Forum pour discuter de Keroro
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 "Seul"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Blue Nightmare
Caporal-chef
Caporal-chef
avatar

Nombre de messages : 214
Age : 19
Localisation : Vulvor,Zirkon
Date d'inscription : 18/03/2015

MessageSujet: "Seul"    Ven 22 Juil - 15:57

Sous ce titre pas original pour un sou se cache la première fic que je partagerai avec vous (oh joie!) , en effet, étant donné que je ne travaille pas durant ces vacances et que je ne suis pas encore écrasé sous le poids des cours de haute école, il faut bien que je m'occupe! Je me suis donc remis à l'écriture avec ENCORE un nouveau scénario que j'espère pouvoir tenir au moins quelques temps (puis en plus si vous aimez bien,cela me forcera peut-être à me bouger le derrière!) . Sachez également que vous êtes les premiers à qui je la fais lire (avant-première et toooout) et je compte garder cette "exclusivité" si cela vous plait. Ainsi, je partagerai toujours mes oeuvres avec vous en priorité avant de peut-être les faire lire à d'autre. Cela me permettra donc de pouvoir peaufiner le tout et en plus d'avoir l'opinion de gens dont j'ai envie de connaitre l'avis ;p .


Je précise bien évidement que vous pouvez dire ce que vous voulez dessus. Cela ne sert à rien de me faire plaisir si c'est un gros étron. Après si vous n'avez rien d'autre à dire que "c d'la merde lol" bon... C'est un peu dommage. Mais n'hésitez pas à déverser votre haine si jamais c'est pourri ;3 .

Sur ce bonne lecture!

Prologue:was zurück bleibt ist erinnerung

Il était dehors. Enfin. Du moins... Il le pensait. Il ne savait pas comment c'était possible, mais il avait quitté "la salle". Il lui semblait en tout cas.

C'était un tout nouveau monde, gigantesque, coloré, rempli qui l'attendait. Il en avait le vertige. Il avait mal aux yeux. Et pourtant il était heureux, intrigué, curieux. Il voulait tout connaitre.
Ce paysage lui rappelait quelque chose, il avait une impression de déjà vu. Mais il avait beau tenter de remonter dans ses souvenirs... Il ne voyait pas d'où il pouvait connaitre l'existence de ces géants de béton,de ces facades colorées et de ces chemins goudronnés,jonchés d'objets aux couleurs flash.
Il n'était pas certain que ce qu'il voyait était vrai. Il lui semblait avoir été si longtemps dans "la salle", comment pouvait-il y avoir autre chose? Quelque chose n'allait pas, cela ne pouvait être vrai. Aussi,il vérifia qu'il était toujours capable de faire ce qu'il avait conservé de la salle.Il savait faire plein de choses de ses mains pas blanches : former un poing, écarter les doigts et les croiser, serrer ses mains l'une sur l'autre... Il peut se dessiner avec ses doigts, de façon simple avec des bâtons pour désigner le corps,les bras et les jambes et une boule pour ce qui était au-dessus et dont il ne se souvenait plus de l'apparence ni du nom.
Il peut marcher, tourner sur lui-même, s'asseoir. Tout cela il savait encore faire et c'était tant mieux. Il n'aurait pas voulu qu'on lui enlève le peu qu'il avait. Maintenant... Il devait voir ce qu'il pourrait apprendre de ce nouvel univers qui s'ouvrait à lui.

Il entendit un bruit dans le ciel. Il leva la tête et vit un pigeon. Il n'en croyait pas ses yeux. Un objet se déplaçant dans les airs? Comment était-ce possible? Il avait dû rêver! En regardant à nouveau le ciel, il ne vit plus la créature. Il en conclut donc qu'il l'avait imaginée.
Un monde si différent, si riche, c'était miraculeux. Cela ne semblait pourtant pas le rendre heureux, ni l'émouvoir de quelconque façon pour être honnête. Il avait une curiosité presque scientifique, dénuée d'émotion. Il observait et manipulait ce qu'il trouvait avec attention puis le reposait exactement où il l'avait trouver, bien que cela pouvait être un outil,un aliment sec ou même un déchet. Rien ne pouvait lui rappeler son autre vie.


Quelque chose pourtant, était en tout point similaire à "la salle" ... il était seul. Il n'y avait pas un bruit si ce n'est celui du vent qui une fois par minute, venait lui chatouiller le visage et renversait quelques détritus ou feuilles des arbres presque nus, les seuls êtres vivants encore présents.
D'une part, cela ne perturbait pas tellement ses habitudes ce manque de vie. Mais d'autre part... C'était angoissant. Effrayant même, car il perdait ainsi ce qui fût son seul repaire pendant longtemps. Aussi,il murmura la musique, la seule musique qu'il connaissait... pour se rassurer.

C'était la seule constante de son existence passée. Il parvenait à mesurer le temps grâce à une mélodie qui passait chaque jour. "Jour" n'est d'ailleurs qu'un rapprochement facilitant la compréhension... Il n'avait plus aucune notion du temps. La musique passait peut-être chaque jour ou chaque semaine. Qu'était-ce une minute ou une heure? Il ne le savait plus. Donc pour lui,un jour était passé quand la musique revenait.
Alors que certains pourraient détester une sonorité après l'avoir écouté un nombre incalculable de fois, c'était pour lui un véritable plaisir. Cela mettait un peu d'ordre dans son existence et ça embellissait ses "journées". Il connaissait par coeur sa sonorité. Elle durait six minutes et seize secondes,il l'avait calculé rapidement après son arrivée pour ne pas perdre la temporalité et avait décidé de se le répéter constamment pour ne pas l'oublier.
Malheureusement, cela avait finit par ne plus avoir aucun sens. Il ne faisait jamais jour ou nuit dans "la salle", il n'y avait pas de plantes ou d'animaux,il n'y avait pas d'horloge ou de montre. Rien qui ne pouvait indiquer le temps qui passe. La musique faisait six minutes et seize secondes , certes, mais qu'était-ce une minute? Et une seconde? Il ne s'en souvenait plus. Mais il l'aimait cette musique, il l'adorait même. Même sans paroles,elle était très inspirante.
Elle débutait avec une mélodie douce et apaisante, presque enfantine, qui donnait l'impression que rien de mal ne pouvait arriver. Pourtant, elle succédait ensuite à une mélodie lente, morose et triste. Elle n'était pas violente ou oppressante, elle était même très similaire à la première partie en réalité. Mais le ton était différent...Comme si le musicien avait perdu le plaisir de jouer sa composition. Mais la toute fin de la musique reprenait la mélodie de départ, de façon plus discrète... Comme si l'espoir et le plaisir revenait timidement se montrer.
C'était bon d'avoir cet instant de poésie et de contemplation, cela permettait de ne pas penser au vide. Car c'était bien cela dont il était question : tout était vide. "La salle" était blanche et ne comportait aucune aspérité. On avait l'impression de contempler l'infini car pas une imperfection,pas une couleur,pas un son ne filtrait à travers ses murs. Il ne savait pas la taille exacte de la salle, mais il lui semblait avoir parfois marcher des heures sans trouver d'impasse, de détour ou de chemin différent. Il n'y avait pas de miroir et lui-même était vêtu de blanc...
La musique était la seule chose qui brisait cette monotonie et il ne savait pas d'où elle venait. Peu importe où il se trouvait dans la salle,il l'entendait parfaitement, que ce soit couché ou debout, près d'un mur ou au "milieu" de la pièce. Il ne lui semblait jamais avoir faim ni soif dans la salle. Seulement parfois sommeil. Mais vu la clarté des lieux,même les yeux fermés tout était encore blanc... Il observait parfois ses mains,couleur chair, et cherchait à comprendre pourquoi elles n'étaient pas blanches elles aussi. Mais il ne savait pas. Et il finit par ne plus y faire attention...
Il avait aussi oublier son prénom et son nom. Cela était inutile. A quoi sert un prénom? A nous identifier,à savoir que l'on s'adresse à nous. Mais il était seul et il n'allait pas se parler à lui-même. Ainsi,il n'en avait plus la moindre idée. Qui il était? "Moi"...si l'on peut dire. Il n'y avait personne d'autre,donc il ne pouvait pas non plus imaginer quelqu'un d'autre que lui. "Je" n'a de sens,encore une fois, qu'en présence des autres. Ici, cela n'avait plus d'importance.

Concentré sur cette mélodie,il continuait son petit bout de chemin et passa devant une boutique de musique à la vitre brisée. Intrigué par cette pièce unique,bien plus petite que sa salle mais pourtant bien plus garnie,il entra.
Il prit un objet et le manipula avec précaution pour tenter de comprendre quoi il s'agissait. Se faisant,il produit un son... très semblable à la musique qu'il entendait dans la salle! Il voulu le refaire mais cela ne donnait plus la même chose. Cela ressemblait...Mais ce n'était pas ça. Il en conclut que cela devait être un morceau,une partie de la composition. Il essaya la même chose sur les autres objets, sans succès... Le son était toujours différent. Déçu, il reposa le tout et sorti.


La lumière aveuglante du jour commençait à décliner et cela l'angoissait encore plus. Plus de lumière? Qu'allait-il bien pouvoir faire? Il ne verrait plus rien! Il avait encore tant à voir! Il ne pouvait se résigner à une existence de pénombre après avoir passer temps de temps dans la lumière. Ainsi,pour la deuxième fois en si peu de temps,il ressentait de la frayeur... Un sentiment qu'il n'avait plus ressenti depuis fort longtemps, depuis son arrivée dans "la salle". Apercevant au loin l'entrée d'un petit bâtiment éclairé par des couleurs vertes éclatantes,il entreprit d'y rester jusqu'à nouvel ordre. Au moins là-bas, la lumière était toujours là.
La pièce,toute petite et remplie d'étagères, ne sentait pas bon. Il se senti presque agresser par ce fumet nauséabond. "La salle" n'avait pas d'odeur et il lui semblait n'avoir jamais pu sentir quoique ce soit. Quel choc pour lui que cette odeur inconnue qui lui piquait les narines! Il avait des lourdeurs dans ses jambes après tant de temps passer à marcher et il voulu s'asseoir. Le sol était collant mais n'ayant plus user de chaise depuis longtemps,il s'en moquait, cela faisait du bien de se reposer un peu.

Il prit en sa main un petit papier situé non loin d'un récipient d'où, lui semblait-il, provenait l'odeur infecte. Etonnament,alors qu'il n'avait plus pu lire quoique ce soit, il parvenait à déchiffrer ce que le papier racontait...sans en connaître la signification. Ainsi,il était noté "café" et "cigarettes" , avec des nombres inscrits à côté. Qu'est-ce que cela pouvait être? Etait-ce l'origine de cette odeur? Ou alors était-ce l'objet mou sur le côté devenu verdâtre avec la force de l'âge? Il regardait fixement l'objet en fronçant les sourcis, puis se retourna vers un écran d'où provenait la lumière: l'image était très similaire, mais n'était pas verte. Il lisait "sandwich" . Cela devait donc être un sandwich.
En si peu de temps,il avait déjà appris l'existence de trois nouvelles choses: cigarette, café et sandwich. Il ne savait pas à quoi cela servait ni ce que cela voulait dire, mais il pouvait identifier ce que c'était et ce n'était déjà pas mal.
Non loin de lui se trouvait un drôle d'objet gris. Il avait plus ou moins la même taille qui lui, affalé sur un siège, mais il ne bougeait pas. Il lui ressemblait pourtant. Il avait des bras,des jambes,un corps et la même boule au dessus de celui-ci. Il y avait quelque chose sur le mur derrière lui, un autocollant avec inscrit "Hello,my name is..." et dans le petit carré blanc était noté "Jack". Il en conclut que cette chose s'appelait "Jack", et puisqu'il était si semblable et lui et portait même un vêtement comme lui avec sa chemise,il devait aussi être un Jack. Il s'appelerait donc Jack.
Jack prit alors la veste de l'autre Jack et lui mit sa chemise en prenant soin de bien la boutonner comme il savait le faire. Il n'avait encore rien pris jusqu'à présent, mais dans ce cas c'était différent : c'était un Jack,comme lui, donc cela ne changeait rien. Il était donc désormais affublé d'une veste,douce au toucher et d'une couleur similaire à ses mains... un peu plus brun peut-être. C'était chaud aussi. Il aimait bien ce vêtement. Il était différent
Non loin de l'autre Jack se trouvait un magazine.Un étrange ouvrage de plastique à la couverture brillante. Cela semblait parler d'autres Jacks. Il lut en grosse lettres "Musculation : comment dessiner son corps pour l'été" . Tant de mots inconnus! Musculation? Dessiner? Eté? Il ne parvenait pas à les replacer sur la couverture! Peut-être était-ce le nom du vêtement que portait le Jack,ou alors ce qu'il tenait dans les mains? Cela devenait déjà très compliqué! Jack se dit qu'il trouverait peut-être la réponse dans le livre. Mais là,c'était pire encore. Il était rempli de mots! Beaucoup trop de mots pour pouvoir les associer avec les images! Cela lui donnait mal à la tête et il préférait juste se concentrer sur les images pour le moment.
Celles-ci représentaient soient des Jacks, soit des objets qu'il ne connaissait pas. C'était d'ailleurs étrange car certains Jacks étaient plus petits que d'autres, et avaient de longs cheveux. En plus, on voyait souvent les grands Jacks sans rien sur leurs corps, tandis que les petits Jacks avaient toujours quelque chose pour le cacher. Est-ce qu'il était possible qu'il y ait d'autres Jacks? Et des Jacks différent? Bizarre... En parcourant ce précieux guide d'apprentissage,il vit alors des sortes de "graphiques" accouplés de nombres qui n'avaient encore une fois aucun sens, puis dans les pages qui suivaient se trouvait des exercices. Ils étaient très détaillés grâce aux images et il se dit que cela devait être à sa portée.
Jack se mit debout et commença à faire des mouvements de bras très élancés et énergiques. Il ne comprenait pas pourquoi il le faisait,mais il parvenait à le faire. C'était amusant! Encore de nouvelles choses acquises! Mais sous sa grosse veste, il prit vite chaud et s'arrêta. C'était fatigant d'apprendre et il laissa tomber sa veste pour souffler. Mais l'air était frais et se faisait plus régulier: au moins quatre ou cinq fois par minute cette fois.C'était perturbant! Comment pouvait-il mesurer quoique ce soit si tout changeait tout le temps?! La musique au moins, savait se montrer ponctuelle... Il posa sa veste sur lui et s'allongea par terre, puis petit à petit, ferma les yeux...


Lorsqu'il les rouvrit la lumière recommançait à apparaître au dehors de la petite pièce.Après son court sommeil qui n'avait cette fois rien de blanc, il pensait que c'était le bon moment pour ressortir.Une drôle de sensation le démangeait sur son bras...une grosse trace rouge avait apparue! D'où pouvait-elle venir? Il ne l'avait jamais vu auparavant et devait donc venir de la nuit... C'était la veste peut-être,ou le magazine qu'il avait feuilleté. Cela grattait en tout cas.
Après avoir renfilé la veste sans la fermer (car il ne savait pas comment fonctionnait une fermeture éclair,il ne connaissait que les boutons de sa chemise), il entreprit de voir les secrets que pouvaient encore lui révéler ce monde étrange...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariri-Dono
Adjudant
Adjudant
avatar

Nombre de messages : 396
Age : 17
Localisation : *Prépare ses bagages pour aller au Brésil*
Date d'inscription : 04/01/2015
Titres : (Anciennement Lunana)

MessageSujet: Re: "Seul"    Ven 22 Juil - 16:51

Je dois avouer que je suis très curieuse pour voir la suite! En tout cas c'était intéressent!
Je suivrais ton histoire! ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tonyny
Adjudant
Adjudant
avatar

Nombre de messages : 462
Age : 24
Localisation : La Terre. "Pokopen" pour les kerons.
Date d'inscription : 19/09/2015

MessageSujet: Re: "Seul"    Ven 22 Juil - 19:20

ENFIN une histoire de toi, Blue! J'attendais ça avec impatience! ^^

Alors... Tu as demandé à ce que nous soyons franc dans nos commentaires. Eh bien c'est ce que je vais faire:

Alors, j'avoue qu'au début j'ai eu dû mal à comprendre. Mais je te rassure tout de suite, ce n'est pas de ta faute! Je pense que c'est dû au fait que je n'ai jamais vraiment lu de roman. (Où peut-être juste parce que je ne suis pas quelqu'un de très futé!) ^^'
Et puis, en avançant dans le prologue, j'ai commencé à bien comprendre ce que je lisais et donc à vraiment me mettre dans l'histoire.
J'ai donc très envie de voir ce que l'avenir va réserver à "Jack"!
J'espère que tu vas continuer! ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blue Nightmare
Caporal-chef
Caporal-chef
avatar

Nombre de messages : 214
Age : 19
Localisation : Vulvor,Zirkon
Date d'inscription : 18/03/2015

MessageSujet: Re: "Seul"    Ven 22 Juil - 20:44

Ha ha! Je suis moi-même quelqu'un de bizarre,fan de trucs bizarres ;p . Si je commence par vous montrez celle-ci, c'est avant tout parce qu'elle est encore abordable! Souvent c'est à la fois plus bizarre encore, et plus violent aussi! Là c'est encore "soft" :3 .

Pour ce qui est de l'incompréhension préalable...Ce n'est pas la première fois qu'on me le dit! Je suis souvent assez cryptique et j'aime bien placer mes lecteurs dans un climat d'interrogation dès le départ pour ensuite dévoiler petit à petit de mon univers. C'est un système très "gaming" en fait parce que j'imagine souvent mes récits comme des scénarios plutôt que des romans ^^' . Après si cela devient trop brouillon, il faut m'en avertir... Ca peut aussi être un défaut!

Quoiqu'il en soit ,merci à vous deux Very Happy . Je ne peux pas prédire quand la suite arrivera, ce sera la surprise! c:

Allez, quelques fun-facts :

1)J'ai choisi "Jack" parce que mon second perso préféré de Mass Effect c'est Jack (pas chercher plus loin <: )
2)"Was zurück bleibt ist erinnerung" veut dire "ce qu'il reste n'est que souvenirs"
3)Que se passe t-il quand on lave un pokémon? Et bien il fait des petites bulles bizarres lol
4)"La salle" n'est pas inspirée de la torture blanche,mais d'un épisode de bob l'éponge (ouais ça casse le mythe)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blue Nightmare
Caporal-chef
Caporal-chef
avatar

Nombre de messages : 214
Age : 19
Localisation : Vulvor,Zirkon
Date d'inscription : 18/03/2015

MessageSujet: Re: "Seul"    Mar 9 Aoû - 14:42

Double-post hurr hurr.

Voilà (enfin) la suite des péripéties de Jack! (Je me dis que j'aurais du nommé ma nouvelle comme ça du coup). J'ai mis du temps à le faire car j'étais chez de la famille et l'inspiration venait pas trop quand on venait me parler toutes les dix minutes (j'espère que je trouverai la parade quand même une fois que je vivrais chez ma grand-mère dès septembre <_> ) .

C'est pas très très long , mais la bonne nouvelle c'est que la suite devrait arriver plus tôt (yaaay!) .
-----

Chapitre 1:Apprentissage

Maintenant dehors,il ne savait pas vraiment où il allait. Les faibles rayons du soleil levant ne lui offrait pas vraiment de repères et les bâtiments écrasants ne le mettaient pas vraiment en confiance. Aussi,il prit la décision de revenir sur ses pas... Peut-être avait-il oublié quelque chose? Ou bien retrouverait-il quelque chose de plus familier qui pourrait l'aider à mieux comprendre?
Sur le chemin,il aperçut une ruelle qu'il ne semblait pas avoir aperçu la veille. Curieux! Il avait pourtant bien pris son temps à arpenter les rues hier ? Peu importe. Il fût intrigué par un objet qui luisait au loin. Une chose brillante,étincellante même. Bizarre, compte tenu de la faible lueur matinale...

Jack s'avança dans la ruelle puis s'arrêta net. Et si il se perdait? Et si il ne parvenait jamais à revenir en arrière, dans ce monde si riche et fascinant où il avait encore tout à apprendre? Il eut alors une idée géniale : se servir de la plaque au début du chemin! En effet, il avait vu de nombreux panneaux au début de chaque rue et route qui indiquait quelque chose de différent à chaque fois, cela devait être un moyen de ne pas se perdre. Et cela devait être plus facile que d'identifier un arbre,un magasin ou un objet...
Seulement voilà. Une fois revenu au début de son très court parcours,il remarqua que quelque chose n'allait pas : la rue n'avait pas de nom! Jack fût abasourdi... Qu'est-ce que ça pouvait vouloir dire? Que toutes les rues n'étaient pas nommées? Mais alors comment faire si les règles changeaient ainsi? Cela n'avait pas de sens! Il avait l'habitude de ne pas avoir de repaire, la salle n'en avait aucun, mais ici, il serait rapidement dépassé si il ne pouvait se raccrocher à rien! Jack se plaqua contre un long bâtiment au contact froid et se mit à réfléchir... Il pourrait la baptiser lui-même, afin de se rappeler. Mais quel mot avait-il déjà appris qui lui permettrait de s'en souvenir?
Le peu qu'il connaissait était déjà attribué. Il était important pour lui que chaque chose ait son propre nom, sinon il ne s'en sortirait pas! Il vit un vieil emballage vide à ses pieds. Il était doré avec écrit en grosses lettres rouges : "Korsair" puis une plus petite inscription en blanc disait "le chocolat des fourbes!" . Il prit alors la conclusion hâtive d'appeler la rue "Korsair" , car c'était ici qu'il avait trouvé ce papier. C'était un raisonnement très simpliste, mais qui lui semblait valide. Après tout, lui non plus n'avait pas de nom hier. Et maintenant il était Jack. Il reposa le papier là où il l'avait trouvé,puis il quitta sa position car il attrapait mal au dos et après avoir répété plusieurs fois "Korsair",il s'enfonça sur le chemin boueux.


Cette rue était pour le moins étrange... Elle ne comportait pas grand chose. Si ce n'est des murs, et de longs pâturages herbeux. "Herbeux" était d'ailleurs une éxagération. Le peu d'herbe qu'il restait était brûlée, asphyxiée par la chaleur du soleil. Il ne restait plus que des touffes clairsemées d'une teinte brûnatre ou jaune pâle qui craquait sous les pieds. Les murs étaient couverts de dessins et d'inscriptions qui ne voulaient pas dire grand chose dans l'esprit de Jack. Certains disaient "mort aux tyrans" . Un autre disait "Plus d'avenir". Un suivant disait "ne faites pas confiance à..." et le reste disparaissait sous les craquelures du vieux mur.
Cette avalanche de mots ne signifiaient rien pour Jack. Il ne pouvait les assimiler à rien. Cela ne pouvait désigner le mur... Il y avait trop de mots! Alors,peut-être que chacun pouvait appeler cela de la façon dont il voulait? En quel cas ce serait terrible! Comment se souvenir du nom de TOUT? Il faudrait sûrement en garder une trace quelque part... Mais comment? Cela fût un vrai coup de matraque pour Jack, qui se sentait totalement impuissant face à la grandeur du monde. Grandement insatisfait, frustré autant qu'épouvanté, il se dit que la réponse était peut-être toute autre: quelqu'un avait du noté le nom de tout ce qui se trouvait devant lui.
Ainsi,les mots ne désignait pas seulement le mur,mais tout ce qu'il y avait face à celui-ci. Mais comment deviner quel mot désignait quoi? C'était un véritable jeu de hasard... Il ne pouvait se permettre de tout catégorisé aussi facilement que cette rue! Est-ce que "tyran" désignait ce sur quoi il marchait. Est-ce que "avenir" désignait les pylones feuillus qui dominaient le paysage? Il ne pouvait le deviner et il craignait de s'emmêler les pinceaux. Aussi,il prit la décision de se concentrer plutôt sur les dessins. Il n'en avait pas plus connaissance puisqu'il n'avait rien à se représenter dans la salle, mais cela lui semblait plus facile d'assigner une image à une image qu'une suite de symbole à une représentation.
Ce n'était pas évident pourtant... L'un des graffitis représentait un bébé, rieur et en bonne santé, à côté d'un brin d'ADN à l'air menaçant, presque monstrueux, qui semblait claquer des machoires à côté de lui. Qu'est-ce que cela pouvait dire? Le brin d'ADN était clairement illisible et ne représentait rien que Jack pouvait connaitre. L'enfant était plus intriguant cependant. Il lui semblait qu'il lui ressemblait mais pourtant...quelque chose n'allait pas. Jack était grand,se tenait debout et avait la peau pâle, tandis que ce petit être était chétif, couché et avait un teint bronzé. Il avait aussi un gros ventre, alors que celui de Jack était tout plat. Mais pourtant,il avait de courts cheveux, comme lui. Il avait aussi deux bras,une tête et deux jambes.
Jack se touchait le visage et, sans même pouvoir voir ce qu'il touchait, il ressentait des traits également similaire : des lèvres dans le bas, deux yeux en haut et un nez au milieu. Par contre,il avait aussi des cheveux près de ses lèvres... Une nouvelle différence!
Mais les points communs ne pouvaient être niés. Il était plus ressemblant que tout ce qu'il avait vu jusqu'à présent. C'était peut-être un autre type de Jack? Il avait vu dans le magazine des Jacks plus musclés que lui, avec un teint de peau légèrement plus foncé ou clair. Il y avait même un article sur un sportif sans bras! Pourtant,ils ressemblaient tous à des Jack. Mais celui-ci était vraiment unique. Il n'avait encore rien vu de pareil. Il ne fit pas de conclusion et observa autre chose.

Cette fois,il s'agissait d'une affiche. En passant sa main dessus, il se rendit compte que le contact n'était pas le même. Ce n'était pas granuleux et dur,mais plutôt froid et lisse. L'affiche se décollait avec le poids des ans et le bas de celle-ci était déchirée. Jack voulait l'observer du plus près et retira délicatement l'affiche du mur. Elle représentait un Jack, comme lui, mais il était différent aussi! Le Jack avait quelque chose devant les yeux de forme circulaire que Jack n'avait pas. Ses cheveux étaient longs et roses, alors que ceux de Jack étaient foncés et courts. Les vêtements aussi étaient différents. Jack portait une chemise et un pantalon, habits bien distincts qui permettait que chaque membre soit bien séparés. Ce Jack-ci portait un seul vêtement, débutant aux épaules et s'arrêtant au milieu des jambes... qui n'étaient pas séparées!
En voilà un drôle d'accoutrement. Ne se sentait-il pas prisonnier,enfermé ainsi? Non, quelle question! Jack ne se sentait pas prisonnier lui! Mais cette différence étant pour le moins étrange. Pourtant,une fois encore, la morphologie laissait en tout point penser que c'était également un Jack. Tout comme le petit être du tag, il avait les mêmes traits physiologiques que notre héros. Il était même plus ressemblant car il était grand comme lui et avait une peau plus claire. Quoique...Deux traits étaient tout de même différents. Premièrement, le Jack avait deux protubérances au niveau de la poitrine que notre Jack n'avait pas. Ensuite,le bout de ses doigts étaient rouges alors que ceux de Jack étaient rosâtre. De plus, ses bras étaient remplis de dessins, semblablent à ceux du mur. Il en conclut que si c'était un Jack,alors l'enfant aussi. Mais que si les Jack étaient si différent,comment pourrait-il les différencier?
Il prit alors le soin de lire le poster, en espérant vainement trouver une réponse. Il lut ainsi en grand : "Rae en concert!" suivi d'une liste de chiffres et de noms . Revoilà le même problème... Que pouvoir assimiler à quoi? Est-ce que chaque mot décrivait l'image, ou est-ce qu'ils étaient indépendants? Difficile à dire... Il y avait une seule image, certes complexe, pour des dizaines de mots. Une nouvelle fois,il privilégia la facilité : le premier mot sera toujours celui choisi. Ici, c'était donc Rae... Et cela venait déjà le contredire. Si c'était un Jack, cela ne pouvait être un "Rae". Et inversément, sinon on ne s'en sort plus! Sauf que si il appelait tous ceux qui lui ressemblaient comme étant des "Jack" , lui, qui était-il? Il se gratta la tête... puis eu la réfléxion que "Jack" servirait désormais à le qualifier lui. Une sorte d'équivalent de "moi" . Tandis que "Rae" désignerait les autres.
Cela lui permettait à la fois d'avoir un semblant d'identité propre tout en sachant comment appeler ceux qui lui ressemblaient mais qui étaient pourtant bien différents de lui. Il en était très satisfait.

Il entreprit de remettre l'affiche à sa place comme à son habitude. Mais cette fois, elle ne voulait pas se remettre... Quand il posait la feuille sur le mur,elle retombait aussitôt! Il réassaya plusieurs fois, y compris en appuyant dessus de toutes ses forces mais rien à faire, elle tombait encore... Jack était bien embêté. Que se passerait-il si il venait à bouleverser l'équilibre de ce monde qui le dépasse? Que se passerait-il si IL venait à perdre SON équilibre? Etre sans repère est déjà si difficile. Il ne manquerait plus qu'ils changent sans cesse! Son absence de repères n'empêchait pas Jack d'avoir de l'astuce. Aussi,il réfléchit rapidement à un stratagème... Jack, c'était lui. Mais qui pouvait savoir que c'était Jack, et pas un Rae parmis tant d'autres? Il n'y avait qu'un seul Jack désormais, lui. Mais des Rae... Il y en avait déjà au moins deux. C'était même inscrit sur le poster en gros caractères : "RAE" .
Parfait! Cela le disculpait parfaitement! Tandis que pour cette histoire de repères, ce n'était pas si grave tout compte fait... Il en avait déjà plein depuis son arrivée dans la rue. Déjà, c'était la rue "Korsair", il le savait. Il était d'ailleurs très content de l'avoir retenu. Ensuite,il pouvait se souvenir que sur le mur il y avait un Rae dessiné. Il ne l'avait encore vu nul part ailleurs. Et puis... une telle leçon valait bien la peine qu'on s'en souvienne non? Jack était décidément fort fier de lui. Cette journée avait été riche et productive.

Quelque chose cependant piqua à nouveau son attention. Cela faisait quelques minutes maintenant qu'il entendait un curieux bourdonnement, mais il ne l'avait relevé que maintenant. Sans doute distrait par le bruit de ses propres pensées. Il chercha avec attention le bruit mais ne parvenait pas à le trouver tout de suite. La musique de la salle n'avait pas de source localisable. Il pouvait l'entendre pareillement qu'il soit au milieu de la salle, près du mur ou couché au sol... Localiser un son,une tâche d'apparence très facile, était devenu très dur pour lui. Il posa son oreille contre le mur et le bourdonnement devint assourdi: cela ne venait pas de là.Il s'approcha d'un buisson et entendit à nouveau le bruit. Il s'en éloignait et le bruit devenu moins fort... Il devait sûrement venir de là par conséquent.
Il s'approcha du buisson et entendit le chuchottement s'élever. Il restait pourtant très très bas... Il ne distinguait rien. Pas un mot ne lui était compréhensible. Ce n'était pas tant parce qu'il ne les connaissait pas que parce que les interlocuteurs n'étaient pas intelligibles. Car en effet, il distinguait très bien deux timbres différents. Les sons n'étaient pas les mêmes. De là à dire que le buisson comportait "deux voix" ... Jack n'aurait pu s'y risquer. Cela n'avait pas d'importance. Il avait entendu plusieurs sons nouveaux depuis son arrivée et en conclut que cela devait être naturel par ici. La salle avait la mélodie, ce monde en a plusieurs. C'est normal: il est tellement plus grand! En un sens, ça lui donnait du baume au coeur. Enfin un attribut commun aux deux univers qui faisaient son existence!
S'apprétant à partir,il s'arrêta brusquement en entendant l'une des voix dire distinctement "Jack". Jack? Comment ça Jack? Le buisson se parlait-il lui-même? Ou alors désignait t-il notre héros par le nom qu'il s'était attribué? Rien n'était moins sûr!
Il fronça les sourcils. C'était peut-être quelque chose de banal? Il n'avait jamais vu de buisson de sa vie, qui était-il pour juger cela normal ou non? Après un haussement d'épaule,il décida enfin de partir. Plusieurs heures s'étant déjà écoulées.

Il se mit d'ailleurs à avoir très chaud et la boue qui lui collait les pieds il y a peu de temps encore était devenue une croûte sèche  qui craquelait sous ses pas, comme le mur qu'il avait prit tant de temps et de soin à observer. Cette sensation de chaleur ne lui était pas si étrangère. Il avait lui-même eu fort chaud la veille après son exercice. Mais cette fois,il ne lui avait pas sembler avoir fait de gestes brusques et répétés... Peut-être était-ce dû à la réfléxion intense qu'il avait eu? Possible. Il était donc temps de faire une pause. Il enjamba la barrière blanche qui bloquait le pâturage à la peinture tout aussi craquelée que le mur et la boue sèche et se mit à marcher d'un bon pas dans les hautes herbes.
Au bout de plusieurs minutes de marche,il avait toujours aussi chaud. Plus encore même, et il se mit à suer à grosses gouttes. C'était décidément vraiment erreintant, même en y allant à son rythme! Il se dit que la chaude lumière partirait peut-être comme elle l'avait fait le jour précédent et qu'il attendrait ce moment là. Mais jusqu'à ce moment,il pourrait se reposer. Il se coucha sur un tapis de mousse et observa le ciel. Mais la lumière l'aveuglait, et la chaleur persistait, les gouttes roulant maintenant sur son front pour tomber sur ses joues et se retrouver prises dans ses cheveux de bouche. C'était plutôt vexant. Lui qui avait tant appris, se sentir à nouveau dépassé lui était insupportable. La salle avait constamment la même température agréable, et il avait finit par s'habituer à sa clarté aveuglante. Mais ici, il se sentait écrasé par le soleil, et éblouit par celui-ci. Non. Décidément,ça n'allait pas. Il se leva d'un bond et continua sa route.
Après un bon quart d'heure, il trouva un buisson de grande taille,avec un tronc. Un grand arbre feuillu dont les fruits étaient encore perchés bien haut. Il y faisait plus frais, et moins clair. Cela ne l'empêchait pourtant pas d'avoir une belle vue sur toute la surface qu'il venait de traverser, et surtout du ciel si bleu qu'il avait encore si peu eu l'occasion d'observer. Cet endroit était parfait pour un repos bien mérité. Il se coucha sous l'arbre et observa l'horizon. Il vit les nuages et les observait. C'était étonnant, ils semblaient bouger... Porter par le vent peut-être,comme l'étaient les papiers de la veille? Pourtant ce n'était pas possible,il n'y avait pas de vent... Décidément,bien des choses étaient condamnées à rester inexpliquables! Au bout d'un certain temps, il sentit ses forces l'abandonner et il tomba dans un sommeil léger et sans rêves.

Il fût réveillé en sursaut par un bruit sourd. Un gros "bok" ,pas plus de quelques centimètres de là où il se trouvait. Jack poussa un petit cri de surprise. C'était un fruit. Il était tombé de l'arbre. Bien qu'il était immobile, il ne fallut qu'une seconde à Jack pour comprendre qu'il était responsable de son réveil. Quant à savoir pourquoi et comment il était tombé de l'arbre, ça...
Le soleil était encore haut dans le ciel, mais Jack n'avait plus sommeil. Il n'avait plus si chaud non plus. Il prit le temps de se remémorer de ce qu'il avait apprit : la rue Korsair, "Jack" pour le désigner lui et "Rae" pour les autres. Réfléchir ou bouger donne chaud... Ouf. Il se souvenait de tout!
Vraiment?

NON! Il avait oublié l'objet brillant qui l'avait fait pénétrer dans la rue de prime abord! Qu'est-ce que cela pouvait être? Et comment allait-il pouvoir le retrouver? Il en avait parcouru du chemin pour arriver jusqu'ici, et il n'avait pas prit soin de se créer des repères pour retrouver sa route...trop concentré à fuir la température étouffante qui lui pesait. Son seul salut venait de ce qu'il savait de cette ruelle : il y avait un emballage "Korsair" ,un buisson bruyant et un Rae dessiné sur le mur. Maigres indices, cela rendait malgré tout l'endroit unique à ses yeux. Il trouverait sûrement en se fiant à ses critères. Il prit la boule verte-orangée tombée de l'arbre et la posa à quelques mètres de celui-ci. Il ne pouvait reproduire son erreur! Si il repassait devant l'arbre,il saurait que c'était celui au fruit.  
Son périple ne se fit pas sans encombres pourtant. Il se trompa maintes fois de chemins car toutes les herbes se ressemblaient et les hauts buissons fruitiers avaient tous perdus des fruits dispersés partout autour. Même l'arbre qu'il avait quitté pas plus tard qu'une heure auparavant comptait désormais trois mangues à ses pieds, de sorte que Jack ne reconnut pas l'endroit. Ce n'est que tard dans l'après-midi qu'il retrouva la barrière, située à une dizaine de mètres du mur aux dessins. Jack était exténué... Il n'avait fait que marcher! Mais enfin ,il avait retrouver son chemin. Ca le rassurait profondément. Ces dernières heures avaient été profondément angoissantes,et il se jura de ne plus jamais partir sans s'être assuré de pouvoir retourner en arrière par la suite.
Il repassa près du buisson mais celui-ci s'était tût. Un frisson presque électrique lui parcoura tout le dos: et si il s'était à nouveau trompé? Et si il avait franchit la mauvaise barrière?
Heureusement, non. Le mur comportait bien le Rae brun, souriant et insouciant. Tandis que l'affiche, elle, avait roulée plus loin vers une flaque d'eau boueuse. Elle pourrait sans doute se montrer utile à Jack. Et il y avait déjà suffisament de repères ici que pour en prélever un seul. Il alla chercher le poster afin de le garder dans sa poche mais il fût coupé dans son élan par un bruit strident. Une sonnerie... Longue et répétée. Jack en attrapa immédiatement mal à la tête et se boucha les oreilles.

Mais elle ne s'arrêtait pas. Après une longue minute, la sonnerie se faisait toujours entendre. Crachant ses notes horribles partout et répercutant sa cacophonie comme un véritable canon à sonorités infernales. Jack voulait partir,mais avant,il devait savoir d'où cela venait.
Le bruit venait de l'objet brillant. C'était une sorte de toute petite maison,très étroite, aux murs vitrés et peints en vert et jaune. Dans cette cabine se trouvait un téléphone...

ET IL SONNAIT!


----------------------
Voilà voilà, merci de m'avoir lu et encore une fois, voici quelques fun-facts ^w^ :

1)"Korsair" vient de "Raider" ,l'ancien nom des Twix. Raider désigne quelqu'un qui fait des "raids" ,càd une sorte de brigand, de bandit. Cela m'a fait penser à des pirates, et de fait, aux corsaires.
2)L'idée de "rue sans nom" vient de la chanson "The loneliest city of all" des Sahara Hotnights (comme quoi l'inspiration provient vraiment de n'importe quoi)
3)Le choix de "Rae" n'est pas anodin. Il s'agit tout simplement de mon personnage préféré de Killing Floor 2. Le fait qu'elle soit Australienne aide également, car l'Australie est souvent représentée comme un pays étrange,dangereux, éxotique et de façon générale: assez inconnu. C'était donc une métaphore toute trouvée Wink (même si personne ne pouvait le savoir sans lire ce fun-fact haha :v )
4)Je n'aime pas donner trop de détails dans mes histoires. C'est pour ça que je ne donne pas de repère temporels (de mois ou de saison), ni de lieu (pas de nom de ville ou de pays). Cela contribue à vous permettre de vous représentez vous-même le lieu de l'action et à ne pas trop vous cloisonnez... sinon ce serait comme lire une autobiographie,ou lire mes pensées! Je donne quelques indices (un temps chaud, le fruit qui est une mangue...) mais c'est tout Wink .


Dernière édition par Blue Nightmare le Jeu 18 Aoû - 10:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tonyny
Adjudant
Adjudant
avatar

Nombre de messages : 462
Age : 24
Localisation : La Terre. "Pokopen" pour les kerons.
Date d'inscription : 19/09/2015

MessageSujet: Re: "Seul"    Sam 13 Aoû - 23:17

Voilà! J'ai enfin lu ton chapitre! ^^ (Désolé d'avoir mis aussi longtemps.) ^^'
Franchement, j'ai bien aimé! J'ai toujours autant envie de savoir ce que l'avenir va réserver à "Jack".
Sinon, à la base, je voulais dire dans mon commentaire que j'avais un peu dû mal à bien visualiser les lieux ou tout ce passe. Mais dans le dernier point que tu as cité après le chapitre, tu as donné les raison, et cette raison m'a beaucoup plu! ^^

J'attend la suite avec impatience! ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chisa-chan
Amiral grand-mère Hinata
Amiral grand-mère Hinata
avatar

Nombre de messages : 3020
Age : 26
Localisation : Sachet de cacahuètes
Date d'inscription : 16/09/2007
Titres : CREATIF(dessin) 2009
Membre le + populaire 2010
Meilleurs fanarts 2010
Coeur d'or 2010
Membre 2012-ien !
WIN Concours dessin I

MessageSujet: Re: "Seul"    Dim 14 Aoû - 19:38

J'ai tout luuuuuu!!
C'est franchement pas mal, j'aime bien! C'est plutôt facile à lire malgré l'histoire un peu déroutante (mais çà c'est parce que c'est le début!), je pense que c'est grâce à la dynamique de ton écriture, avec des phrases d'interrogations ou d'exclamations qui cassent le rythme! Du coup, la grosseur des paragraphes ne fait pas "peur", si tu vois ce que je veux dire! XD

Au niveau de l'histoire, je trouve çà intéressant, je serais donc curieuse de lire la suite!

Et sinon, j'ai relevé quelques bourdes que t'as sans doute pas du voir haha (j'aurais pû corriger moi-même mais j'oserais pas toucher à ton récit lol, on sait jamais...):

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chisachandesu.tumblr.com/
Mukurochan
Sergent
Sergent
avatar

Nombre de messages : 813
Age : 21
Localisation : Partie à l'aventure avec RX-24.
Date d'inscription : 01/09/2010
Titres : Meilleure fanfic 2010

MessageSujet: Re: "Seul"    Jeu 18 Aoû - 2:50

J'ai ENFIN pris le temps de lire! (et Dieu sait que j'en manque en ce moment)
Mine de rien, c'est génial! Ça change de ce qu'on lit habituellement sur le forum!

C'est assez poétique, contemporain... J'adore!
Je me demande ce qu'est ce monde au juste, tu me donne envie là! x')

_________________

(Cadeau de Putafa, trop beau, ze te n'aime ma Putput!! <3 )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.fanfiction.net/~kanariraspberry
Blue Nightmare
Caporal-chef
Caporal-chef
avatar

Nombre de messages : 214
Age : 19
Localisation : Vulvor,Zirkon
Date d'inscription : 18/03/2015

MessageSujet: Re: "Seul"    Jeu 18 Aoû - 10:47

Merci pour les gentils commentaires, ça fait plaisir ^_^ .

Tony: N'hésite pas à me le dire si ça devient vraiment trop abstrait, j'ai un peu de mal à m'imaginer ce que les autres...imagine! Et si c'est trop flou, c'est pas forcément bon! Dans cet univers, cette sensation de désolation,d'être perdu est primordial. Mais il est parfois bon d'avoir beaucoup de détails! On va dire que Balzac m'a traumatisé Razz

Chisa:Merci de la correction! C'est le genre de coquilles que je fais en étant distrait... Je veux souvent écrire plusieurs choses en même temps et parfois je laisse les deux formulations que je voulais utiliser... Pour ce qui est des paragraphes, j'écris sur ordi ce qui est plus facile pour corriger! J'ai du coup tendance à taper des "idées" de paragraphes et à tenter de les agencer de façon cohérente à la volée. Je n'écris pas du début à la fin si tu veux, mais plutôt par "morceaux de chapitre" , que je ré-agence après ! Content de voir que ça ne fait pas trop artificiel ^^

Muku: C'est parce que c'est pas une fan-fic ? Razz Content de voir que ton oeil acerbe et critique a trouvé du potentiel! C'est plutôt étonnant que tu dises cela poétique... Je n'essaye pas de les mélanger d'habitude! Mais si il y en a qui sont intéressés (ou même juste toi, ou n'importe qui) , je peux également poster des poèmes ou des chansons? Je suis un peu touche à tout point de vue de l'écriture, vu que c'est malheureusement la seule forme d'art où j'ai quelques bases! Merci en tout cas Smile


La suite devait arriver plus tôt mais je suis actuellement dans quelques soucis administratifs liés à l'obtention de ma bourse d'étude ( tristesse infinie Sad ) . Mais dès que j'aurais régler ce petit problème, je terminerais le chapitre suivant! J'ai d'ailleurs penser à une petite idée qui pourrait être sympa , mais il faut que j'y réfléchisse... Ca demanderait pas mal de temps, donc faut voir comment ça se passera avec les horaires de cours ^^' .

En tout cas c'est réconfortant d'avoir un avis extérieur vu que je ne suis jamais satisfait de moi-même! Ca me pousse à continuer et peut-être de poster d'autres trucs, de continuer des anciens écrits... Mais tout ça ,on verra :3 .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tonyny
Adjudant
Adjudant
avatar

Nombre de messages : 462
Age : 24
Localisation : La Terre. "Pokopen" pour les kerons.
Date d'inscription : 19/09/2015

MessageSujet: Re: "Seul"    Jeu 18 Aoû - 13:30

Blue Nightmare a écrit:
La suite devait arriver plus tôt mais je suis actuellement dans quelques soucis administratifs liés à l'obtention de ma bourse d'étude ( tristesse infinie Sad ) . Mais dès que j'aurais régler ce petit problème, je terminerais le chapitre suivant! J'ai d'ailleurs penser à une petite idée qui pourrait être sympa , mais il faut que j'y réfléchisse... Ca demanderait pas mal de temps, donc faut voir comment ça se passera avec les horaires de cours ^^' .

Ne t'inquiète pas! Prend tout ton temps! Il vaut mieux que tu prennes ton temps et que ce soit réussis, que si tu vas vite et que ce soit raté! ^^'
Moi aussi j'ai déjà dû faire patienter les membres du forum avant de poster certains chapitres de mon histoire pour modifier des trucs, corriger des incohérences, etc! ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blue Nightmare
Caporal-chef
Caporal-chef
avatar

Nombre de messages : 214
Age : 19
Localisation : Vulvor,Zirkon
Date d'inscription : 18/03/2015

MessageSujet: Re: "Seul"    Lun 22 Aoû - 22:39

Salut!

Bon,je n'ai pas su terminé mon prochain chapitre aujourd'hui mais cela arrivera très bientôt! J'ai bien avancé et je pense même connaitre la teneur de chaque chapitre jusqu'à la fin désormais (ce sera une nouvelle,pas un roman. J'apprécie le principe mais j'ai peur de la redondance.) Du coup à la place, je vous partage un autre de mes écrits, inachevé , mais que j'aimerais retravaillé suite aux commentaires positives que vous m'avez laisser sur "Jack" (ouais parce que Seul c'est vraiment un titre tout pourri, Jack au moins c'est un peu mystérieux) .


Je ne sais pas si il y aura une suite ou non, vous n'êtes pas obligez de le lire (d'où le spoiler!) et je comprendrais si le ton radicalement différent ne soit pas à votre goût, c'est juste un "test" !

Enjoy :3

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blue Nightmare
Caporal-chef
Caporal-chef
avatar

Nombre de messages : 214
Age : 19
Localisation : Vulvor,Zirkon
Date d'inscription : 18/03/2015

MessageSujet: Re: "Seul"    Sam 27 Aoû - 15:24

Heyoooo!

Voilà la suite enfin! Elle devait arriver bien plus tôt mais la scolarité,l'administration et d'autres soucis ont un peu retardé le processus... J'espère pouvoir écrire encore un chapître avant la reprise des cours, car ça risque d'être moins régulier par la suite, faute de temps! (Avoir un ou deux chapitres par mois reste un rythme que je juge raisonnable et que j'aimerais pouvoir maintenir malgré les cours,la nécessité de faire la navette et la vie privée :v )

Enjoie! (Oh, et pas de fun fact cette fois...! )

PS: CE CHAPITRE EST UN PEU CRU ET POURRAIT CHOQUER LA SENSIBILITE DES PLUS JEUNESDE MARIRI! Vous voilà prévenu...
----
Chapitre 2: Frayeurs et émotions

Cela ne frappa pas Jack. Comment pouvait-il deviner le but d'un téléphone? Comment pouvait-il savoir que cela impliquait qu'il n'était pas seul. Pire, que quelqu'un savait qu'il était là? Rien ne pouvait le lui indiquer. Aussi, ayant enfin deviner la provenance du bruit, il s'avança vers lui, comme pour mieux comprendre la nature de la cabine téléphonique. Un peu hésitant face au son qui lui bombardait les oreilles depuis plus de 2 minutes maintenant, il se décida à pénétrer le petit édifice vert et jaune. Il n'arrivait pas à retirer ses mains,plaquées contre ses oreilles, tant le son était assourdissant.
Il le fallait pourtant. Il pouvait toujours repartir et laisser là cette source sonore. Mais Jack était curieux. Fasciné par l'idée de découverte, par l'envie d'apprendre. Aussi, après un long souffle lui gonflant la poitrine,il enleva une de ses mains,puis l'autre pour toucher le petit objet qui vrombissait sur son socle. Il le sentait très mobile,et sans même le faire exprès,il le sorti de son socle et il alla s'écraser mollement par terre...retenu par un cordon trop grand. L'objet,lui aussi vert,s'était tût et ne vibrait plus. Déçu, Jack songeait qu'il avait du involontairement modifier l'objet et que cette fois, sa présence aurait eu un impact sur cet écosystème.
Il pensa à fuir, partir immédiatement pour que personne ne puisse se douter de ce qu'il avait fait. Mais il n'eut pas longtemps à se questionner avant d'entendre des sons sortir de l'appareil...Un chuchottement répétant "allo? allo?". Jack ne comprenait pas. Il prit le téléphone dans sa main et le portait près de son visage pour mieux l'observer. Mais en attendant la lourde respiration de notre héros, l'interlocuteur raccrocha immédiatement! Une sonorité nouvelle se fit alors entendre et se répercutait contre les parois fines de la cabine. "tûûût...tûûût...tûûût" . Le son était régulier,mais ne ressemblait aucunement à ce que Jack avait déjà entendu.
Mais cette régularité lui plaisait beaucoup. Elle lui correspondait plus,il parvenait à la comprendre. C'était comme la musique de La Salle qui revenait sans cesse. Là,le bruit était toujours pareil lui aussi, et il était régulier. C'était beaucoup mieux que tout ce qu'il avait entendu jusqu'à présent,qui le faisait sursauter et disparaissait à loisir. Il restait là un moment,à écouter le bip du téléphone le réconfortait telle une berceuse ou une comptine que l'on chante chaque soir pour appaiser les enfants. Jack n'était pas un enfant,mais il avait besoin de rigueur et de régularité,comme tous les humains. Il la comprenait, ça lui semblait normal et agréable car il pouvait prédire quelque chose,et surtout...mesurer le temps qui passait.
Il fût sorti de sa torpeur par un énorme claquement. Jack lâcha un cri avant de se rendre compte qu'il était enfermé! Le vent avait fermé la porte de la cabine,ayant toujours été ouverte précédemment! Jack ne se sentait pas bien,il avait mal au ventre et se sentait perdu. Pour la première fois,il ressentait une émotion tout à fait issue de la nature,que même les animaux peuvent ressentir. C'était plus puissant que la joie,la fierté ou l'orgueil qu'il avait ressenti jusqu'ici. Enfin,il ressentait la peur. Il sentait son estomac se nouer et cette sensation inédite renforçait encore d'avantage cette frayeur qui ne voulait plus le quitter. Il suffoquait, il tremblait, il suait à grosses gouttes et poussait des gémissements à mi-chemin entre le petit garçon en proie à un cauchemar et le chien se faisant battre.
C'était horrible. Il se retrouvait dans la salle. En pire encore. Bien sûr,il avait des repères maintenant : le téléphone, les couleurs, et même le monde extérieur qu'il voyait derrière les petits carrés de verre couvert de poussières qui tapissait les murs. Mais il se sentait pourtant tellement moins bien. La salle était immense et semblait être un monde en elle-même. Il savait bien ici qu'il y avait quelque chose au delà de la cabine. Il le voyait. Il le sentait puisque le soleil perçait les vitres pour lui caresser les joues. Il se sentait prisonnier, privé de sa liberté. Ses jambes ne le portait même plus, il était agenouillé par terre, presque recroquevillé dans le petit espace qu'il s'imaginait déjà être tout le reste de son existence.
Et puis la porte se rouvrit aussi rapidement et avec autant de fracas que quand elle s'était fermée 30 secondes auparavant. 30 secondes à l'aspect d'heures pour Jack. Mais il était sauvé, heureusement... Il pouvait sentir la brise faire bouger ses cheveux et l'odeur des fleurs sauvages qui jonchait le bord de la route. Non sans peine,il parvint à se relever en s'appuyant sur le support du téléphone. Jack pensa immédiatement à partir, de peur d'avoir à revivre ça et que cette fois-ci,il soit prit pour de bon! Mais en apercevant la foule de symboles mystérieux placés sur une grille métallique situé à côté du support téléphonique,il ne put se décider à partir dans la précipitation. Mais il apprenait vite et il voulu à nouveau faire preuve de prudence,pour éviter une mauvaise surprise.
Aussi,il se tint dans une drôle de position,très inconfortable, avec un pied qu'il balançait en arrière afin de repousser la porte dans l'éventualité où elle tenterait de se fermer encore. Le reste de son corps était avancé vers l'avant,le faisant se tenir presque à l'horizontale pour pouvoir à la fois maitriser sa peur et jouir de son côté curieux. Comme d'habitude, il ne comprenait pas les signes gravés sur les petits carrés gris métalliques. Mais de nature tactile, Jack fût étonné de voir que les cubes s'enfonçaient en pressant ses doigts dessus! Il se mit alors à appuyer sur tous les boutons frénétiquement,de plus en plus rapidement, tel un véritable jeu d'adresse. Sans s'en rendre compte,il appuyait plus souvent sur les touches "1" et "6", d'instinct probablement. Ou alors était-ce car sa seule unité de temps était la musique de la salle...qui durait six minutes et seize secondes?
Au bout d'un moment, lassé de ce petit jeu et de sa position, il songea à nouveau à laisser ici ce "monde dans un monde". Il reprit le téléphone resté à terre et qui bippait toujours pour le replacer sur son socle. Mais une dernière chose retint son attention: sur l'une des vitres était gravé en minuscule une suite de symboles ressemblant beaucoup à ceux présents sur le cadrillage. Il regardait la grille,puis l'inscription... Puis à nouveau la grille, et encore une fois la suite de chiffres gravés. Oui,pas de doute, c'était les mêmes images. Aussi,il se mit à appuyer délicatement sur les mêmes images comme si c'eut été une magnifique composition musicale, en tournant chaque fois la tête pour observer avec minutie et attention la forme du nombre inscrit. Une fois le numéro composé, la sonnerie qui émanait du téléphone était différente...Elle ressemblait à la première,mais c'était un autre genre de "tûûût" ,plus bref.
Peu de temps après on entendit un bruit de décrochage et une voix bien plus aiguë en sortit : "Graham?" questionna t-elle. Jack ne dit mot. "Est-ce que c'est toi? Tu as réussi à appeler?" . Jack écoutait,mais ne forma aucune parole. "Allo? Qui est là? C'est bien toi Graham?". Jack ne comprenait rien. Graham pouvait désigner n'importe qui et n'importe quoi. Il avait reconnu le mot "allô" que l'autre voix avait déjà répété tout à l'heure,mais il ne comprenait rien d'autre...En fait,il ne comprenait pas ce mot non plus. "Graham,si c'est toi. Réponds!" fit la voix,plus insistante. De toutes évidences,il ne pouvait rien apprendre de ces mots Fatigué, Jack remit le téléphone en place et sortit enfin de la petite tour jaune et verte.

Le soleil commençait à décliner et Jack savait ce que cela voulait dire: la lumière partirait à nouveau. Cela ne contribuait pas à le relaxer. L'astre était revenu ce matin,mais rien n'indiquait qu'il était ponctuel. Pas encore du moins! Ca aurait été une bonne idée de remonter la rue Korsair et de retourner dans le magasin pour passer la nuit.Il y avait été bien. Il faisait plus frais et il y avait des néons pour l'éclairer. Il marcha d'un bon pas vers la flaque de boue afin de récupérer le poster de Rae qui pourrait toujours servir à marquer un territoire et se mit en route vers son nouvel havre de paix. Ce qu'il ne remarqua cependant pas est qu'il allait dans le mauvais sens...
Persuadé de reconnaître les hautes herbes calcinées et le mur de pierres craquelées, il avançait d'un pas décidé. Il irait dans le magasin,il regarderait à nouveau les images pour comprendre de nouvelles choses et il retrouverait l'autre Jack, qui était maintenant un Rae. Comme un homme d'affaires revenant du travail et impatient de retrouver son canapé et un bon dîner, Jack jubilait d'impatience à l'idée de passer une si belle soirée!
Il fût cependant stoppé nette par une nouvelle odeur. Une odeur épouvantable! Une odeur qui lui piquait le nez et lui donnait la nausée. C'était similaire à la sensation de tout à l'heure,dans la cabine, où il sentait son ventre lui faire du tord, mais il n'avait pas du tout peur cette fois. C'était une sensation nouvelle, puissante, tout aussi primale que la peur: il ressentait du dégoût. Et un vrai! Qui aurait pu le pousser à régurgiter son repas si seulement il pouvait ressentir une quelconque sensation de faim! Jack sentait de l'eau couler sur ses joues, il pleurait! Il pleurait car l'odeur l'agressait de tout son être! Il se mit à tousser bruyamment, à s'en arracher les poumons. C'était terrible,il allait à gauche,à droite, tout droit... L'odeur était persistante,elle l'enveloppait dans son parfum chaud et nauséabond qui lui brûlait tout le corps.Un terrible bourdonnement se mit à résonner,de plus en plus fort. Différent de celui du buisson,plus intense et allant de tous les côtés.
Continuant sa marche,il fût accueilli par un cortège de mouches qui volaient dans tous les sens. Certaines cherchaient à se poser sur lui et il agitait les bras pour les faire partir. Leur contact n'était pas douloureux,mais elles le démangeait et il n'avait pas besoin de savoir quelles créatures ces petits monstres noirs,bleus ou verts étaient pour savoir que ce n'était pas agréable! Il ne remarqua pas tout de suite qu'il avait trouvé la source de cette odeur terrible, trop occupé à chasser les nuées d'infâmes bestioles qui le tourmentait et passait près de lui comme pour le narguer. Mais il s'arrêta face au macabre spectacle qui se dressait devant lui : c'était un gros animal, énorme, bien plus gros que Jack mais pas vraiment plus grand. Masqué des herbes hautes, il écrasait sous son poids toute la paille qui avait eu le malheur de se dresser sous son poids. L'animal était une vache,ou du moins un bovin... Il était difficile de pleinement l'identifier. De toutes façons,Jack ne pouvait pas le faire.
La vache était en bien piteux état: une de ses cornes était cassée, son visage était à moitié rongé par les insectes charognards qui faisaient un véritable festin. Son cou était puissament lacéré, une grosse entaille lui séparant presque la tête du corps. Tout ce qui lui restait de cou et de poitrine était maculé de sang séché,devenu brûnatre. Mais le pire était sûrement son abdomen...gonflé,il avait finit par éclaté et relâché des organes putréfiés qui étaient de véritables nids à insectes. Des centaines, voires des milliers de petites bêtes frétillaient dans leur nid bien chaud qui étaient un garde-manger immense. Jack allait défaillir... Non pas face à cette vision d'horreur qu'il ne pouvait pleinement saisir, la mort étant un concept qui lui était totalement étranger, mais en étant baigné, presque impregné de cette odeur animale qui,il lui semblait, le pourrissait également. Il hoqueta, eu des haut-le-coeur mais ne pouvait vomir...faute de contenu dans ses propres entrailles.
Il voulait fuir,partir loin d'ici et ne plus revenir dans cette nature terrible qui ne voulait pas de lui. Mais les mouches furent une sorte de barrage qui continuaient à planer en immenses essaims assourdissants, qui semblaient le fouetter par grappes pour l'inviter à rester dans ce banquet infâme. Mais c'était sans compter l'aide d'un brave animal, bien vivant et agile lui, qui se mit à sautiller pour gober le plus de mouches possible. Face à ce spectacle,nombreuses furent les mouches qui partirent se réfugier dans les méandres puantes de la bête abattue ou à s'envoler bien haut pour ne pas être dévorer. Jack en profita pour courir, il ne savait pas où, mais loin...très très loin de ce nouvel enfer qui lui paraissait pire encore que la cabine étouffante. Mais le manque d'exercice lui pesait immédiatement. Atteint d'un point de côté,il dût s'arrêter brusquement... s'effondrant dans les hautes herbes comme si il eut été foudroyé. Mais cela n'avait pas d'importance... L'odeur et les mouches n'étaient plus là.
Alors qu'il reprenait son souffle, le petit animal vif qui lui était apparu comme un éclair touffu s'approchait timidement de lui. Il ne l'avait pas encore vu ni entendu... son petit corps se cachait bien parmis l'herbe orange foncée,presque marron, tandis que ses petites pattes ne faisaient pas un bruit. D'un bond, le petit animal sauta sur le ventre de Jack qui laissa échappa un petit "ouf!" en sentant ce poids qui lui pressait l'abdomen. Il leva la tête: oui, c'était bien le même animal. Il pouvait mieux l'observer maintenant. Il avait l'air étrange... Sorte de mélange entre un écureuil et un hibou...AVEC DEUX TETES!!! Pourquoi et comment sont des questions qui viendrait à l'esprit de la personne lambda. Pas à Jack. Il était au contraire enjoué en voyant ce personnage,si petit et si différent de lui, qui pourtant était tout aussi intrigué de voir une créature sensiblement opposée. Son corps était frêle,très maigre.
Contrairement à Jack qui avait un physique relativement normal, l'écureuil bicéphale manquait de force,de volume. Mais Jack s'en moquait. C'était si drôle de voir les deux têtes se regarder d'un air énigmatique, puis se chamailler comme deux jeunes frères, avant de regarder dans deux directions différentes... pour s'assurer qu'il n'y a pas de danger. Notre protagoniste n'osait pas se lever...Il ne désirait pas faire tomber ce petit diable si comique! Le problème fût réglé quand l'écureuil, persuadé d'avoir entendu un bruit inaudible par Jack, sauta à ses côtés et s'immobilisa dans une direction, comme pour indiquer à Jack la marche à suivre... C'était parfait, ça semblait être la bonne direction. Celle que Jack cherchait en tout cas. Il fit un léger sourire, tout à fait innocent et sincère, à l'écureuil et repris sa route vers ce qu'il imaginait déjà être son nouveau chez-lui.

Mais l'écur-hibou ne l'entendait pas de cette oreille. Il s'avança vers Jack en émettant des petits sifflements pour attirer son attention: mission réussi , il se retourna immédiatement. Jack n'aimait pas s'accaparer de choses qui ne lui appartenait pas. Il ne souhaitait pas bouleverser le monde qui l'entourait, du moins pas si il ne jugeait pas cela nécessaire...Mais le petit être le suivait. Il s'arrêtait en même temps que Jack, et lorsqu'il s'accroupit et avança sa main... Le petit bonhomme se mit à la reniffler... Puis à grimper sur son bras! Jack était clairement amusé, enfin il rencontrait un autre être vivant que lui! Et un être qui ne lui voulait aucun mal! Il n'était plus seul maintenant, et si il ne parvenait pas à retrouver son chemin, au moins il aurait son ami pour lui tenir compagnie. Sentant que l'air se faisait plus frais,il prit doucement la petite boule de poils et la glissa dans sa poche: bien ouverte pour qu'il ne se sente pas enfermé.
Et justement... Il en aurait bien besoin. Jack se renda compte que quelque chose n'allait pas. Il avait atteint le bout de la longue allée mais il n'était toujours pas retombé sur les bâtiments qu'il avait laissé ce matin. Au contraire, l'allée commençait à se rétrécir et de plus en plus d'arbres lui barraient la route. Et le soleil était désormais presque couché... Le ciel était sombre,on n'y voyait presque plus rien. Jack n'aimait pas le noir... il n'y distinguait rien du tout. Chercher son chemin maintenant serait une grosse bêtise et Jack savait ce que ça faisait d'être perdu. Il prit donc la décision logique d'attendre que la nuit passe...En espérant très fort qu'elle se ferait courte,et que la lumière reviendrait vite.
Il se coucha par terre et laissa son camarade sortir de sa veste pour qu'il puisse,si il le souhaitait, se dégourdir les jambes et bouger un peu. Mais il ne bougeait presque pas. Au contraire,ses mouvements paraissaient...ralentis! Comme si il avait été prit dans de la glace,avec les membres dénués de sensations des gens restés longtemps dans le froid. Cela n'inquieta pas du tout Jack, qui craignait que son nouveau compagnon ne s'éloigne trop et le quitte pour de bon! Jack ferma les yeux et chercha à dormir... Mais n'y parvint pas. On entendait des insectes bruyants dans les herbes...et celles-ci lui grattaient le dos. Il se retourna plusieurs fois, passant d'une position foetale à une position toute droite. Il se mit à plat ventre mais se fût encore pire : l'herbe lui râpait le visage. Cet histoire ne convenait pas! Il reprit à deux mains son ami qui était froid et le replaça dans sa poche pour le réchauffer.
Il marchait lentement, avec précaution, observait chaque parcelle de terre pour éviter de trébucher ou d'écraser quelque chose. Les yeux rivés à terre,il n'aperçut pas le poteau qui se dressait devant lui... PAF! Un énorme coup résonna dans la nuit silencieuse et ébranla tout le corps de Jack. Il perdit l'équilibre et tomba à la renverse... Il avait mal, ce n'était pas la première fois qu'il prenait un coup (il s'était déjà cogné plusieurs fois à un mur blanc de la salle qui ne se distinguait pas du reste), mais cela faisait longtemps qu'il ne s'était pas prit un coup si violent...L'habitude l'ayant poussé à tâter ce qu'il avait devant lui de peur de croiser un mur lorsqu'il était dans son unique et immense pièce. Il attraperait sûrement une jolie bosse. La première fois que ça lui était arrivé, elle avait perduré 3 jours et il n'avait cessé de la toucher malgré la douleur... C'était si étrange de sentir une différence sur son propre corps! Il touchait à chaque fois son crâne après s'être cogner pour voir si
une bosse si trouvait...mais avec le temps,il n'y prêtait plus attention une fois ce premier contact réalisé.


Trente-six chandelles lui tournait autour de la tête et il mit un moment à reprendre ses esprits. Une fois bien repris, il aperçu que le poteau se situait juste tout prêt d'un muret,lui même surplombant un tapis de mousse. Cela fera l'affaire pour cette nuit,et puis Jack avait suffisament donné pour aujourd'hui. Une journée riche en émotions se montrait décidément erreintante! Il se posa sur le parterre mou et légèrement humide,plaça son dos sur les pierres dures rendues légèrement plus douces car devenues bien moussues par le poids des ans et s'emmitoufla dans sa veste, bien utile maintenant que le vent se glissait dans son col tel un petit serpent espiègle.
Jack se plaqua contre le mur, désireux d'un appui optimal pour une bonne nuit de sommeil. Il s'était résigné à retrouver l'échoppe qui l'avait accueillie lors de sa première nuit. Ce n'était pas si grave... Il avait son ami et son poster pour le guider. Du moment qu'il avait quelque chose,un objet, une aide quelconque, c'est tout ce qui comptait. En changer n'avait pas d'importance,du moment qu'il pouvait se repérer. Jack ne pensait pas au long-terme. Il ne savait même pas ce que c'était. Alors avoir suffisament d'aides pour le guider au jour le jour permettait déjà de le rassurer. Jack jeta un oeil à son copain qu'il avait gardé au chaud dans sa poche,il le sortit et le prit dans ses bras comme une mère l'aurait fait avec son enfant. Puis,sans savoir pourquoi, peut-être même sans s'en rendre compte, il se mit à murmurer la mélodie de La Salle,qui servait à l'appaiser. Cela l'aidait à s'endormir et il se dit que ça marcherait sûrement ici aussi.
Il voyait que l'écureuil ne bougeait plus après quelques minutes,lui qui avait été si vif jusqu'ici. Il devait s'être endormi et Jack ne tarderai pas à l'imiter.

Mais il était mort. L'écureuil ne bougeait plus.Il avait l'air coincé dans les bras de Jack.Son pelage si soyeux et son corps si chaud dont il pouvait sentir le petit coeur battre étaient maintenant raiche et froid. Jack ne mangeait pas. Il ne semblait pas en avoir besoin. Il n'avait rien avalé depuis son arrivée et ne ressentait pas la faim. Du coup, comment pouvait-il deviner que son petit ami à fourrure pourrait avoir de telles nécéssités? Jack ne comprit pas tout de suite la situation. Il pensait que son camarade était endormi, comme lui quand le ciel était tout noir.Il sourit,il était si heureux d'avoir ce petit compagnon qui l'accompagnait partout et ne lui voulait aucun mal. Ce n'était pas un Rae,c'était autre chose. Mais cet autre chose lui plaisait. Jack avait découvert un autre sentiment: celui de l'amour et de la tendresse.
Quand au petit matin il se réveilla,Jack se leva d'un bond et pris le temps de longuement s'étirer,comme pour soulager son dos après une nuit passée à l'écraser sur le mur froid et dur. Oubliant qu'il avait son ami dans les bras,il entendit un petit bruit. "Poum" . Il baissa les yeux pour voir la petite furie poilue devenue totalement immobile, figée dans un mouvement de tendresse envers son maître, morte dans son sommeil ou peu de temps avant. Jack fût surpris... avant de comprendre. Comme le bovin qu'il avait vu hier,son camarade n'était plus. Il ne bougeait plus et ne réagissait pas à rien: que ce soit Jack qui le tâtait de son doigt ou le soleil qui se faisait déjà chaud. Jack pleurait, et là non plus il ne savait pas pourquoi. Il avait pleuré hier parce que l'odeur dégoûtante lui déplaisait. Mais son ami ne lui déplaisait pas. Il ne ressentait pas de dégoût en sa présence. En vingt-quatre heures,Jack ressentait alors un dernier couple d'émotions: la tristesse et la séparation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blue Nightmare
Caporal-chef
Caporal-chef
avatar

Nombre de messages : 214
Age : 19
Localisation : Vulvor,Zirkon
Date d'inscription : 18/03/2015

MessageSujet: Re: "Seul"    Dim 11 Sep - 10:46

Yop! (bon bah triple-post...pardon pardon)

Je n'ai pas vraiment eu l'occasion de continuer ma nouvelle ces derniers temps. J'étais en effet en préparation de nouveaux projets de...cinéma! Avec un bon ami on a en effet su emprunter du matériel, recruté une bande d'acteurs et   j'ai donc planché sur quelques idées de scénarios ce qui m'a pris la majeure partie de mon temps (ça et les dessins animés). Cette dernière semaine je dois le voir pour qu'on en discute plus sérieusement et me préparer pour ma rentrée prochaine... Je ne sais donc pas quand la suite arrivera,mais je l'espère avant la fin du mois :X

En attendant je vous donne une petite friandise qui vous flanquera la déprime! Cela fait partie d'une sorte d'autobiographie écrite presque comme une analyse médicale ou un roman philosophique... Ne vous inquiétez pas pour ma santé, je vais bien actuellement! Cela remonte à loin...(et cela me rappelle qu'il aurait été plus judicieux que je vous poste les deux premières parties avant, mais bon... flemme de retourner dans les méandres de mon facebook)

Enjoy!


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Seul"    

Revenir en haut Aller en bas
 
"Seul"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [ Problème ] mon crédit se vide tout seul
» Servo gaz/frein qui bouge tout seul - Cause: 2 fail safe ?
» Une visite.... seul ?
» [AIDE] Mon HD redémarre tout seul !
» craft robo qui coupe tout seul...le fantôme est parti...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La chambre de Keroro :: DIVERS :: Fan-fictions-
Sauter vers: