comment est-ce qu’un fruit peut guérir une maladie ? », me demandez-vous…? Tout simplement parce que Keroro n’était pas malade. Il ne s’agissait de rien de plus qu’une petite fatigue d’été.

Avec Tonyny :

Alors que je me trouvais en France avec Aurélien, mon téléphone a sonné…

*Kero, Kero, Kero, l’aventure commence…*

J’ai alors décroché…

- Allo !
- Allo ! Docteur Tonyny ?
- Tiens ! Bonjour, monsieur Fuyuki ! Vous allez bien ?
- Euh, moi ça va… mais le sergent, par contre…
- Qu’est-ce qu’il a ?
- Il est malade. Et même l’adjudant Kururu n’arrive pas à déterminé ce qu’il a.
- Quels sont les symptômes ?
- Il a de la fièvre et il ne tient plus debout.
- Ça ne m’aide pas beaucoup. L’ennui c’est que j’ai oublié mon aile d’assaut à Tokyo.
- Mince ! Ecoutez, ce n’est pas grave ! On va se débrouiller !
- D’accord. Contactez-moi si jamais ça s’aggrave.
- D’accord. Au revoir, docteur Tonyny.
- Au revoir.

Les heures suivantes, je n’arrêtais pas de penser à ce pauvre Keroro qui était malade. J’ai alors demandé à Aurélien de m’emmener à l’aéroport pour que je puisse rentrer à Tokyo et aller soigner Keroro.
Une fois à l’aéroport, j’ai sauté dans le premier avion à destination de Tokyo.
Après plus de dix heures d’avion, je suis arrivé à Tokyo. La nuit était tombée. Après avoir sauté dans plusieurs bus, je suis finalement arrivé devant la maison Hinata, complètement essoufflé.
J’ai donc couru jusqu’à la chambre de Keroro, puis je suis entré de manière de manière fracassante dans la chambre tout en hurlant…

- Sergent Keroro !!! Je suis là !!!

Toute son unité, à part Zéroro, ainsi que la famille Hinata était là. Ils m’ont alors tous regardés d’un air surpris. Puis Keroro m’a demandé…

- Tonyny…? Qu’est-ce que tu fais là !? Je croyais que t’étais en France !
- Je l’étais ! Mais monsieur Fuyuki m’a appelé ! Il m’a dit que vous étiez malade ! J’ai sauté dans le premier avion pour Tokyo ! Et après plus de dix heures de route, me voilà !!!
- …

Après qu’un silence gênant ait régné dans la chambre durant quelque secondes, Keroro a soudainement dit d’une faible voix…

- Euh, Tonyny… C’est vraiment très gentil à toi d’avoir fait tout ce chemin pour moi. Mais… je vais mieux.
- …

Après plusieurs secondes d’un nouveau silence gênant, j’ai demandé d’une faible voix…

- C’est vrai ?
- Oui. Je suis vraiment désolé que tu ais fait tout ce trajet pour rien.
- Non, non, il n’y a pas de mal ! Je suis vraiment content de voir que vous allez bien ! C’est plutôt moi qui suis désolé ! Je suis médecin… et je ne suis pas arrivé à temps.
- Ne t’excuse pas ! Tu nous viens si souvent en aide, ce n’est pas dramatique !

C’est alors que j’ai baissé la tête vers le sol, puis, qu’à la grande surprise de tout le monde…

- *Snif*
- !!!

J’ai commencé à pleurer. Keroro a alors repris…

- Mais… Tonyny… ne pleure pas. Ce n’est pas grave, je vais bien.
- *Snif* C’est pas pour ça que je pleure !
- Mais pourquoi alors ?
- Lorsque j’ai quitté la France… j’ai oublié les clefs de la maison… Et Aurélien ne rentre que dans quatre jours. *Snif* J’ai nul part où dormir cette nuit !
- …

Le silence à une nouvelle régné dans la chambre durant plusieurs secondes. Puis Keroro a repris…

- Mais… Tu peux rester dormir ici, si tu veux.

J’ai alors répondu tout en relevant la tête…

- *Snif* C’est vrai ?
- Bien sûr. Ça ne dérange pas la famille Hinata. N’est-ce pas, madame maman ?

Aki a donc répondu…

- Pas du tout ! Tu peux rester ici aussi longtemps que tu veux !
- Vous êtes sûr ? Je ne voudrais pas m’imposer.
- Ça ne nous dérange pas, je t’assure !

Puis Natsumi a tout de suite enchainé…

- Et ne t’inquiète pas, contrairement à cette grenandouille, tu n’auras pas à faire le ménage !
Tout en essuyant mes larmes, j’ai répondu en souriant…
- Eh bien… Merci, c’est très gentil à vous !

C’est alors que Tamama m’a brutalement saisi par le bras, puis m’a dit…

- Mais tu sais, Tonyny, tu peux venir dormir chez moi, si tu veux !
- Euh… Tu es sûr, Tamama ?
- Bien sûr ! Ça ne dérangera pas Momoka ! Et puis, on a plein de grande chambre disponible à la résidence Nishizawa ! On jouera à des jeux vidéo ! Et tu pourras manger tout ce que tu veux !
- Euh… Oui ! Pourquoi pas ! Merci, Tamama !

A son tour, Giroro m’a violemment saisi par le bras, puis m’a dit…

- Mais tu sais, Tonyny, il y a assez de place sous ma tente ! Je te ferai vivre un entrainement comme tu n’en as jamais vécu ! En quatre jours, tu sauras survivre même dans les conditions les plus extrêmes !
- Ou… Ouais. Mais tu sais, Giroro, je ne suis pas vraiment…

C’est alors que Zéroro est soudainement apparu juste entre Giroro et moi grâce à une technique ninja, puis m’a dit…

- Docteur Tonyny ! Dame Koyuki et moi-même serions très heureux de vous accueillir pour quelques jours. Nous vous apprendrons les meilleures choses à faire pour respecter l’environnement de cette planète.
- Euh… Oui ! Ça pourrait être sympa ! Merci, Zéroro !

Keroro a immédiatement repris en hurlant…

- Hé, une minute ! Je lui ai proposé en premier !

Keroro m’a violemment saisi par le bras, puis m’a dit d’une forte voix…

- Tonyny ! Choisis-moi ! On fera des maquettes Gundam ensemble !
- Mais…

Puis à nouveau Tamama…

- Tonyny ! Si tu viens chez moi, on jouera à mon nouveau jeu vidéo !
- Euh… oui, mais…

Puis Giroro…

- Tonyny ! Je crois que tu ne comprends pas à quel point mon entrainement te rendra fort ! Et il y a bien assez de place pour deux sous ma tente ! Il me suffit de déplacer quelques caisses de grenades !
- Je sais ! Et c’est très gentil, mais…

Et enfin, Zéroro…

- Docteur Tonyny ! Je vous promets que vous serez très bien chez dame Koyuki. Vous verrez à quel point c’est agréable de vivre dans une maison sans électricité.
- Mais… Calmez-vous !

J’ai alors reculé jusqu’à me retrouver dos à un mur. Keroro, Tamama, Giroro et Zéroro se sont alors avancés vers moi. Lorsqu’ils sont arrivés devant moi, ils m’ont dit, exactement en même temps, d’une voie très grave…

- Alors… Qui choisis-tu, Tonyny !!?/Qui choisissez-vous, docteur Tonyny !!?
- Euh… Ben… Euh…

Les quatre kerons me regardaient tous d’un regard de tueur. Je ne savais pas du tout quoi faire. Puis j’ai eu une idée ! J’ai donc répondu…

- Je sais ! Aurélien rentre dans quatre jours et vous êtes quatre ! Je n’ai qu’à passer une journée avec chacun d’entre vous !

Après un silence de quelques secondes, Keroro, Tamama, Giroro et Dororo ont répondus, respectivement…

- Ouais.
- C’est pas mal.
- Ça me paraît honnête.
- C’est équitable.
- (Ouf ! Je m’en sors bien !)

Après un nouveau silence de quelques secondes, toujours dans le même ordre, les quatre kerons ont rétorqués en hurlant…

- Dors ici en premier !
- Nan, chez moi !
- L’entrainement en premier !
- L’environnement de la Terre passe avant tout !
- (Aurélien, je t’en supplie, viens me chercher !)

Mais au fond…

- *Smile*

J’étais très heureux que tout le monde tiennent tant à passer du temps avec moi. Enfin, tout le monde, sauf Kururu.



Chapitre 95 : Pastèque façon keron
Résumé :

La famille Hinata avait reçu deux pastèques de leur grand-mère. Mais comme la famille Hinata ainsi que les membres l’unité Keroro en ont tous pris une part, la première pastèque fut mangé en à peine quelques secondes.
Se rendant compte que la seconde pastèque allait être mangé tout aussi vite, les membres de l’unité Keroro volèrent celle-ci, puis la firent grandir grâce à une invention de Kururu pour que tout le monde puissent en manger.
Mais la machine resta activée trop longtemps, ce qui fait que la pastèque était devenue plus grande qu’un être humain.
Le chapitre s’achève alors que la famille Hinata et l’unité Keroro s’explose le ventre en mangeant cette gigantesque pastèque.

Avec Tonyny :

Alors que j’étais tranquillement à la maison, en train de regarder la télé…

https://www.youtube.com/watch?v=5pogaEuxkeY#t=0m50s

- Hé-hé ! Ce Hard Gay, je vous jure !

Mon téléphone a sonné…

*Kero, Kero, Kero, l’aventure commence…*

J’ai alors coupé le son de la télé, (vous pouvez couper la vidéo) puis j’ai décroché…

- Allo !
- Allo ! Docteur Tonyny ?
- Tiens ! Monsieur Fuyuki ! Vous allez bien ?
- Ça va, merci. Ecoutez, on est en train de manger de la pastèque et… on ne va pas réussir à tout finir. Vous voulez venir en manger avec nous ?
- Avec grand plaisir ! J’adore la pastèque ! Je suis là dans quelques minutes !
- D’accord ! A tout de suite !
- A tout de suite !

Tout de suite après avoir raccroché, j’ai éteint la télé, puis je me suis rendu chez les Hinata.
Lorsque je suis arrivé, Fuyuki m’a accueilli…

- Bonjour, docteur Tonyny !
- Bonjour, monsieur Fuyuki ! C’est gentil de m’avoir invité !
- Je vous en prie ! J’espère que vous avez faim !
- Ne vous inquiétez pas, j’adore la pastèque ! Je pourrais m’en faire exploser le ventre !
- Et ben, vous allez être servi !

Alors que Fuyuki et moi marchions jusqu’au jardin, là où se trouvait la pastèque, j’ai commencé à lui dire…

- Alors, elle est où cette pastèèèque !!!?

Je me suis effrayé en voyant la taille de la pastèque. Ce qui ne m’a pas empêché d’en manger. D’ailleurs, elle était délicieuse !



Chapitre 96 : Le typhon « K »
Résumé :

Ce jour-là, Un énorme typhon frappa Tokyo. (Oui, c’est tout !)

Avec Tonyny :

Alors que le typhon frappait Tokyo, je suis allé dans le jardin d’Aurélien pour méditer sous la tempête.

- (L’orage… J’ai beau avoir réussis à te battre un jour… notre combat n’est terminé. Je continuerai d’affronter la peur que j’éprouve envers toi tant que je ne l’aurai pas entièrement vaincu.)



Chapitres 98 et 99 : Une folle nuit d’Halloween
Résumé :

Comme leurs noms l’indiquent, ces deux chapitres se déroulent le soir d’Halloween.
L’unité Keroro, excepté Tamama qui était resté à la résidence Nishizawa, ainsi que tous leurs amis humains se rendirent à une fête d’Halloween qui avait lieu au parc Choi No Kashira.
Alors que tout se passait bien, une étrange fille portant un serre-tête noir captura Fuyuki ainsi que les membres de l’unité Keroro présent à la fête.
Angol Mois, ainsi que Tamama qui avait rejoint la fête entre-temps, partirent sauvés les prisonniers.
Grâce à Angol Mois, l’unité Keroro ainsi que Fuyuki furent finalement délivrés.

Avec Tonyny :

Le 31 octobre, un peu avant 18h, alors que je venais de finir de me déguiser en fantôme pour l’occasion, je me suis regardé dans le miroir, puis j’ai fait…

- Booouuuh ! Hé-hé ! Alors, Oréré ? Est-ce que j’ai l’air d’un vrai fantôme comme ça ? C’est gentil de la part de Tamama de nous avoir invité à passer Halloween avec lui ! D’ailleurs, on ferait mieux d’y aller !

Au moment je suis arrivé devant la résidence Nishizawa, j’ai croisé Momoka qui se rendait à la fête au parc Choi No Kashira. Elle portait une magnifique robe mi ange mi démon. Elle m’a alors salué…

- Bonsoir, monsieur Tonyny !
- Waouh ! Mademoiselle Momoka, vous êtes magnifique !
- Arrêtez ! Vous allez me faire rougir !
- Hé-hé !
- C’est gentil d’avoir accepté l’invitation de Tamama.
- Il n’y a pas de quoi ! Excusez-moi, je ne voudrais pas vous retardez d’avantage. Je vous souhaite une très bonne soirée, mademoiselle Momoka.
- Une très bonne soirée à vous aussi, monsieur Tonyny.

Lorsque je suis arrivé devant la porte d’entrée de la résidence Nishizawa, il y avait un bout de papier accroché sur celle-ci. Je l’ai donc lu…

- (Si vous êtes invité, ne toquez pas ! Entrez !) D’accord.

Je suis donc entré dans la résidence. Alors que je m’avançais dans un immense couloir, j’ai demandé à haute voix…

- Tamama ! C’est moi, Tonyny ! Tu es là ?

Les lumières se sont soudainement éteints. Seul la lueur de la lune éclairait encore un tant soit peu le couloir. Je me suis alors demandé…

- (Qu’est-ce qui se passe ? Une coupure de courant ?)

J’ai soudainement entendu une voix très forte me dire…

- Bonsoir !!! Soyez le bienvenu dans l’antre du grand maître Tamama !!!
- (Hé-hé ! Pas mal, Tamama !)

Une bougie s’est alors allumée au bout du couloir. Elle s’est lentement approchée de moi.
Lorsque la bougie est arrivée devant moi, par la lueur de celle-ci, j’ai vu le visage de Tamama affichant un sourire maléfique. Il portait une longue cape de vampire ainsi que des cornes sur la tête.
Puis Tamama m’a dit…

- Pas de doute ! C’est bien vous, fantôme Tonyny ! Etes-vous prêt à passer une nuit qui restera à jamais gravé dans votre mémoire ?
- Bien sûr, grand maître Tamama ! Fêtons le jour de l’année le plus important pour vous !
- Parfait ! Suivez-moi donc !
- Je vous suis, grand maître !

Grand maître Tamama et moi passions une soirée des plus amusantes.
Un peu plus tard, nous regardions un grand bêtisier d’Halloween à la télé, tout en mangeant des bonbons. Tamama était mort de rire…

- Ha-ha-ha ! C’est trop drôle !
- Hé-hé ! C’est vrai que c’est marrant !
- Merci, Tonyny ! Grace à toi, je passe une super soirée !
- C’est moi qui te remercie ! Aurélien ne voulais pas aller à la fête ! Donc si je ne serais pas venu, je serais resté à la maison à ne rien f…

Tamama m’a alors interrompu…

- Euh, attend ! De quelle fête tu parles ?
- Bah… De la fête qui a lieu au parc Choi No Kashira.
- Tu veux dire… une fête… avec plein de gens déguisés et des bonbons partout ?
- Euh… Oui. Je pensais que tu le savais.

Tamama s’est brusquement levé, a hurlé…

- Alors là !!!
- !?

Puis a quitté la pièce en courant. J’ai alors demandé à Tamama…

- Où vas-tu, Tamama ? Attend-moi !

Je l’ai immédiatement pris en course.
Tamama a alors quitté la résidence, puis a commencé à courir en direction du parc Choi No Kashira. Comme mon déguisement de fantôme me ralentissait, je l’ai hotté, puis je l’ai jeté sur le côté. J’ai ensuite hurlé à Tamama…

- Tamama attend !

J’avais beau lui dire de m’attendre, Tamama continuait de courir. Je n’ai alors pu m’empêcher de penser…

- (Il est impossible ! Si un jour je dois avoir un enfant, je prie pour qu’il n’ait pas l’attitude de Tamama !)

(Quoi ? Pourquoi vous me regardez comme ça ?)
Après avoir couru durant plusieurs minutes, Tamama est finalement arrivé au parc. Mais lorsqu’il est arrivé, il a tout de suite remarqué qu’il n’y avait plus personne. Il alors demandé…

- Comment ? Il n’y a plus personne !? Il n’y a plus de bonbons !? C’est pas juste ! Personne ne m’a dit qu’il y avait une fête !! Je me suis fait berner !

C’est alors que Tamama a entendu quelqu’un lui demander…

- Tamama ?
- Tama ?

Tamama venait de tomber sur Natsumi, Angol Mois et Mutsumi. Alors qu’il venait de se rendre compte de leur présence, j’ai enfin réussis à le rattraper. J’ai alors posé ma main sur son épaule, puis je lui ai dit tout en étant essoufflé…

- Tamama ! Enfin je te rattrape !

En tournant la tête, j’ai remarqué la présence de Natsumi et des autres. Je leur donc demandé…

- Tiens ! Vous êtes là ?

Natsumi a tout de suite repris toute paniquée…

- Tonyny ! Tamama ! Vous ne pouviez pas mieux tomber !
- Que se passe-t-il ?
- Fuyuki a été enlevé !
- Quoi !? Par qui !?
- D’après Mutsumi, ce serait une femme portant un serre-tête noir. Et il semblerait qu’elle ait également enlevé les grenandouilles.
- Et est-ce que vous savez où elle est allée ?

Mutsumi a immédiatement répondu…

- Oui. Heureusement, Kururu m’a donné un détecteur. Je sais donc où ils se trouvent. Le hic c’est… comment les sauver ? Cette fille est redoutable.
- En effet, je ne vois pas comment on pourrait s’y prendre.

Tamama a alors repris d’une forte voix…

- C’est pas compliqué ! On sait où elle se trouve ! On a qu’à aller là-bas et lui reprendre ceux qu’elle a capturé, qu’elle le veuille ou non !

J’ai alors tout de suite repris…

- Non, attendez ! Il vaudrait mieux…

Mais Tamama et Angol Mois sont partis avant même que je ne finisse ma phrase. J’ai alors dit…

- C’est pas vrai ! Il faut que je les rattrape !

Mais alors que j’allais partir pour les rejoindre, Mutsumi m’a interrompu…

- Tonyny ! Laisse-les faire. Tu ne ferais que les gêner. Et s’il t’arrivait quelque chose, qui soignerait leurs blessures, ensuite ?
- *Soupir* Tu as raison, Mutsumi. Attendons ici.

C’est après un long moment d’attente que l’unité Keroro, Angol Mois et Fuyuki sont finalement revenus sain et sauf.
N’empêche que Tamama n’avait pas eu tort lorsqu’il a dit : « Etes-vous prêt à passer une nuit qui restera à jamais gravé dans votre mémoire ? » !




C'est tout pour ce tome. A bientôt dans le tome 13!

_________________


Dernière édition par Tonyny le Ven 14 Oct - 19:57, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Mukurochan
Sergent
Sergent
avatar

Nombre de messages : 813
Age : 21
Localisation : Partie à l'aventure avec RX-24.
Date d'inscription : 01/09/2010
Titres : Meilleure fanfic 2010

MessageSujet: Re: Hors-série de Tonyny 1 : Les aventures de Tonyny...   Mer 6 Jan - 19:42

J'ai la flemme de donner mon avis donc voici mes réactions en gif :

Tonyny a écrit:
Tome 12

Chapitre 94 : Keroro malade

Giroro- Mais tu sais, Tonyny… Il y a assez de place sous ma tente !




Tonyny a écrit:
Chapitre 95 : Pastèque façon keron

https://www.youtube.com/watch?v=5pogaEuxkeY#t=0m50s

- Hé-hé ! Ce Hard Gay, je vous jure !




Tonyny a écrit:
Chapitre 96 : Le typhon « K »

Alors que le typhon frappait Tokyo, je suis allé dans le jardin d’Aurélien pour méditer sous la tempête.




Mon avis général :


Voilà. Smile

_________________

(Cadeau de Putafa, trop beau, ze te n'aime ma Putput!! <3 )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.fanfiction.net/~kanariraspberry
Tonyny
Adjudant
Adjudant
avatar

Nombre de messages : 462
Age : 24
Localisation : La Terre. "Pokopen" pour les kerons.
Date d'inscription : 19/09/2015

MessageSujet: Re: Hors-série de Tonyny 1 : Les aventures de Tonyny...   Mer 6 Jan - 20:42

Voici ma réponse pour chacune de tes réflexions, Mukurochan! :

Chapitre 94 : Keroro malade
Giroro/Chisa : Non mais ça va pas la tête!!!  giroro3  giroro3
Tonyny : Calmez-vous, tous les deux! ^^'

Chapitre 95 : Pastèque façon keron
(Regarde les 20 prochaines secondes de la vidéo.)
https://www.youtube.com/watch?v=HA7F4zB95y0#t=1m25s

Chapitre 96 : Le typhon « K »
Bah quoi...?

Sur ton avis général :
Merci beaucoup!
Giroro, Chisa qu'est-ce que vous... Nan!!! Rangez vos bazookas! Mukurochan a mis ce gif pour rigoler!

_________________


Dernière édition par Tonyny le Lun 18 Jan - 22:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Chisa-chan
Amiral grand-mère Hinata
Amiral grand-mère Hinata
avatar

Nombre de messages : 3020
Age : 26
Localisation : Sachet de cacahuètes
Date d'inscription : 16/09/2007
Titres : CREATIF(dessin) 2009
Membre le + populaire 2010
Meilleurs fanarts 2010
Coeur d'or 2010
Membre 2012-ien !
WIN Concours dessin I

MessageSujet: Re: Hors-série de Tonyny 1 : Les aventures de Tonyny...   Jeu 7 Jan - 13:02

On veut tous un petit Tonyny chez soi! 
C'est beau l'amitié...*larmes*

bonus:
Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chisachandesu.tumblr.com/
Tonyny
Adjudant
Adjudant
avatar

Nombre de messages : 462
Age : 24
Localisation : La Terre. "Pokopen" pour les kerons.
Date d'inscription : 19/09/2015

MessageSujet: Re: Hors-série de Tonyny 1 : Les aventures de Tonyny...   Lun 11 Jan - 17:35

Haha! Merci Chisa pour ton commentaire! (J'adore la tête de Tamama!) ^^




Tome 13

Chapitre 103 : Vacances à la montagne
Résumé :

Tout comme pour le chapitre 24 du tome 3, Keroro réussi à convaincre son unité ainsi que Fuyuki et Natsumi de partirent en vacances. Non pas au bord de la mer cette fois, mais à la montagne pour aller skier.
Tout comme lors des vacances au bord de la mer, Keroro fit participer Natsumi à un concours. Non de pas de la plus belle fille en bikini cette fois, mais à une course de ski pour à nouveau gagner des maquettes Gundam.
Et tout comme lors de leurs vacances au bord de la mer. Au moment de la course, alors que Natsumi était sur le point de perdre car Melody Honey, qui participait également à la course, allait franchir la ligne d’arrivée, voulant aider Natsumi, Giroro arriva accidentellement face à elle les mains pleines d’explosifs. Lorsque Natsumi percuta Giroro, cela provoqua l’explosion de ses explosifs. Ce qui fait que Natsumi… se retrouva nu une nouvelle fois. Mais grâce au souffle de l’explosion, Natsumi gagna de la vitesse ce qui la fit remporter la couse.

Avec Tonyny :

Alors que nous étions tous dans le bus en route pour la montagne, étant assis sur le siège juste derrière Natsumi, j’ai grimpé sur le siège de cette dernière pour me retrouver juste à côté d’elle, puis je lui ai dit…

- Mademoiselle Natsumi ! Je voulais encore une fois vous remercier de m’avoir à nouveau proposé de venir passer ces vacances avec vous.
- Tu sais, Tonyny, tu n’es pas obligé de me remercier à chaque fois que je te propose de nous accompagner quelque part !
- Hé-hé ! Désolé !

Un peu avant que nous arrivions à la station, j’ai retiré ma blouse de médecin, puis j’ai enfilé ma tenue d’hiver. Tout en l’enfilant, j’ai pensé…

- (Au moins à la montagne je ne risque pas de me retrouver à nouveau tout nu.)

(Je pense que je n’ai pas besoin de vous rappeler ma malédiction des plages qui fait que quoi qu’il arrive je fini toujours par perdre mon short de bain. Si vous voulez à nouveau entendre l’explication, allez voir le chapitre 24 du tome 3.)

Dès l’instant où nous sommes arrivés à la station de ski, tout le monde est parti de son côté pour aller skier ou s’amuser.
Alors que je me baladais à un endroit isolé de la montagne, je suis tombé par hasard sur Angol Mois. Elle avait le regard complètement perdu, mais semblait heureuse. Je me suis donc approché d’elle, puis je lui ai demandé…

- Mademoiselle Mois…? Tout va bien ?
- Oui… Je profite du paysage… c’est magnifique. Venez ici, je vais vous montrer.
- Mademoiselle Mois, qu’est-ce que vous…

A ma grande surprise, Angol Mois m’a soulevé dans ses bras, puis a dit…

- Vous aurez une meilleure vue d’ici. Vous ne trouvez pas le paysage magnifique ?
- Si… Toute cette neige… c’est si beau.
- Aaah !/Aaah !

Angol Mois et moi étions totalement en extase devant ce si beau paysage. Nous sommes restés plus d’une demi-heure ainsi.
Un peu plus tard, nous sommes tous allés assister à la couse de Natsumi.
Après la « victoire » de Natsumi, en regardant vers la piste de la course, j’ai vu Giroro en train de se relever avec difficulté à cause l’explosion qui venait de se produire. Je me suis alors précipité vers lui en hurlant…

- Giroro ! Est-ce que ça va !?

Alors que je courais toujours vers lui, Giroro a tourné la tête dans ma direction, puis m’a dit…

- Ça va, Tonyny ! J’ai rien !

Mais alors que je continuais à courir vers lui, Giroro a regardé vers moi d’un air effrayé, puis a hurlé de toutes ses forces…

- Tonyny ! Stop !!! N’avance plus !!!
- Quoi !?

C’est alors qu’une énorme explosion s’est produite juste devant moi. Alors que Giroro ne pouvait pas me voir à cause de la fumée de l’explosion, il m’a demandé d’une voix paniquée…

- Tonyny !!! Est-ce que ça va !!?
- Oui, oui, ça va, ne t’inquiète pas ! Je vais bien ! Et Oréré aussi !

Alors que la fumée commençait doucement à se dissiper, Giroro a répondu…

- Ouf ! Je suis désolé, Tonyny ! Quand tu courais vers moi, j’ai remarqué la présence d’une dernière bombe qui n’avait pas explosé mais qui était activée ! J’ai essayé de te prévenir, mais c’était trop tard !
- Ce n’est pas grave, Giroro ! Oréré et moi on va bien ! C’est tout ce qui compte !
- Ok.

Lorsque la fumée s’est finalement dissipée, Giroro m’a regardé d’un air choqué. Je lui ai donc demandé…

- Ça ne va pas, Giroro ?
- Euh… Je suis désolé, Tonyny… Mais… l’explosion a détruit ta tenue.
- Quoi !?

Lorsque j’ai baissé les yeux, j’ai en effet remarqué que ma tenue d’hiver avait complètement été détruite par l’explosion. J’ai alors placé mes mains devant mon entrejambe tout en rougissant, je me suis laissé tomber à genou sur le sol, puis, tout en tenant mes mains devant mon entrejambe…

- NAAAAAAAAAAAAAAANNNNNNNNNNNNNNN !!!!!

Le soir venu, nous sommes tous allés dans le chalet où nous allions passés la nuit. Alors que j’étais assis devant la cheminée tout en tenant une grosse couverture contre moi et tout en étant mort de honte, Giroro, qui était assis juste à côté de moi, m’a dit d’une voix réconfortante…

- Tonyny… On n’est pas à la plage. C’est pas comme si je t’avais vu perdre ton maillot de bain.
- C’est pareil, Giroro !
- …
- (Non seulement ma malédiction des plages fait effet ailleurs que sur Keron ! Mais en plus d’être une malédiction des plages, elle est aussi une malédiction des montagnes !)



Chapitre 105 : Allons admirer les cerisiers en fleurs
Résumé :

La veille du début de la saison des cerisiers, le parc d’Oganei, qui est le meilleur endroit de la ville pour admirer les cerisiers en fleurs, était déjà rempli de visiteurs qui allaient passer la nuit à attendre que les cerisiers fleurissent.
Après avoir passé la journée à essayer de trouver un emplacement pour admirer les cerisiers en fleurs, l’unité Keroro trouvèrent finalement une place pour eux et pour la famille Hinata… dans le ciel.

Avec Tonyny :

La veille du début de la saison des cerisiers, alors que j’étais à la maison avec Aurélien, j’essayais de convaincre ce dernier d’aller voir les cerisiers en fleur au parc d’Oganei…

- Pourquoi tu ne veux pas qu’on aille admirer les cerisiers en fleurs demain, Aurélien !?
- J’aimerais beaucoup, Tonyny ! Mais à cette heure-ci, il doit déjà plus y avoir de place disponible.

J’ai alors baissé la tête à cause de la déception, puis j’ai dit d’une faible voix…

- *Soupir* C’est pas juste.
- Désolé, Tonyny. Tu n’as qu’à y aller avec ton aile d’assaut. Tu pourras admirer les cerisiers en fleurs depuis le ciel.
- !!!

C’est là que j’ai eu une idée. Remarquant que j’avais les yeux grand ouvert, Aurélien m’a demandé…

- Ça ne va pas, Tonyny ?
- Je reviens !
- Mais où tu v…

Je suis parti tellement vite que je n’ai même pas laissé Aurélien finir sa phrase.
Je suis immédiatement allé voir Kururu dans son laboratoire. Lorsque je suis arrivé, alors que Kururu était sur son ordinateur, je lui ai demandé…

- Adjudant Kururu ! J’ai un service à vous demander !
- …
- Je vous paierai !

Kururu s’est donc tourné vers moi, puis m’a demandé…

- Qu’est-ce que je peux faire pour toi ? Khi ! Khi ! Khi !
- Je sais que vous avez déjà fabriqué une aile d’assaut adapté pour humain ! Est-ce que je pourrais vous la louer, demain ?
- Ce sera 100 yens la journée !
- D’accord ! Tenez, les voilà !

Je lui ai immédiatement donné les 100 yens. Puis Kururu a dit…

- Parfait ! Khi ! Khi ! Khi ! Tiens, voilà l’aile d’assaut !

Kururu a alors appuyé sur une télécommande qui a activé une sorte de grue. Celle-ci a ensuite posé un carton juste devant moi. J’ai alors dit à Kururu…

- Génial ! Merci, adjudant !
- Merci à toi, Tonyny ! Khi ! Khi ! Khi !

J’ai ensuite pris le carton contenant l’aile d’assaut pour humain, puis je suis reparti vers la maison.
Lorsque je suis retourné à la maison, j’ai immédiatement caché l’aile d’assaut au fond du jardin pour qu’Aurélien ne le vois pas.
Lorsque je suis entré dans la maison, Aurélien m’a tout de suite demandé…

- T’étais passé où, Tonyny ?
- Euh… Nulle part !
- ?

Le lendemain matin, alors qu’Aurélien dormait encore, je suis monté sur son lit, puis je l’ai réveillé…

- Pss… Pss ! Aurélien… Aurélien, réveille-toi !
- Hein…? Quoi !?
- Tu viens…? On va admirer les cerisiers en fleurs !
- Tonyny… Je t’ai déjà dit qu’y aura plus de place !
- Et si je te dis que je nous ai trouvés une superbe place ?
- Comment t’as fait ?
- Habille-toi, tu verras !
- D’accord. Laisse-moi une minute.

Après qu’Aurélien se soit habillé, nous sommes sortis de la maison. C’est à ce moment-là que je lui ai dit…

- Excuse-moi, Aurélien, je reviens tout de suite ! J’ai dois vite aller au toilette !
- D’accord. Je t’attends là.

Je suis en fait allé dans le jardin chercher l’aile d’assaut.
Lorsque je suis discrètement retourné devant la maison, alors qu’Aurélien n’avait pas remarqué ma présence, j’ai brusquement placé l’aile d’assaut sur son dos. Tout affolé, Aurélien m’a demandé…

- Tonyny !? Qu’est-ce que tu fais !?
- Ne bouge pas !

J’ai ensuite entré « Parc d’Oganei » sur le radar. Comme Aurélien a compris ce que j’allais faire, il a tout de suite hurlé…

- Nan ! Tonyny ! Je t’interdis d’activer cette ma…

Puis j’ai réglé l’aile d’assaut pour qu’elle mène automatiquement Aurélien à destination. Ce qui a brutalement fait décoller Aurélien…

- Chiiiiine !!!

Je me suis ensuite équipé de mon aile d’assaut, puis j’ai également décollé en direction du parc.
Lorsque nous sommes arrivés, alors que nous nous trouvions juste au-dessus des cerisiers en fleurs, Aurélien m’a tout de suite demandé en hurlant…

- Tonyny ! T’es complètement dingue !? Qu’est-ce qui t’a pris de faire ça !?
- Regarde, Aurélien ! Regarde tous ces cerisiers en fleurs !
- …

Voir les cerisiers en fleurs a tout à coup calmé Aurélien. Il a alors dit d’une voix calme…

- C’est vrai que c’est magnifique.
- Hé-hé ! Je savais que tu allais trouver tout ça joli !
- Merci, Tonyny.
- Je t’en prie !
- Cela dit… Ne recommence plus jamais !
- D’accord !

Aurélien et moi sommes restés dans le ciel durant plusieurs heures à admirer les cerisiers en fleurs.



C'est tout pour ce tome! A bientôt dans le tome 14!

_________________


Dernière édition par Tonyny le Ven 14 Oct - 20:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Chisa-chan
Amiral grand-mère Hinata
Amiral grand-mère Hinata
avatar

Nombre de messages : 3020
Age : 26
Localisation : Sachet de cacahuètes
Date d'inscription : 16/09/2007
Titres : CREATIF(dessin) 2009
Membre le + populaire 2010
Meilleurs fanarts 2010
Coeur d'or 2010
Membre 2012-ien !
WIN Concours dessin I

MessageSujet: Re: Hors-série de Tonyny 1 : Les aventures de Tonyny...   Mer 13 Jan - 19:01

Ces deux petites chapitres donnent envie de partir en vacances! :' )

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chisachandesu.tumblr.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hors-série de Tonyny 1 : Les aventures de Tonyny...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hors-série de Tonyny 1 : Les aventures de Tonyny...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Programmes Disney à la TV Hors Chaines Disney
» Les hotels Disney sont devenus hors de prix meme avec PA DREAM !!!!!!
» hors série du journal "L'Alsace Le Pays" sur les 25 ans du festival Bédéciné à Illzach
» [Collection] Romans d'Aventures / Gust. Aimard (La Bruyère)
» [Collection]Le Risque, aventures extraordinaires

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La chambre de Keroro :: DIVERS :: Fan-fictions-
Sauter vers: